Zeidaran Chapitre XIX Partie II : Ouverture !

[Dante] J’étais sûr que tu ne garderais pas le nom d’origine ^^

[Manael] Tu me connais bien… Comme à mon habitude en arrivant au bout je l’ai changé…

[Dante] C’est dommage que personne ne sait que 80% de tes chapitres ont deux noms ! Le premier au début de leur écriture et le définitif quand tu l’as terminé, tu devrais les noter quelque part.

[Manael] C’est vrai maintenant que tu le dis, je n’y avais jamais pensé ^^ Bon passons à l’édito !

 

___________________________________________________________________________

IMPORTANT : A partir de ce Chapitre XIX un gros changement apparait dans l’écriture de l’histoire ! En effet à partir de maintenant j’abandonne définitivement le terme de « matéria » même pour les chapitres non-DX.

Cela implique les changements suivants :

   -« Matéria » devient : Manalith. (On dit : une manalith)

   -« Magie issue des matérias » devient : Magie manalithique, ou plus couramment : mana. (On dit : la mana)

(Note : le terme “mana” est un abus de langage utilisé par les zeidarans pour raccourcir le nom. En effet d’un point de vue scientifique la mana est la substance dont la manalith est la cristallisation et non l’énergie magique qui lui est inhérente)

(Note Bonus : Je n’ai jamais eu l’occasion de l’explicité auparavant mais on dit : “Le monde de Zé-i-da-ra-n” qui est peuplé par les “Zé-i-da-rans)

 

Cela amène également de nouveaux termes grandement utilisés dans cette partie II. A savoir tous les termes désignant ce qui est issu de l’exploitation de la mana, qui sont donc affublés du préfixe « mana ».

Exemple :

   -« Managramme » : C’est un hologramme projeté par une manalith (Le mot “diagramme” par contre reste tel quel car le diagramme est affiché sur le managramme mais n’est pas à proprement parler issue de la mana.)

____________________________________________________________________________

 

Voila il ne me reste plus qu’a vous souhaiter une bonne lecture !

 

 

img066

Capture Z19part2

Le jour suivant, les deux razoriens se levèrent tôt. Le spectacle du jour étant gratuit, il y avait fort à parier que l’arène serait pleine, donc pour éviter la cohue il valait mieux être matinal. Ils prirent pour seul petit déjeuné, une corbeille de fruits acheter sur l’un des étales du marcher qu’ils traversèrent en se rendant là ou Aknor avait l’habitude d’aller pour travailler.

En chemin ils croisèrent un bon nombre de gens qui, comme eux, avaient décidé de partir tôt. Certain portaient le célèbre tatouage témoignant de leur appartenance au DarCloud. Il y en avait qui étaient visiblement là comme spectateurs et d’autres qui semblaient être plongés dans leurs pensés, leur concentration devait être à son comble s’ils espéraient être l’un des trois qui pourront porter la bannière de l’Invincible au « Grand Festival Magister ». C’était en effet ainsi que les organisateurs avaient finalement renommé cet évènement pour témoigner du caractère festif que représente l’anniversaire de la fin de la Grande Guerre.

L’immense arène Garbalion qu’Aknor avait participé à rénover, se dressait à quelques centaines de mètres en dehors de la ville, mais on la voyait de très loin. L’édifice colossal pouvait accueillir pas moins de cent vingt sept mille spectateurs. Cela ne semblait néanmoins pas impressionner les deux chasseurs qui avaient fini par avoir l’habitude de la voir sous tous les angles. Cependant, juste devant eux quelqu’un s’était brusquement arrêté pour contempler le monument. C’était une fille habillé de façon peu banale, avec un costume comme on en voyait parfois dans les boutiques de manalith. C’était un vêtement complexe, blanc et bleu munies de rubans qui semblaient flotter doucement comme poussé par une petite brise constante. Elle avait des cheveux bleutés attachés en une couette sur le côté gauche.

Les ayant entendus arriver, la jeune fille se retourna vers eux, elle avait apparemment compris qu’elle se trouvait en plein sur leur route. Elle était accompagnée de deux jeunes enfants aux cheveux très noirs qui semblaient avoir à peine douze ans à eux deux. Aknor avais d’abord pensé que c’étais les siens mais en voyant son visage il l’estima trop jeune pour que ce soit le cas, il en conclue qu’elle était peut-être leur grande-sœur. Il remarqua au passage, sur le ventre partiellement dénudé de la jeune fille, le logo du DarCloud.

 

   -Oups ! Excusez-nous ha ha. Fit-elle en se décalant. Le petit garçon fit de même en souriant mais la fillette, elle, prit son temps. Elle avait l’air d’être de mauvaise humeur.

   -Ne me dîtes pas que vous êtes une des concurrentes pour les combats d’aujourd’hui ? L’apostropha Kaya en voyant la marque sur le ventre de la jeune fille.

   -Si ! Je m’appel Maya, Maya Mizuiro Et voici ma petite sœur Makkura et mon petit frère Shu.

   -Enchantée, je suis Kaya et le grand là c’est mon frère Aknor.

 

Aknor fit un petit signe de la main tout en restant silencieux. Il n’était pas à l’aise en présence d’inconnus, il n’aimait pas que sa sœur débute une discussion avec des passants. (Même quand il s’agit de demander son chemin ou l’heure qu’il est.) Cependant il avait appris la veille qu’il était possible de bien s’entendre avec l’un des « Fanatiques de l’Invincible » donc il laissa faire.

 

   -Je n’arrive pas à croire qu’une fille de mon âge va participer à un tel évènement ! Vous n’avez pas peur ?

   -Oh et bien… si un peu ha ha. Mais comme ce ne sont que des éliminatoires entre « amis » je pense que ça n’est pas trop dangereux. Fit Maya qui n’avait pas l’air convaincu d’arriver loin dans cette épreuve.

   -Grande sœur est très forte ! Tu vas voir elle va tous les battre ! Fit Shu qui n’avait pas du tout été reconnue par les deux chasseurs, alors même qu’il a longtemps été leur cible. Preuve que le déguisement de Lloyd était parfaitement efficace. La petite Makkura, dont les mèches étaient toutes parfaitement noires, n’ajouta rien. Elle était amusée de constater que ce comportement enfantin allait plutôt bien au caractère de son compagnon.

   -En tous cas je vais faire de mon mieux, on verra bien ce que cela donne. Ajouta Maya comme pour atténuer les propos de son « petit frère ».

   -Bon et bien allons-y nous n’avons qu’à faire la route ensemble ! Proposa Kaya.

   -Avec plaisir ! Acquiesça Maya en souriant.

 

Ils se remirent donc en marche vers l’arène. Lloyd le cachait bien mais la vu de cet édifice rénové lui rappelait la grande époque où il l’avait lui-même architecturé. Il était très émue de la revoir comme neuve il se croyait revenus mille ans en arrière. Mais cela lui rappelais également les évènements tragiques qui mirent fin à son utilisation lors de la trois cent vingt-septième édition… Il aurait en tous cas des milliers de questions à poser à ceux qui s’étaient occupé des rénovations, il ne se doutait pas qu’il avait l’un d’eux juste à côté de lui.

 

   -… c’est vrai ! Ha ha et donc tu te sens en forme pour ça ? Fit Kaya.

   -Oui ! Tu vas voir je vais tous les écraser ! Ha ha ha ! Répondit Maya.

Aknor restait silencieux, mais il gardait un œil sur sa sœur et cette fille aux cheveux bleu. En effet les deux semblaient devenir de plus en plus amies à chaque pas quelles faisaient ensemble.

 

A côté des entrées de l’arène s’étendait une immense affiche visible de loin qui représentait le diagramme des combats qui allaient se dérouler dans la journée. Il y avait en tout, vingt-quatre participants répartis en trois pools de huit. Le gagnant de chaque pool sera l’un des trois champions. Les participants en avaient évidement déjà pris connaissances mais le petit groupe s’arrêta parmi la foule rassemblée autour du diagramme, Aknor et Kaya étant curieux de voir ce qui les attendait.

 

   -On a tiré au sort hier. Moi, je suis dans la deuxième pool. Indiqua Maya en pointant le doigt dans la direction de son nom. Le deuxième combat, contre euh… Elle plissa les yeux la foule étant dense, ils étaient relativement éloignés. Contre Hordrin ! Fini-t-elle.

   -Tu le connais ? Demanda Kaya.

   -Pas du tout, apparemment c’est un nain mais c’est tous ce que je sais.

   -Kojiro participe au premier combat apparemment. Dit Aknor sans détourner son regard de l’affiche.

   -Ah ! En effet ! Remarqua Kaya.

   -Un ami à vous ?

   -Plutôt une connaissance, nous avons sympathisé avec lui hier. Expliqua Kaya.

   -Tu ne connais pas tes « amis » ? Fit Aknor d’une façon distante et peu amicale en direction de Maya.

   -Et bien… Je en suis pas dans le DarCloud depuis très longtemps, je connais les plus célèbres mais…

 

Plusieurs personnes de l’assemblée faisaient au même instant part de leur mécontentement. On entendait des « Mais c’est quoi cette liste ? » des « C’est les remplaçants ? » ou des « J’hallucine c’est qui ça ? Je me suis trompé de date ? Il est où le DarCloud ?!! » et même des « Pourquoi Nova n’est pas sur la liste ?!! J’ai fait tous le voyage pour la voir en tenue de combat sexy !! »

Ce genre de remarques semblait également intéresser Aknor, il demanda à Maya une explication :

   -Je ne suis apparemment pas le seul à ne pas reconnaitre ces noms. Pourquoi n’y a-t-il pas de célébrités ?

   -En fait, c’est une idée Maitre Nova, (Nova était appelée « Maitre » puisqu’elle était la chef absolue de l’organisation. Ici Maya emploie ce titre dans le but de ne pas montrer qu’elle l’a connait de façon familière.) Elle estime que le DarCloud a besoin de renouveler son image, elle a donc demandé aux Darklords dont la renommée n’est plus à faire de laissé leur places aux membres moins connus pour ce tournois.

   -Ce n’est pas une mauvaise idée. Consentis Aknor. Mais ça n’as pas l’air de plaire à tous le monde.

   -C’est gratuit ! S’ils ne sont pas contents ils n’ont qu’à donner leurs places à d’autres ! Protesta Kaya.

   -Bon, les amis je dois vous laisser. Il faut que j’aille rejoindre les autres concurrents. J’espère que vous m’encouragerez !

   -Bien sûr ! Bon courage !! Fit Kaya.

   -Fais de ton mieux. Lâcha Aknor sans trop s’en rendre compte.

   -Merci ! Bye bye !

   -Salut ! Fit Shu en partant. Makkura ne fit qu’un petit signe de main.

 

Maya et les deux légendes miniatures se dirigèrent vers l’entrée destinée aux combattants. Tendis qu’Aknor et Kaya allèrent dans la direction opposée pour se mettre au bout de la file qui s’allongeait devant l’entrée réservée aux spectateurs. Elle était longue mais elle avançait plutôt vite puisque les seules formalités étaient de faire tamponner son billet et de se faire fouiller rapidement pour qu’aucun objet prohibé ne puisse pénétrer dans l’enceinte des tribunes. Les entrées étaient gardées par la Milice des Sept, supervisés par des Administrateurs de Tohjo. Ce qui prouvait que l’évènement avait le soutien des Grands et qu’ils s’assureraient qu’une nouvelle tragédie n’arrive pas.

N’ayant rien d’autre à faire dans la file d’attente, Aknor profita de sa grande taille pour observer le personnel de sécurité en se demandant si « La Borgne » était parmi eux. Mais apparemment ce n’était pas le cas. Il s’intéressa alors à ce que disait l’animateur qui était là pour rendre l’attente moins pesante tout en expliquant les règles de sécurités.

 

Une fois leurs billets tamponnés, les deux razoriens entrèrent dans l’édifice, plusieurs hôtesses portant le badge du DarCloud orientaient les spectateurs affin de remplir équitablement tout le diamètre de l’arène et ainsi éviter les bousculades. Cela fonctionnait plutôt bien, Aknor et Kaya arpentèrent le long couloir qui faisait le tour de l’arène jusqu’à ce que l’une des hôtesses assignées aux différents escaliers leur dise de passer par le sien. Une fois de nouveau à l’air libre, ils purent admirer du plus haut des gradins la fameuse arène Garbalion dans toute sa splendeur. Même Aknor se sentait minuscule par rapport à cet édifice flambant neuf qu’il n’avait jamais vu que du sol. Il en resta bouche bée, tous comme Kaya qui observait les petits êtres minuscules qui se dirigeait vers leur places en contrebas de l’autre côté de l’arène.

Une des hôtesses vînt leur faire reprendre leurs esprits avec un grand sourire. Apparemment la plupart des spectateurs qui arrivaient avaient la même réaction qu’eux. Il faut dire que c’était certainement l’un des édifices les plus colossaux que les zeidarans aient jamais construit. Elle se présentait sous la forme d’un disque de platilith, (une pierre blanche réputée pour être indestructible, les maitre-forgerons nains de Nidvir sont les seuls au monde à savoir comment travailler cette roche. C’est à eux que l’on doit la création de cette gigantesque dalle qui servait et servira de zone de combat. En effet elle est aussi vieille que l’arène et elle n’a absolument pas été altérée par le temps.) Autour de la platilith il y avait une zone d’herbe avec quelques places au plus près de la zone de combat qui étaient réservées aux entraineurs ou aux proches des guerriers. Il y avait aussi une allée qui reliait la sortie des coulisses et la platilith. Enfin on pouvait aussi voir une autre entrée réservée aux évacuations d’urgences vers l’infirmerie. Autour de cette zone verdoyante paisible s’étendaient l’anneau des gradins et ses dizaines de milliers de places, et parmi elles, une grande estrade couverte et très richement décorées où l’on pouvait voir sept imposants sièges vides.

   -Bienvenue en Garbalion, l’Arène des Invincibles ! Fit l’hôtesse qui semblait particulièrement fière et excitée de faire partie du staff d’organisation.

 

Elle leur indiqua leurs places et leur précisa que le spectacle devrais commencer d’ici une trentaine de minutes et elle leur souhaita de passer un agréable moment. Avant d’aller accueillir de nouveaux arrivants.

L’arène se remplissait à vu d’œil, en voyant l’immensité intérieur de l’édifice Kaya avais revu sa prévision et estima que finalement il ne devrait pas avoir suffisamment de gens ayant fais le déplacement pour assister à l’évènement aussi gratuit soit-il. Elle se trompait! Le DarCloud, même décapité de son illustre créateur gardait une renommée toujours plus grande parmi la population. Et offrir un spectacle gratuit et ouvert à tous dans un lieu dont les rénovations ont coûtés des milliards de Zels (intégralement payés par un budget spécialement dédié par les Grands) ne pouvais être qu’un plus pour leur réputation déjà difficilement perfectible.

 

En effet, et c’était un des vœux de Nimel-Nova, ce sont des gens de tous les horizons qui étaient en train de prendre places, les billets ayant étés distribués équitablement au travers toutes les régions du monde. On pouvait voir des elfes assis à côtés de nains, de riches citadins à côtés de modestes familles paysannes. Cependant on ne voyait aucun Ondin. Mais Kaya ne le nota pas puisqu’elle n’en avait jamais vu de sa vie. Les Ondins avait fermés les portes de leur univers sous-marin depuis si longtemps sans plus jamais se montrer ni donner signe de vie, que les personnes en ayant vu de leur propre yeux était ridiculement faible et se limitait aux immortels (des elfes pour la plupart). C’est aussi pour cela qu’ils ne se sont jamais réconciliés avec leurs voisins, et donc ont toujours la réputation d’être des monstres dont l’existence même était honteuse.

 

Trente minutes plus tard l’arène était bondée et le bruit provoqué par les jacasseries d’autant de personnes réunis au même endroit commençait à énerver Aknor qui avait hâte que quelque chose se passe. Il lisait et relisait le programme qu’on lui avait donné à l’entrée. Mais finalement, pile à l’heure, quelque chose fit que tout le monde se tut d’un seul coup. En effet bien que ce n’était que le milieu de la matinée et que l’Astre brillait intensément dans un ciel sans nuage, tout s’assombrit. Au centre de l’arène, flottant au quart de la hauteur entre le haut des gradins et la platilith une grande image managraphique (hologramme issue de manaliths) apparut. C’était le logo du DarCloud en trois dimensions qui tournait silencieusement sur lui-même, puis tout à coup il explosa dans un magnifique effet pyrotechnique en même temps qu’une musique très entrainante commença à se faire entendre. Ce petit film d’introduction très impressionnant techniquement exploitant les toutes dernière magico-technologie, présenta, avec des effets stylisés en accord avec le tempo de la musique, une sorte de promotion du DarCloud comme étant une organisation extraordinaire et qu’elle comptait, à n’en point douter, parmi ses membres les plus grand guerriers du monde. Etait également présenté s les portraits associés aux noms des combattants ainsi que leur région d’origine.

Le film se termina par l’apparition de Nova sur la toute dernière note de musique.

La lumière revînt à la normal et tout le monde put voir qu’a présent la chef du DarCloud était au centre de la platilith et son image était retransmise en direct sur le managramme.

   -Bonjour à toutes et à tous!! Fit-elle. Sa voix étant, par un système invisible, retransmise dans toute l’arène.

Un tonnerre d’applaudissement et de cris enjoués salua la belle dont les légendaires atouts étaient largement mis en valeur par sa tenue de chef de cérémonie.

   -Tous d’abord je tiens à vous remercier tous de vous être déplacé pour venir nous voir ! Vous le savez, aujourd’hui l’enjeu est énorme ! Il s’agit de choisir qui représentera le DarCloud lors du grand tournoi du Festival Magister. Vous en entendez parler depuis pas mal de temps maintenant mais savons-nous tous ici ce qu’est le Tournoi Magister, et l’histoire de cette arène ? Pour en être sûr, laissez-moi éclairer vos lanternes !

 

Un nouveau film débuta sur le managramme pour illustrer les propos de Nova.

   -Il y a mille ans exactement, Maximilien Lumisdiel Lloyd dit l’Invincible, était à ma place et lançait le premier Tournoi Magister. Il avait décidé d’incorporer à la traditionnelle fête de l’anniversaire de la fin de la Grande Guerre, un tournoi qui réunirait pour la beauté du sport, les meilleurs combattants de tous Zeidaran. Les Sept ayant approuvé l’idée cette arène gigantesque avait été construite pour réunir des spectateurs du monde entier. La popularité de cette épreuve fut telle qu’elle devînt au bout de quelques années l’attraction principale de la fête. A tel point que les Sept eux-mêmes décidèrent d’y assister chaque année. C’était à cette seule occasion que les zeidarans pouvaient les voir en chaire et en os !

Elle marqua une pause et repris sur un ton plus grave.

   -Cependant ! Lors de la trois cent vingt-septième édition, vous le savez, un évènement tragique arriva et mis fin à l’aventure Magister. En effet lors de la final, le perdant était si en colère qu’il se vengea sur le public en lançant un sort d’ancienne magie sous le nez des Grands. Le sort d’une puissance incroyable réduisit en cendre plus de la moitié de l’assistance ! Bien sûr les Sept sont intervenues et on absorber une grande partie de la magie pour sauver les survivants qui n’y aurais sinon pas échappé. Les Anges sont alors descendus du ciel et ont emporté le forcené vers le Tribunal Divin. Excédé par leur incapacité de sauver tous le monde, les Grands ont décidé qu’il n’y aurait tous simplement plus de Tournoi Magister.

 

Elle marqua une nouvelle pause mais sentait qu’elle devait vite enchainer sur la partie rassurante.

   -Pourtant aujourd’hui, ils ont décidés de redonner leur aval pour une nouvelle édition du tournoi. Sous réserve qu’une liste de règles de sécurité très stricte soit respectée à la lettre sans faire l’impasse sur une seule d’entre elles. Le Compte Apixeron de Felicis, organisateur du trois cent vingt-huitième Tournoi Magister à exploité les plus récentes magico-technologies afin de faire de cette arène, l’endroit le plus sûr de la planète ! Là où vous vous trouvez mes amis, rien ne peu vous arriver ! Vous en voulez la preuve ?

Nova fit apparaitre une manalith dans sa main puis la fit disparaitre aussitôt. Elle fit plusieurs mouvements avec ses mains en murmurant des choses incompréhensibles et d’immense gerbes de feu apparurent autour d’elle et se mirent à voltiger vers le publique abasourdis mais un mur invisible les encaissa sans broncher. Elle enchaina en une sorte de valse avec des sorts de bourrasques venteuses et des explosions électriques mais aucune attaque ne passa le mur.

   -Ce bouclier qui vous protège a été approuvé par les Grands, il ne laisse passer aucune sorte d’énergie magique, même l’Ancienne Magie ne pourrait pas le franchir. Alors je vous en pris, amusez-vous et n’ayez aucune crainte !

Un nouveau tonnerre d’applaudissement retentis.

   -A présent, laissez-moi vous présenter le programme de ces Eliminatoires !! Fit-elle alors avec enthousiasme.

Le diagramme des combats apparut alors sur la projection, c’était le même que celui de l’affiche mais il était animé par endroit pour donner l’impression que l’image était doucement balloté par le vent.

   -On m’a rapporté que beaucoup d’entre vous on fait remarquer, parfois de façon désagréable, aux hôtesses d’accueil qu’il n’y avait que des inconnus. Je vais donc m’expliqué à ce sujet. Vous, le savez, l’Organisation DarCloud est presque aussi ancienne que notre civilisation. Créé il y a presque deux mille ans par Maitre Lloyd, elle était, à l’origine, une confrérie de bénévoles dont le but était la reconstruction du monde après la Grande Guerre. Les efforts communs de nos ancêtres ont permis à Zeidaran de devenir ce qu’il est aujourd’hui. Le DarCloud a également rassemblé aux cours des années des guerriers de tous les horizons qui profitaient ainsi de la possibilité de voyager et de rencontrer d’autre combattant pour se mesurer à eux, tout en profitant des conseils de Maitre Lloyd. De ce fait beaucoup des plus puissant guerriers du monde ont été et sont encore membre du DarCloud. Certains d’entre eux ce sont fait connaitre d’une façon ou d’une autre par le grand public et ont été appelé, par vous, « Darklords ». Or j’ai décidé que le Festival Magister est une « façon de se faire remarquer par le grand public » et donc ce seront certain de nos membres peu connus en dehors de leur région qui y participeront. Pour devenir, pourquoi pas, de nouveaux Darklords à vos yeux !

 

Avant que la foule ne puisse exprimer son sentiment par rapport à cette explication, un évènement inattendu se produisit. Un homme particulièrement grand et musclé fit son entrée et monta sur la platilith. Toute l’assistance resta bouche bée, l’homme en imposait autant par sa taille que par sa renommée, il s’agissait de l’un des plus connus des Darklords : Kaiser aux Poings Géants. Sa chevelure laiteuse très épaisse et pleine de pointes de razorien interpella Aknor et Kaya qui reconnurent un de leurs semblables, il ne venais pas de leur village mais était un héro de leur peuple. Devant la minuscule Nova qui faisait figure d’enfant à côté du géant, Kaiser croisa les bras et prit la parole de sa voix rauque :

   -Et s’il y en a à qui ça plait pas, c’est à moi qu’il faut venir se plaindre, compris ?!

L’intégralité du public fut très amusé par cette apparition sur laquelle ils ne comptaient plus et hurlèrent leur joie de voir Kaiser en vrai. Tendis que ce que certain venais d’imaginer se produisit…

   -Kaiser ! Espèces de traitre ! Fit une voix venant des tribunes.

Aknor, Kaya et l’intégralité de la foule se tournèrent vers l’origine de cette voix. Un elfe était apparut sur le haut des tribunes, il avait également les bras croisés et portait une longue écharpe virevoltante qui déclencha, à nouveau, l’hystérie générale. Sauf pour les deux chasseurs qui semblaient être les seuls à ne pas connaitre le nouveau venu. Iliondel, l’Echarpe d’Argent était, dans le folklore du DarCloud, l’eternel rival de Kaiser aux Poings Géants. (Légende due au fait qu’ils se sont fait connaitre lors d’un duel particulièrement acharné qui les opposa sept jours durant. Désormais frères d’armes, les deux continuaient tout de même à s’amuser en cultivant cette réputation « d’éternel rivaux » qui donna lieu à de nombreuses adaptation littéraires ou cinématographiques.)

   -Tu ne pouvais pas t’empêcher de faire ton apparition pour te donner l’air important ! Dénonça l’elfe.

Kaiser leva les yeux vers Iliondel.

   -Ah mais c’est toi !? Je t‘avais pris pour un insecte, excuse-moi je n’ai pas écouté ce que tu as dis.

Cette provocation fit s’élevé un « Oh » dans le public qui attendait de savoir ce que l’elfe allait répondre.

   -Grrr… misérable insolent !

L’elfe fit un bond et survola la foule pour atterrir plusieurs dizaines de mètre plus bas sur la platilith en face de Kaiser.

   -On dirait que tu veux te battre ! Fit le razorien qui décroisa les bras.

   -Je veux te battre en effet ! Et je ne pense pas que ce sera diff…

Avant qu’il n’ait put terminer sa phrase il reçut un coup de poing au visage, si violent qu’il fut éjecté hors du platilith et alla s’écraser sur l’herbe.

   -J’ai dis… Repris Nova, qui était l’auteur de cette attaque inattendue. Elle se plaça devant Kaiser qui fit un pas en arrière.

   -Boss, c’était pour plaisanter hein !

   -…PLACE AUX JEUNES ! Termina l’ultime héritière connue de l’Invincible, en attrapant Kaiser. Elle le souleva et l’envoya valdinguer, ce qui n’était pas sans rappeler de mauvais souvenirs à Aknor qui avais déjà eu à faire avec la belle.

 

La platilith débarrassée des indésirables, Nova s’inclina devant la foule.

   -Aucun Darklord n’a été blessé durant cette courte scène humoristique ! Fit-elle avec un grand sourire.

 

Puis elle s’adressa au deux darklowns qui étaient en train de se relever un peu plus loin.

   -Iliondel, au lieu de te reposer tu pourrais annoncer la suite du programme !

   -Mouais cha va juschte le temps que che remette ma mâchoire en place, ah voila !

L’elfe remonta sur la platilith.

   -Dîtes-donc, vous auriez put prévenir que vous taperiez aussi fort ! Ajouta-t-il.

   -Je frappe aussi fort que tu es faible mon ami. Rétorqua Nova en riant.

   -Nyarf… Bref ! Bonjours à toutes et à tous ! Je suis Iliondel, et je vais vous présenter un peu comment ça va se passer. Les Eliminatoires du DarCloud vont se dérouler sur deux jours. C’est pourquoi il est important de ne pas perdre votre billet si vous voulez assister à la suite, demain. Tout va se dérouler en trois tours, le premier qui comporte douze combats se déroulera tout au long de cette journée. Le deuxième, comportant six combats sera pour demain matin et les trois finales seront disputés demain après-midi !

Le managrame était animé de façon à illustrer les propos d’Iliondel.

   -Trois finales car comme vous l’avez compris nous avons divisés nos concurrents en trois pool de huit combattants chacune. Ajouta-t-il.

   -Les règles des combats seront exactement les même que pour le vrai Tournoi Magister. Fit Kaiser qui avait repris sa place aux côtés de Nova et d’Iliondel. Les Grands ont décidés que se devait être, en plus d’un tournoi, un divertissement plutôt grand public. Ne vous attendez donc pas à voir des morts ! C’est en effet l’une des trois règles prioritaires : pas de morts, pas de démembrement, pas de torture. Ce sont des combats mais pas des massacres ! Or vous le savez certainement, la magie manalithique est autorisé, ainsi que les armes ! C’est pourquoi les anciennes règles ont été reprises et améliorés grâce aux nouvelles avancés magico-technologique. Comme c’est un peu compliqué, nous allons vous faire une démonstration.

Nova sauta en hors de la platilith pour se retrouver sur l’herbe. Tendis que Kaiser et Iliondel se mirent face à face.

   -Voila le principe ! Commenta Nova, Les deux combattant seront équipés d’une M-Armor spéciale, pour rappel, une M-Armor est une manalith qui encaisse une partie des dégâts physique et magique reçut par le combattant qui la porte. Toutes le M-Armor de chaque guerrier seront identiques et fournis par l’organisation de l’arène. Je disais qu’elle était spéciales car contrairement à ce qui se fait habituellement, ces M-Armor on efficacité proportionnelle aux dégâts reçut et à la constitution de son porteur de façon à ce que les combattant ne puisse pas être blessés trop gravement même s’ils reçoivent un coup dévastateur. En revanche la douleur ressentis est réelle. Ces M-Armor ont cependant une limite d’efficacité, lorsque son porteur a encaissé trop de dégât elles cessent de fonctionner et c’est à ce moment précis que le combat se termine. Pour résumer, chaque combattant à un bouclier émulant sa résistance propre et le but du jeu et de détruire celui de son adversaire avant que qu’il ne fasse de même avec le notre.

Pendant qu’elle parlait, les deux rivaux s’échangeait des passes, ressemblant plus a un échauffement qu’un vrai combat. Mais les plus observateurs auront remarqués que sur le managramme on pouvait non seulement voir les combattants comme si on était au plus près de la platilith, mais on y voyait également deux longues barres vertes, une pour chaque guerrier.

   -L’efficacité des M-Armor est symbolisé sur le managramme par ces deux jauges vertes que l’on a appelées « Barre de Vie ». Elles vous indiquent en direct où en sont les M-Armor des combattants. Quand la barre est vide, la M-Armor est désactivé et son possesseur perd le combat. Les concurrent n’ont en revanche aucune possibilité de voir ces jauges, ils ne pourront se fier qu’a leur ressentis. Ceux qui ont déjà utilisé des M-Armor comprendront ce que je veux dire.

Nova fit une pause et les spectateurs purent voir Iliondel exécuter une esquive parfaite du crocher dévastateur du razoriens qui, comme chacun le sait, utilise la mana du vent pour amplifier ses attaques. L’elfe passa derrière lui et sa fameuse écharpe argentée vînt s’enrouler autour du cou de Kaiser puis elle descendit et lui ligota les bras. Iliondel tenais alors son adversaire à sa merci, ses fans connaissait très bien ce mouvement. L’écharpe s’envola emportant le géant avec elle et Iliondel sortit de leurs fourreaux croisés dans le bas de son dos, ses deux dagues.

   -Alass namitiel… commença l’elfe.

Et tous ses fans hurlèrent la fin du nom de l’attaque :

   -…OMOS INDEL !!

Iliondel fit un saut prodigieux, à une vitesse ahurissante, en direction de son adversaire et le trancha en deux. Le razorien ressentis la douleur due au tranchant des lames, mais grâce à sa M-Armor l’attaque ne se traduisit que par deux entailles peu profondes sur sa poitrine. Les spectateurs purent voir alors la Barre de Vie de Kaiser se vider d’un quart d’un seul coup. L’attaque n’était cependant pas terminée, l’écharpe lâcha son emprise et éjecta violement son prisonnier vers la platilith. Mais avant de s’écraser, Kaiser donna un coup de poing vers le sol, une bourrasque de vent se créa et il parvint à atterrir sur se pieds. Et alors que l’elfe retombait un peu plus loin, Kaiser se propulsa vers lui et l’attrapa en vol. Il enferma la tête de l’elfe dans on immense main et l’envoya valdinguer en l’air.

   -Korium… Hurla-t-il. C’était encore une attaque culte, dont le nom en dialecte traditionnel était même connue d’Aknor qui ne perdait pas une miette de cette contre-attaque effrénée. L’air se déplaçait si vite que l’on pouvait distinguer un poing colossal se dessiner formé par les courants d’air et la poussière.

   -…KARKASH !! Le vent claqua, l’elfe qui n’eu pas le temps de régir, se prit le coup de poing démesuré de plein fouet et il alla s’écraser sur la platilith tellement vite que se fut quasi instantané. Presque la moitié de la Barre de Vie de l’elfe se vida d’un seul coup. Tous les fans de Kaiser hurlèrent leur joie, même Aknor et Kaya.

   -Voila, je pense que vous avez maintenant compris ce à quoi cela va ressembler ! Fit Nova en remontant sur la platilith tendis que Kaiser atterrissait et qu’Iliondel se relevait en essayant de ne pas montrer la douleur inhérente au coup qu’il venait de recevoir. A savoir enfin qu’une sortie de ring, donc un contact avec l’herbe, est éliminatoire même si la M-Armor est encore efficace. Ajouta-t-elle. Bon ! A présent place aux vrais combats ! C’est parti pour les combats du premier tour de la première pool !!

 

Kaiser et Iliondel descendirent ensembles de la platilith en saluant la foule qui les applaudissait. Tendis qu’encore invisibles du public, ceux qui allait ouvrir les hostilités étaient prêt.

 

   -Le premier duel opposera deux humains ! Le premier vient de l’Archipel de Noblesse. Très connu dans sa région pour avoir vaincu à lui seul de nombreuses créatures sauvage extrêmement dangereuses, il a rejoint le DarCloud afin de se rendre disponible au travers tout l’archipel dont la faune est extrêmement hostile. Je vous demande d’applaudir Kojiro Tsukikage !

Kojiro sortit alors de l’ombre en s’efforcent de rester calme même s’il était rongé par le traque. En effet c’était des dizaines de milliers de personnes qui le regardaient, le scrutaient… Il était impressionné et même honteux de se présenter, lui, un inconnus aux yeux de tant de gens… Il ne devait surtout pas décevoir s’il voulait que tout cela soit justifié. Il était vêtu des mêmes vêtements que la veille, à savoir d’un kimono rouge, d’un grand pantalon ample assortis protégé par de robustes jambières noires. Il avait une tassette de lamelles de métal noir tombant de chaque côté de ses cuisses. Des brassards noir venaient équiper ses membres supérieurs tendis que sont tronc et les épaules étaient protégés par un plastron de lamelles noirs au centre duquel les plus observateurs pourront remarquer la M-Armor qui avais pris la couleur de l’armure qu’elle ornait. Sa tête était cachée par un large chapeau de paille conique. Et pour finir, à sa taille était attaché le fourreau dans lequel était rangé son long sabre courbé.

  

   -Son adversaire vient d’Aldora, la Capitale de l’Est, il enseigne l’art de l’épée et des sorts dans sont propre établissement qui est réputé comme le meilleur d’Aldora. On l’appel « La Flamme Blanche ». Voici : Magahara !

Magahara sortit alors à son tour de l’ombre. C’était un homme mince emmitouflé dans une grande cape de voyageur qui ne laissait apparaitre que sa tête.

 

Le public accueilli chaleureusement les deux guerriers avec un tonnerre d’applaudissement. Une fois face à face, Kojiro s’inclina sans un mot pour saluer son adversaire comme c’était la tradition dans sa région. Magahara l’imita pour ne pas avoir l’air irrespectueux. Une fois qu’ils furent redressés, Nova, qui était descendu de la platilith, annonça le début du combat ! Le managramme afficha les deux Barres de Vie pleine et Magahara fit voler sa cape, dégaina son épée caché jusque là. Il fondit vers Kojiro en un coup d’estoc vif comme l’éclair. Mais le samouraï esquiva avec un mouvement rapide sur le côté. Il n’avait toujours pas dégainé. Il resta calme et en profita pour observer l’arme lactescente de son adversaire.

Il n’avais jamais vu telle lame. C’était une flamberge, une épée dont la lame dépassait le mètre et avais la particularité d’être ondulée, comme une flamme.

Kojiro, n’eue pas le loisir de bien la regarder car il se rendit compte un peu tard que cette première attaque avait pour objectif d’être esquivée. En effet une explosion se fit entendre et des flammes jaillirent tout à coup de part et d’autre du sillon de l’attaque. Kojiro eue juste le temps de baisser son chapeau d’une main et de se protéger avec le brassard de l’autre pour ne pas être brûlé. Il fit un bond en arrière pour se dégager. Son chapeau prit feu alors il s’en débarrassa puis posa la main sur le fourreau de son katana, il était temps pour lui de passer à l’action !

 

 

 

___________________________________________________________________________

 

[Manael] Et voila pour cette deuxième partie du chapitre XIX ! Le prochain mettra en scène cette première journée de batailles !

[Maya] Question que tout le monde se pose : Le rythme hebdomadaire sera-t-il maintenu ?

[Manael] Très bonne question ! Dont la réponse est non ! En effet cette deuxième partie à été écrite en deux semaines (la première partie était terminée plusieurs jours avant sa publication) D’autant que ces deux dernières semaines ont été très légères, j’ai donc put ne quasiment penser qu’à ça. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas vous attendre à voir la partie 3 arriver le week-end prochain. Mais rassurez-vous je n’ai pas prévu de commencer l’écriture de quoique ce soit d’autre avant d’avoir terminé ce 19ème chapitre. Donc son écriture devrais se continuer au rythme que mon imagination et mon temps m’autorisera ! Aller bye bye !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s