SoulCalibur V ?

“Trancending history and the world

A tale of souls and swords,

Eternally retold”

a218235c2ad8982067c9598da31c292047643217

Salutations !

Vous le savez certainement, parmi les séries de jeux vidéo que j’apprécie particulièrement il y en a une qui raconte l’es chronique d’une épée maléfique : Soul Edge !

SoulCalibur est pour moi LA série de jeux de baston 3D.

C’est Namco qui s’occupe de cette série, tous comme de celle de Tekken.

Bon alors pourquoi cet article ? Et bien figurez-vous que je me suis remis à jouer au quatrième volet cette semaine.

DSC_0488   

Et en explorant ce jeu de bons et de mauvais souvenirs me sont revenus. Parmi les mauvais il y a la grosse déception qu’a été ce jeu par rapport à tous les espoir que j’avais mis dedans. Mais bref…

Je me suis donc dis que, bien que “l’histoire” de cet épisode laisse croire le contraire, peut-être que l’on parle un peu de SoulCalibur V. Je me suis donc renseigné sur l’internet et j’ai découvert quelque chose d’improbable !

Oui ! On parle de SoulCalibur V, et de façon officiel ! Mais de là à dire qu’il va bientôt débarquer, il y a de la marge ! En effet j’ai lu quelques articles qui m’ont mené à Facebook ! Le producteur de la série Katsuhiro Harada cherche a évaluer le désire des joueur de voir arriver ce jeu un jour ! Il faut donc s’exprimer sur le sujet !

Le site américain spécialisé sur la série : 8wayrun.com a donc ouvert une page Facebook dédié à une pétition pour que SoulCalibur V soit développé. Pour la signer il vous suffit de cliquer sur le bouton “J’aime” sur cette page :

http://www.facebook.com/pages/Petition-to-Namco-for-Soul-Calibur-5/139645629404991 

 

Voila ce que Harada-san à répondu au site 8wayrun.com :

Yes I’ll share this petition with my Staff, Directors, and SC Senior Producer / Leader Mr.Yotoriyama. I promise. … Our team will be interested in your opinions that much if there are a lot of followers. … Of course, it becomes the power of the number of these petition. … I love fighting games. Thanks.

Je ne peu donc que vous inviter à signer cette pétition !

 

8fee17f8442e51afd9f8a6ae6d8e8480

 

 

_________________________________________________________

 

Et puis tant que j’y suis je vais faire une petite rétrospective sur la série Soul.

Je vais également vous raconter l’histoire des personnages. Du moins ce qui les a poussés à chercher Soul Edge. En effet la tâche étant déjà colossal je ne vais pas détailler ce qu’il se passe dans les jeux et entre eux. Je me limiterait donc a leur background. Toute ces histoires sont tirés du SoulCalibur Wiki qui est exclusivement en anglais. Je vous propose donc des traductions faites par mes soins ainsi que des liens vers les pages associés pour ceux qui en veulent plus.

J’espère que ma traduction vous ira, je ne suis pas un pro de l’anglais mais je pense m’être bien débrouillé. (J’ai parfois ajouté des petits liens contextuel vers des image ou des articles quand les mots font référence à des choses réelles)

 

soulcalibur3wallpaper84

 

Soul Edge

La série à commencé en 1995 sur arcade par un jeu nommé Soul Edge

Il a ensuite été porté sur Playstation en 1996 et pris le nom de Soul Blade en occident

 

Soulblade E

 

A l’époque déjà toute l’histoire était posé.

Il existe une épée légendaire dont certain dise qu’elle est bénie et apporte le salut, mais d’autres parlent d’une épée maudite qui se nourrirait des âmes de ses porteurs… Cette épée s’appelle : Soul Edge !

Un jour le marchant Italien Vercci engagea de nombreux mercenaires pour retrouver l’a fameuse épée mais il finit par disparaitre. On dit cependant que l’un de ces mercenaires, le pirate Cervantes De Leon aurait fini par trouver soul Edge, avant de disparaitre à son tour.

L’univers de la série était déjà là. A savoir que tous ce déroule dans notre monde au XVIème siècle. Les personnages du jeu viennent d’un peu partout dans le monde et ont tous une raison de chercher l’épée.

 

Liste des persos originaux de la série :

Hwang Seong-gyeong (Corée) Jeune homme éduqué par des parents pour lesquels la Justice était très importante, Hwang deviendra l’élève de Seong Han-Myeong et meilleur ami de sa fille Seong Mi-na. C’était une véritable prodige et il fini par entrer dans l’armée coréenne pour défendre son pays des pillards japonais sous les ordres de Yi Soon Shin, un ami d’enfance de son maitre.

Il fut alors envoyer à la recherche de l’ “Epée du Salut” : Soul Edge afin de vaincre les japonais.

Seong Mi-na (Corée) En tant que femme, elle ne put rejoindre l’armée de défense côtière comme Hwang. Mais elle espionna une discussion entre son père et Hwang. Ils parlait d’une “Epée du Salut”.

Aussitôt elle décida que si elle ne pouvait pas prouver sa valeur sur le champs de bataille, elle le ferait en ramenant cette fameuse épée. Elle fugua donc et partit en quête de l’épée, sans savoir que Hwang avait lui-aussi était envoyer la chercher.

  

Seong Han-Myeong (Corée) Personnage caché, père de Seong Mi-na et maitre de Hwang.

Nathaniel William "Rock" Adams (Angleterre) Fils d’un marchant anglais, il fut surnommé Rock à cause de sa très grande force. Un jour, son père obtînt Soul Edge lors d’une vente aux enchères secrète. Alors qu’il rentrait chez lui avec sa famille, son bateau fut attaqué par un équipage de pirates dont le capitaine était Cervantes. L’épée fut volé, et le bateau coulé.

Cependant Rock ne mourut pas et s’échoua sur les rivages du Nouveau Monde. Commençant une nouvelle vie mais rejeté par les Amérindiens qui avait peur du “Géant Blanc”. Il adopta un jeune apache orphelin nommé Bangoo. Cependant un jour des souvenirs de ses parents et de Soul Edge refirent surfaces, il voulu recouvrer la mémoire partit en quête de l’épée, abandonnant Bangoo.

Une fois en Grèce il combattit Sophitia mais sans convictions. La guerrière grecque lui fit comprendre que l’abandon de son fils adoptif était une effroyable erreur. Il repartit donc pour le retrouver mais Kunpeaktu, le grand prâtre de l’organisation Fygul Cestemus avait déjà envoyer l’un de ses serviteur capturer Bangoo pour attirer Rock dans un piège afin de lui voler son âme si puissante.    

    

Taki (Japon) Très jeune orpheline elle fut recueillit par Toki, le chef d’un puissant clan de ninjas. Elle se révéla être une ninja de grand talant aux sens surdéveloppés. Elle devînt chasseuse de démon et se mit à parcourir tous le japon, armée de la lame Rekkimaru qu’elle confectionna elle-même.

Un jour Toki rappela à lui tous les ninjas du clan et leur appris qu’Hachibei, l’un des des leadeurs du clan avec Toki, avait volé le Ninjatô (épée de Ninja) appelé Mekkimaru et s’était enfuis avec sa fille Chie. Il ordonna donc l’assassina des deux nuke-nin (ninja voyous) et le retour de Mekkimaru. Pour la première fois Taki douta de son père adoptif, elle connaissait bien Hachibei et était très amie avec Chie. Cependant elle suivit les ordres et partie à leur recherche.

Elle fini par les retrouver, ils vivaient à présent avec un homme chinois nommé Li Long. Taki n’exécuta pas les ordres comme la règle le voulait mais pris le temps d’écouter ce que Hachibei avait à dire. Il lui apprit que Toki était devenu fou, possédé par l’épée Mekkimaru. Ne pouvant pas le croire sur parole, Taki pris l’épée mais les épargnas. Elle cacha Mekkimaru là où elle serait sûr que personne d’autre qu’elle ne puisse la retrouver et retourna voir son père. Elle inventa une histoire selon laquelle Chie serait tombée amoureuse d’un chinois du nom de Li-Long qui aurait l’aurais tué elle et son père et serait partit en emportant l’épée. Immédiatement Toki ordonna que l’on poursuive Li-Long et qu’on le tue également. Cet entretient avec son père confirma les soupçons de Taki.Elle était sûr qu’il n’était plus l’homme qui l’avait élevée.

Elle s’intéressa alors à des rumeurs qui courait un peu partout sur une épée maudite du nom de Soul Edge. Taki se convainquis alors que Soul Edge était la source de du mal qui rongeait son père. Elle partit donc en quête pour détruire l’épée maudite.           

  

Heishiro Mitsurugi (Japon) Heishiro, 4ème fils d’un agriculteur, décida de devenir samouraï en voyant que son pays était ravagé par les guerres. A la mort de ses parents, il a 14 ans et décide de prendre l’épée et le nom de Heisiro Mitsurugi. Il s’entrainera aux côtés du puissant chef de guerre du clan Murakami. A cette époque le japon est au milieu du Sengoku Jidai (“L’âge des pays en guerre”) où les Daimyos (Seigneurs féodaux) revendiquent le titre de Shogun. Mitsurugi était très puissant et sa réputation sur les champs de bataille ne tarde pas à le précéder. Un jour il décide de quitter son clan et de devenir mercenaire au service du plus offrant. Cependant quelques temps plus tard on commence à parler d’une nouvelle arme qui pourrait bien révolutionner la guerre : le fusil.

Mitsurugi commença par ce moquer de cette arme mais il appris que cette nouvelle arme pourrais faire disparaitre la cavalerie Takeda. Se rendant compte que sa lame pourrais devenir inutile devant une tel arme il décide qu’il lui faut une arme plus puissante encore : Soul Edge. Il part donc en quête de l’épée maudite. 

  

Sophitia Alexandra (Grèce) Fille d’un boulanger athénien, Sophitia est passionné par la culture de son pays et prie régulièrement la Déesse Athéna. Elle ne nourrie cependant aucunement l’ambition de devenir une guerrière.

Un jour alors qu’elle se beigne dans un lac, une lumière apparut et pris la forme d’un homme. Il se présenta comme étant la déité du feu et de la forge : Héphaïstos. Il lui appris l’existence d’une épée maudite portant le nom de Soul Edge qui pourrais faire honte à sa personne car il n’est pas son créateur, mais aussi qui pourrais engendrer énormément de douleur. Il lui confia la mission de détruire Soul Edge grâce à une arme qu’il a confectionner et qu’elle devra récupérer au temple d’Eurydice. Sophitia se permet de protester, ne se considérant pas du tout capable d’une telle tâche mais Héphaïstos insista et elle dut accepter.

Siegfried Schtauffen (Allemagne) Au cours du seizième siècle, les paysans allemand se sont révoltés contre l’Empire Romain dont les forces étaient affaiblies par les guerres d’Italie. L’un des champions de la population allemande s’appelait Frederic. c’était un brave chevalier qui tomba amoureux d’une femme nommé Margaret. Ils passèrent une nuit ensemble puis Frederic partit en guerre durant neuf mois. Quand il revînt il était père d’un garçon qu’il nomma Siegfried. Il lui appris l’art du maniement des lames. Un jour, Frederic repartit en croisade, promettant a sa famille de revenir. Mais en l’absence de son père Siegfried tourna mal et entra dans une bande d’adolescent voleur : le “Schwarzwind” (vent noir).

Plus tard, ceux-ci décidèrent de tendre une embuscade à un petit groupe de soldat ayant fuit le champs de bataille. Les pauvres guerriers était si affaiblis qu’ils se firent tous tués. Et c’est Siegfried qui tua le commandant. Fier de lui il découpa sa tête pour en faire son trophée mais finit par se rendre compte qu’il s’agissait de celle de son propre père. Détruit par cette découverte il s’enfuis et ne rentra jamais chez lui. Il erra tellement longtemps seul qu’il fini par se convaincre que ce n’était pas lui qui avait tuer son père mais une entité inconnue qu’il devait détruire pour se venger. Il était de surcroit persuadé qu’une telle entité ne pouvait être détruite que par la légendaire Epée du Salut : Soul Edge. Il se rendit donc au château d’Ostrheinsburg où le noble Sir Stefan habitait. Siegfried pensait que c’était lui qui possédait Soul Edge. Il entra au service de la garde du château et attendit le jour où il pourrait dérober l’épée. Il profita d’un siège du château pour tuer Stefan et s’emparer de son épée. Mais il s’aperçut alors que cette épée n’avait aucun pouvoir, ce n’était pas Soul Edge. Il s’enfuis alors de nouveau à la recherche de l’épée maudite.   

   

Li Long (Chine) Après la mort du grand Eirakutei, la dynastie Ming à été victime de pillage par les pirates venant du sud du Japon. L’empereur de Chine fit appel à Li-Long pour tuer le chef des pirates et ramener Soul Edge avec lui. Toutefois il ne se souciait pas vraiment de l’épée maudite et lui demanda de ne pas seulement assassiner le chef des pirates mais aussi les daimyo japonais qui les avaient envoyés. Li-long partit donc pour le Japon mais se rendit compte qu’il n’était pas du tout aussi fort qu’il ne le pensait…

L’attaque d’une puissante famille de Honshû se solda par un cuisant échec et Li-Long fut gravement blessé. Il fut cependant recueillit par une jeune fille du nom de Chie et son père Hachibei, un ancien chef du clan des ninjas de Fu-Ma qui dirigeait maintenant une petite auberge. Chie qui avait été profondément choqué par l’assassina de sa mère avait perdu l’usage de la parole. Elle passait son temps à s’occuper de Li-Long et les deux finirent par tomber amoureux. Un jour que Li Long était sortit, une bataille éclata dans l’auberge. Chie fut tuée et Hachibei gravement blesser. Apparemment le responsable était un escrimeur errant, mais en réalité c’était un ninja du clan Fu-Ma envoyer par Toki. Le seul escrimeur errant que li-Long connaissait s’appelait Heishiro Mitsurugi.

Il décida de se venger il partit donc a sa recherche. Il apprit que Mitsurugi était en quête de Soul Edge. Li Long décida donc de retrouver Soul Edge en premier et d’attendre que Mitsurugi viennent à lui. Ensuite, si Mitsurugi n’était pas l’assassin de Chie il se jura de tuer tous les escrimeurs errants jusqu’au dernier. 

        

Voldo (Italie) Voldo était le bras droit de Vercci, un marchant italien connus sous le nom de Marchant de Mort pour sa collaboration avec l’Armada espagnol. Vercci voulu récupérer Soul Edge pour enrichir sa collection d’armes rares. Il mit Voldo à la tête des expéditions de recherche de l’épée. Jusqu’au jour où Vercci décida de partir lui-même en quête de l’épée, Voldo l’accompagna alors. Cependant, quelques temps plus tard on entendit dire que les guerres d’Italie avaient éclatées et que les possessions de Vercci était les premières cibles. Vercci devint fou en apprenant ça et déménagea sa flotte et ses dernières possessions sur une île déserte au large des côtes siciliennes.

Il creusa un puits de près de 50 mètres de profondeur et en fit son propre tombeau, s’y enterrant avec ses trésors. Il chargea Voldo de tuer les marins afin que l’emplacement du “Vercci’s Money Pit” ne soit jamais révélé. Plus tard Voldo fera du “Money Pit” sa base et partira en quête de Soul Edge pour assouvir le dernier veux de son défunt maitre.

    

Cervantes de Leon (Espagne) Son père, Philip de Leon était un corsaire. Le roi d’Espagne en personne l’envoya lui et son équipage en mission spécial pour piller au nom de l’Espagne. Un jour il se retrouva face à un vaisseau Anglais, il voulu le piller mais se rendit compte trop tard que c’était un vaisseau de guerre. Il fut vite coulé et Philip de Leon mourut. Cervantes était un enfant fier de son père car c’était un grand marin, or sa mort fit que le jeune homme devînt un pirate. Il devînt célèbre et fut un jour contacter par un marchant italien qui lui commanda, en échange d’équipement pour son bateau, de retrouver l’épée maudite Soul Edge. Et après un ans de recherche il la trouva enfin.

    

Soul Edge / Inferno (?) Incarnation de Soul Edge lorsqu’elle n’a pas d’hôte

-“Siegfried!” C’est le nom d’un costume alternatif déblocable de Siegfried qui est un prototype de ce qui deviendra Nightmare par la suite.

 

 

Dès son lancement sur Playstation, Soul Edge a été encensé par la presse et les joueurs. Tous d’abord pour sa cinématique d’intro juste incroyable pour l’époque et qui est l’une des intro les plus cultes de la console de Sony :

 

On est 2 ans avant FF8 !

 

Mais aussi pour son système de combat aux petit oignions, ses décors variés, ses graphismes magnifiques et ses personnages attachants, possédant tous une véritable histoire.

Mais aussi un mode Histoire (mode Edge Master) passionnant qui n’est pas une simple série de combats, il s’agit ici de parcourir le monde dans une quête spécifique à chaque personnages. En rencontrant au fur et à mesure les autres protagonistes dans des combats scénarisés. Ce mode Histoire et donc long, intéressant et différent pour chaque personnages conférant donc à chacun d’entre eux une véritable personnalité.

 

 

SoulCalibur 

2 ans plus tard, en 1998, sort sur arcade sa suite : SoulCalibur premier du nom.

En 1999, pour la conversion sur console, Namco choisi la machine la plus puissante du marché : la Dreamcast de Sega et parvient a rendre la version console encore plus impressionnante que l’arcade.

 

824176-soulcalibur_cover_super

 

Ce jeu ne se présente plus, C’est un incontournable de la Dreamcast, c’est le seul jeu a avoir reçut la note parfaite sur IGN et sur GameSpot et il fait partis des quelques 40/40 de Famitsu.

pour ce qui est de l’histoire, et bien c’est la suite direct de Soul Edge. Siegfried à vaincu Cervantes et a donc acquis l’épée maudite. Celle-ci va donc commencer à lui dévorer l’âme afin de s’emparer de son corps. Siegfried devient Nightmare et sème à présent le chaos dans toute l’Europe de l’ouest.

Alors pour enrayé cette montée de terreur une autre épée fait son apparition : Soul Calibur. Cette lame bénit est l’opposé de Soul Edge et n’as qu’un seul but : détruire cette dernière.

 

Liste des nouveaux personnages de SoulCalibur :

Astaroth (Perce (Iran)) Ares, dieu de la guerre et de la destruction, voulait acquérir Soul Edge afin de détrôner son père Zeus. Il commanda alors au grand prêtre d’une organisation religieuse secrète le Fygul Cestemus de chercher l’épée pour lui.

Dans ce but, Kunpaetku créa un golem et le nomma Astaroth. Il lui donna pour mission de retrouver Soul Edge. Alors qu’Astaroth s’éloignait du sanctuaire, Kunpaetku ne pouvait s’empêcher de rire, il avait l’intention de berner Ares et de garder Soul Edge pour lui afin de devenir lui-même un dieu. Or Ares n’était pas dupe, il posséda Astaroth et avec l’aide de ses serviteurs, les Keres, il s’assura que Kunpaektu ne puisse pas le trahir.

Lorsqu’Astaroth trouva enfin Soul Edge, elle avait était déjà à moitié détruite par Sophitia. Convenant qu’Ares ne serait pas satisfait avec l’épée dans cette état il s’associa avec Nightmare afin de l’aider à collecter les âmes pour rendre à l’épée sa puissance. Son but final étant de trahir le Chevalier Azur en le tuant et en volant l’épée pour la rendre à Ares. 

    

Isabella "Ivy" Valentine (Angleterre) Fille du Compte Valentine, un pratiquant de l’alchimie qui est devenu fou à force de rechercher Soul Edge, qu’il considérait comme la clé de l’éternel jeunesse. Il mourut après avoir engloutis toute la richesse de sa prestigieuse famille. Sa femme le suivit dans la mort, laissant Ivy seule descendante d’une famille ruinée.

Elle appris alors en lisant les carnets de sa mères qu’ils l’avaient trouvée aux porte de leur demeure, abandonnée. Peu importait à Ivy cette révélation, pour elle ces gens était ses seuls et uniques parents. Elle décida donc reprendre les travaux de son père et se mit à étudier l’alchimie ainsi que la légende de Soul Edge. Elle appris qu’en réalité il s’agissait d’une épée maudite. C’est cette épée qui était la cause de la mort de ses parents, elle décida donc de la détruire de ses propres mains. Pour ce faire elle confectionna une épée unique qu’elle nomma “Ivy Blade”. Lors de son voyage elle rencontra Nightmare et accepta de l’assister dans son entreprise d’ “Invocation des âmes”

Elle réalisa un peu tard que c’était Nightmare qui possédait la fameuse Soul Edge ! Déjà l’épée maléfique était détruite et éparpillé en morceaux. Cela signifiait que son épée bien aimée qu’elle avait elle-même forgé, était toujours vivante grâce la puissance de l’épée maléfique qu’elle voulait détruire. Elle appris également l’identité de son véritable père : Cervantes de Leon !  

 

Kilik (Chine) Une nuit, sa “soeur”, Xianglian lui apprend qu’elle vient d’être élue pour être héritière du miroir sacré Dvapara-Yuga. Mais elle lui dévoile également qu’elle a entendu une conversation disant qu’il ne restait que deux trésors dans le grand temple car le Krita-Yuga avait été volé par son père biologique plusieurs années auparavant. En fait, elle avait été choisi par le grand prêtre car elle s’était elle-même prononcé contre son élection au vu des actes de son père. Cette réflexion désintéressé avait décidé le grand prêtre.

Le soir de la cérémonie de succession un mal étrange fit perdre la tête à tous les habitants du village. Et tous le monde commença à s’entretuer. La seule à avoir gardé la raison était Xianglian. Elle comprit que s’était grâce aux pouvoirs du miroir. Voyant Kilik se battre avec les prêtres elle lui attacha l’artefact en bandoulière sur l’épaule de son frère et celui-ci retrouva la raison. Il comprit que tous le monde était en train de s’entretuer. Or sa sœur était désormais l’une des folles. Il essaya de s’échapper sans la blesser mais n’y parvint pas et dut la tuer par légitime-défense.

Un vieille homme, The Edge Master, maitre de l’art martial Ling-Sheng Su. Trouve Kilik inconscient dans le temple maudit. Il brule le temple et emmène Kilik avec lui. Deux jours plus tard, Kilik se réveil et Edge Master lui apprend qu’il a été corrompu par les Graines Maléfiques et que c’est le pouvoir de ce miroir qui le maintient en bonne santé, il ne doit en aucun cas s’en séparer, ou le sacrifice de sa sœur aura été vain.

Edge Master va entrainer Kilik pendant trois ans puis Edge Master lui donnera sa dernière épreuve : détruire Soul Edge. Il embarquera donc a la recherche de l’épée. 

        

Chai Xianghua (Chine) Les ancêtres de Xianghua, Les hommes et les femmes de la famille Chai ont toujours été des guerriers chevronnés au service de la Chine. C’est une famille faisant partie du patrimoine de la dynastie Ming. La femme qui allait devenir la mère de Xianghua, Xiangfei, fut envoyé dans le prestigieux temple de Ling-Sheng Su pour y apprendre le maniement de l’épée.

Extrêmement habile, elle surpassa rapidement la plupart des moines du temple. Elle tomba finalement amoureux d’un des moines, or cette union était totalement prohibé, d’autant que le moine en question : Xiuqiang Kong était celui qui devait hériter du saint bâton Kali-Yuga. Ce n’est qu’à la naissance de leur première fille, Xianglian, que leur union fut découverte par les autres moines. Respectant à la lettre les édits du Temple, Xianglian fut enlevé à ses parents dès son deuxième anniversaire. Accablée par le chagrin, Xiangfei ne pouvait plus rester au temple. Leur ami, Han Dongxiu, leurs conseilla de s’enfuir ensemble et de fonder une famille. Or Xiuqiang refusa et Xiangfei convenue que c’était mieux ainsi. Cependant, aidé par Dongxiu, Xiugiang vola l’épée sacrée Krita-Yuga et l’offrit a son amante comme une promesse qu’ils seraient un jours de nouveau réunis.

Xiangfei partit donc en cachant qu’elle était enceinte dans deuxième enfant. Elle rentra secrètement dans son pays natal et fut pris en charge par la famille Chai et entra dans la Garde impérial de la dynastie Ming. Quelques mois plus tard elle donna naissance à Xianghua mais ne lui révéla jamais l’identité de son père. Quand les moines du temples se rendirent compte que Xiuqiang avait volé Krita-Yuga, celui-ci fut banni tendis que sa fille Xianglian fut entrainée comme une orpheline au temple.

Xiugiang fini par découvrir où Xiangfei s’était enfuie mais la famille Chai le repoussa estimant qu’il valais mieux pour elle qu’elle oublie son existence. Entre-temps des moines du temples vinrent à Xiangfei, à la recherche de l’épée manquante. Mais tous ce qu’il trouvèrent c’est petite Xianghua qui jouait avec un Tai Chi Jian. Ils ont ensuite abandonné les recherches plusieurs années plus tard. Seul Xiuqiang avait sut que le Jian que Xianghua tenait n’était autre que Krita-Yuga déguisé. Avec le temps Xianghua devenue aussi habile que sa mère avec un Jian.

Xiangfei mourut après le dixième anniversaire de sa seconde fille. Puis six ans plus tard cette dernière entra dans la garde impériale. Finalement l’empereur, mécontent de l’absence de de nouvelles de ceux qu’il avait envoyé à la rechercher de “l’Epée des Héros” (Soul Edge, rappelez vous de l’histoire de Li-Long.) Il envoya plusieurs membres de sa Garde pour aidé à la recherche de l’épée. Il les fit voyagé sous la couverture d’une troupe de spectacle pour ne pas éveiller les soupçons. Xianghua était l’attraction principale de cette troupe. 

        

Maxi (japon) Maxi est un pirate errant de Shuri dans le royaume de Ryūkyū (Aujourd’hui Okinawa) Son père était un marchant qui n’était pas autorisé à faire du commerce en dehors de son pays. Maxi à passer la plupart de ses premières années en voyage de port en port avec son père. Il apprit l’art du maniement du nunchaku pour être capable de se défendre.

Au cours de l’un des voyages de son père, il rencontra un homme se faisant appeler Ming Wu Zhang. Il portait un nunchaku équipé de lames qui ne manqua pas d’interpeler Maxi. Plein d’orgueil le jeune homme défia l’étranger, malgré la désapprobation de son meilleur ami Kyam. Maxi se fit battre à plat de couture. Reconnaissant que le monde était bien plus vaste qu’il ne le pensait, Maxi demanda à l’homme de devenir son maitre jusqu’à la fin du voyage. Il accepta et Maxi commença à étudier son style différent du siens. Il put ainsi grandement s’améliorer. Et bien que Li Long l’abandonna une fois au port, Maxi continua de s’entrainer avec ses conseils.

Après la mort de son père Maxi décida de devenir un pirate pour pouvoir voyager au delà des limites auxquels sont père était cantonné par son lien avec le pays. Il s’embarqua avec l’équipage de son père sur son bateau ainsi qu’avec Kyam. Un jour, alors que Maxi était sortit, Kilik s’approcha du bateau. Il cherchait un moyen de voyager vers l’ouest. Il s’entretenue avec un des pirates qui lui demanda le Dvapara-Yuga à titre de frai de transport. Cependant Kyam intervînt et sympathisa avec Kilik. Il lui proposa de rester à bord jusqu’à ce que le capitaine soit de retour.

Mais quand Maxi revînt il trouva son navire attaqué par une horde de golems et de créatures semblables à des lézards géants commandés par Astaroth. Avec l’aide de Kilik, Maxi parvînt à les repousser, cependant dans la bataille Astaroth parvînt à faire tomber le saint miroir Dvapara-Yuga de l’épaule de Kilik. Celui-ci perdit la raison et attaqua sauvagement Maxi. Ce dernier était tout à fait capable de tuer Kilik et de garder le miroir pour lui. Cependant presque tous son équipage était mort et dans son dernier souffle Kyam raconta à Maxi l’histoire de Kilik. Il décida alors de sauver Kilik et de voyager avec lui à partir de maintenant. Les deux se jurèrent de se venger d’Astaroth. Un peu plus tard il rencontrèrent Xianghua, un membre de la Garde impérial de la dynastie Ming qui se joignit à eux.  

   

Yoshimitsu (Mont Fuji (Japon)) Un seigneur qui cherchait à aquerir le pouvoir du clan Manji, invita le chef de ce clan dans son château. En raison de son âge avancé, le chef envoya son meilleur guerrier, Yoshimitsu, en son nom. Comme prévue le seigneur demanda l’allégeance du clan Manji, or celui-ci désirait resté caché. Après un séjour de quelques jours au château le combattant refusa poliment la demande du seigneur puis est retourné à son village.

A son retour il trouva son village en ruine. en effet, en prévision du refus de sa proposition, le seigneur avait monté une armée pour détruire le clan. Yoshimitsu voulu se battre mais il n’était pas de taille et perdu un bras. Il Remplaça son membre sectionné par une prothèse en bois puis se lança en quête de l’épée légendaire Soul Edge afin d’obtenir sa vengeance sur le Seigneur Nobunaga.

  

Nightmare (?) Dans ce jeu il s’agit de Siegfried sous le contrôle de Soul Edge 

Aeon Calcos “Lizardman” (Sparte (Grèce)) Le soldat Spartiate, Aeon Calcos, comme Sophitia, fut l’un des vingt-quatre guerriers à recevoir un oracle d’Héphaïstos pour détruire Soul Edge. (Il y avait un guerrier pour chaque lettres de l’alphabet grecque).

Armé de l’épée sacrée Xi et du bouclier Gamma, forgés pour lui, il partit en voyage. Mais il se perdit dans le désert et fut recueillit par un petit groupe de voyageurs qui le ramenèrent à leur village. Alors qu’il était sur le point de les remercier en leur apprenant le maniement des armes, les Graines du Mal lui firent perdre la raison et il massacra tous le monde dans le village.

Kunpaetku, le grand prêtre du Culte de Fygul Cestemus, entendis finalement parler de Calcos et le fit capturer. Il exerça sur lui des expériences qui le transformèrent en le premier d’une longue série d’hommes-lézard. Il fut ensuite condamné à enlever Bangoo, le fils de Rock, afin de l’attirer dans un piège te lui voler sa précieuse âme. 

 

Arthur (Angleterre) Enfant orphelin et mendiant, Arthur se lie d’amitié avec un matelot et décide de devenir marin. Ces voyage le mènerons au Japon où il sera adopter par un riche marchand qui le considérait comme une petite curiosité venant d’occident.

Il apprit l’étiquette japonaise mais était détesté et critiqué par beaucoup. Son beau-père le donne finalement un à un noble sous prétexte que c’était pour lui enseigner les manières. Il devînt alors guerrier pour le noble et apprit rapidement à se battre afin de pouvoir survivre. C’est pendant l’une des nombreuses batailles auxquelles il participa qu’il perdit son œil.

Il fonda une famille mais continua à se battre. Voyant qu’il était malgré tous toujours vu comme une curiosité et comme un homme il jeta son dévolu sur Soul Edge afin de se prouver à lui même et aux yeux de sa famille de quoi il était capable.

 

 

Listes des personnages déjà présent dans Soul Edge

Sophitia Alexandra (Grèce)

Heishiro Mitsurugi (Japon)

Taki (Japon)

Voldo (Italie)

Nathaniel William "Rock" Adams (Angleterre)

Siegfried Schtauffen (Allemagne) C’est un personnage caché dans cet opus car dans l’histoire il est devenu Nightmare. C’est pourquoi le style des deux personnages sont très similaires.

Seong Mi-na (Corée)

Hwang Seong-gyeong (Corée)

Cervantes de Leon (Espagne)

Soul Edge / Inferno (?) Incarnation de Soul Edge lorsqu’elle n’a pas d’hôte

 

Graphismes époustouflants, jouabilité au poil, il est considéré par certain comme le meilleur jeu de combat 3D de tous les temps.

 

 

SoulCalibur II 

 

En 2003 la Dreamcast est déjà morte. Mais SoulCalibur est toujours là ! Namco n’a d’ailleurs pas vraiment de préférence pour l’une des trois consoles du marché puisqu’elle décide de sortir son titre tant attendu sur toutes les plateformes de l’époque.

 

 156fy1i    

Chaque versions avait son personnage exclusif en rapport avec la console. Ainsi la version PS2 avait le droit à Heihachi Mishima (tous droit sortit de la série Tekken); La X-Box avait Spawn (un personnage de comics) et le GameCube avait le très inattendue Link de la saga Zelda

 

Le synopsis est encore plus pauvre que le précédent puisque c’est le même sauf qu’ici Soul Edge est à la recherche de ses fragments manquants pour retrouver l’intégralité de son pouvoir et détruire Soul Calibur avant d’être détruite par elle.

 

Pour les nouveaux personnages :

Raphael Sorel (Rouen (Empire de France)) Jeune maître de la famille Sorel, il a grandi avec la rapière et la médecine comme seul compagnon. Son sang-froid et son attitude impassible lui créa beaucoup d’ennemis. Mais ses compétence de prise de décisions rapides et précise solidifiait la fondation de sa famille parmi les nobles. Malheureusement il commit un jour une erreur critique. Lors de l’incident des Graines Maléfiques il a tué un noble important en légitime défense. Outré, sa famille ne le lui pardonna pas et le bannis, pire elle lança des hommes à sa poursuite.

Raphael se cacha dans une parie pauvre de la ville pour échapper à ses poursuivants. Il y rencontre une fillette nommé Amy qui l’aida à se cacher. Pour la petite fille, aider Raphael n’était qu’un simple acte motivé par dépit pour les soldats. Pour Raphael c’était la première fois qu’il devait sa vie à quelqu’un. Cette révélation à fait qu’Amy est devenue une présence irremplaçable dans sa vie. Convaincue que cette endroit ravagé par la guerre n’était pas le bon endroit pour vivre une vie sensée, il emmena Amy avec lui pour lui faire découvrir le monde. Or il ne parvînt pas à faire que la fillette ouvre son cœur au monde.

Un jour, dans la bibliothèque d’une maison, qu’il a acquis on ne sait comment, il en appris plus sur les Graines Maléfique. Il ne lui fallut que peu de temps pour faire le lien avec Soul Edge. Qu’adviendra t’il si cette épée se retrouve dans les mains de cette noblesse pathétique dont il était issue ? Il se dit alors que pour assurer un bel avenir à Amy il devra éradiquer cette noblesse belliqueuse et pour cela il a besoin de Soul Edge. Il est donc déterminé à l’acquérir par tous les moyens nécessaires. 

    

Talim (Philippines) Dans le village de la déité du vent (Nayong Anito ng Hangin) situé en Asie du Sud vivait une tribu qui pouvait contrôler les vents. Talim était la petite fille de l’Ancien du village et la fille de son Chamane, Lidi. En raison des turbulences provoqués par les influences de cultures espagnol et portugaise, elle a été élevé comme la toute dernière prêtresse du village (Babaylan). Le jour où les Graines Maléfiques se sont rependus à travers le monde, Talim sentit, porté par le vent, une aura démoniaque qui dévorais tous sur son passage. Le sentiment fut si fort qu’elle perdit conscience plusieurs jours. Des années plus tard quand Talim eu quinze ans, un homme de l’ouest est venu, apportant avec lui un fragment de métal étrange qu’il désignait comme étant un enchantement de vitalité. Toutefois Talim reconnu l’énergie maléfique qu’elle avait sentit plusieurs années auparavant. Elle partit donc en voyage, en dépit des craintes des anciens, se disant que si elle parvenait à retourner ce fragment à sa juste place la paix finirait par être restaurée.

Talim suivit les signes du vent, elle avait appris la lecture du vent et pouvais se guider grâce à lui. Après avoir recueilli plusieurs fragments elle appris que la source du mal était une épée maudite appelé Soul Edge. Sentant une autre source maléfique, Talim voyagea jusqu’à une chaine de montagne. Là elle trouva un moulin et un petit cours d’eau ainsi qu’un petit groupe d’enfants qui y vivaient. Apprenant que l’un des enfants était malade elle voulu en savoir plus et s’approcha de lui, elle se rendit alors compte que la source du mal qu’elle avait sentit provenait du corps de ce garçon. Ne pouvant l’abandonner, elle décida de rester et de s’occuper de lui.

Plus tard, un jeune homme leur rendit visite alors qu’elle avait pris l’habitude de sa vie dans le moulin à eau. C’était un homme enjoué qui portait une longue épée et dont le nom était Hong Yun-Seong. Il se présenta comme quelqu’un à la recherche d’indices sur Soul Edge. En entendant cela Talim se méfia aussitôt mais elle ne sentait rien de maléfique provenant du jeune homme, elle finit par accepter de l’héberger dans le moulin. Après mûre réflexion Talim eue l’idée de se faire elle-même traverser par l’énergie maléfique afin de la purifier grâce aux courants d’air qui traversent le ciel (Moi non plus j’ai pas compris). Peu à peu l’énergie maléfique disparaissait mais dans le même temps des impuretés s’accumulaient dans le corps de Talim et sa capacité à lire le vent s’amenuisait. Elle était en train de perdre quelque chose qui était en elle depuis toujours, quelque chose qui ne saurait être expliqué par des mots. En la voyant plongé dans cette tristesse, Yun-Seong lui dit : “Il y a certaines choses pour lesquels on ne peut rien, tous ce que tu as à faire c’est faire de ton mieux.” Bien qu’elle trouvait ces parole vides de sens, l’entendre lui dire cela lui donna du courage.

Malgré tous ces efforts pour le soigner, les symptômes de l’enfants s’aggravaient et il ne lui restait plus beaucoup de temps. Talim pris la décision risquée de libérer grâce au vent, toute l’énergie maléfique d’un seul coup. Mais le garçon refusa. Son corps lui faisait trop mal et il ne voulait plus être un fardeaux pour ses amis. C’est Yun-Seong qui parvînt finalement à le convaincre. Quand le rituel fut terminé il ne restait plus une seule trace de l’énergie maléfique. A l’instant où Talim avait ouvert les frontières de son cœur quelque chose avait exorcisé le mal. Après s’être assurée que le garçon avait récupéré, Talim repris la route avec les remercîments des enfants qui raisonnaient dans ses oreilles. Elle sentait cependant que quelque chose l’attendait vers l’ouest…  

      

Hong Yun-Seong (Corée) Yun-Seong était bien connue dans le célèbre Dojang Seong pour son maniement du sabre, en particulier par ses ainés ainsi que son maître et chef du dojang, Seong Han-myeong. Enfant, Yun-Seong idolatrait Hwang Seong-gyeong, mais maintenant ce dernier n’est plus un héros, mais plutôt un objectif à dépasser. Yun-Seong souhaite plus que tous le défier en duel. Un jour, des nouvelles firent savoir au Dojang Seong que Hwang était de retour de son long voyage. Yun-Seong vu cela comme l’occasion rêvé de le forcer à reconnaitre ses habitudes de combat, il était trouvait l’idée d’être devenue plus fort que son héro, très amusante. Mais Hwang refusa le défis car il était plus préoccupé par la sécurité de son pays, il allait rejoindre l’armée pour aider à défendre la Corée contre l’invasion japonaise. Seong Mi-na, fille du propriétaire du dojang, voyant l’amertume et la colère de l’élève de son père, elle lui remis un souvenir de la famille Seong: le dao Tempête Blanche qui, selon la légende, possédait le pouvoir de refléter les pensées les plus intimes de ceux qui tenaient cette lame. Cette nuit-là, Yun-Seong étudia son image dans le dao et se rendit compte qu’il était insensé de contester Hwang pour des raisons personnelle alors même que la Corée était une nation en péril. Or s’il pouvait obtenir la fameuse “Epée du Salut” que Hwang avait échoué à trouver, il serais enfin reconnus et son défit serait accepté. Il emballa immédiatement ses affaires , pris le dao et partit chercher cette “Epée du Salut”, ignorant que Seong Mi-na allait bientôt se lancer dans un voyage pour le retrouver et le ramener chez lui.

Au cours de son voyage, Yu-Seong entendu des rumeurs sur l’Epée du Salut” et en appris plus à son sujet, c’était apparemment une épée maléfique portant un autre nom: Soul Edge. Arrivé dans un village habité par des enfants qui avaient survécus à une guerre opposant les nations voisines sur un fragment de Soul Edge, qui s’ent terminé par la destruction de la cité forteresse où ils vivaient. Il annonça qu’il était à la recherches de Soul Edge et reçut un bon accueil de la part des enfant sauf d’une du nom de Talim qui lui fit part des dangers de l’épée. Le chef des enfants, un garçon malade, fut surpris quand le nom de Soul Edge fut mentionné. Pensant qu’il savait quelque chose, Yun-Seong attendit une occasion de l’interroger.

Mais cette occasion ne s’est jamais présenté car le garçon l’évitait. Talim essayait de soigner l’enfant, mais en vain. Voyant son découragement il tenta de la réconforter et cela sembla marcher. Comme l’état du garçon se détériorait, Talim annonça qu’elle allait essayer un traitement drastique, mais le garçon refusa. Yun-Seong parvînt à désamorcer la dispute entre les deux et parla seul à seul au garçon.

L’enfant apprit à Yun-Seong qu’il était le fils du seigneur de la ville-forteresse. Son père avait perdu l’esprit quand il était entré en procession du fragment de Soul Edge. Allant jusqu’à utiliser son propre fils comme cobaye pour de sombres expériences qui étaient la cause de l’énergie sombre qui rongeait son corps. Un jour, les cités voisines attaquèrent et le seigneur fut tué, tendis que le garçon sauva les enfants qui étaient les prochains sujet d’étude. Après avoir entendu son histoire, Yun-Seong donna au garçon son dao, Tempête Blanche, lui expliquant sa capacité de voir ce qui se trouve dans le cœur des gens qui s’y regardes. Le garçon regarda dans la lame et remercia Yun-Seong.

Une fois le rituel accomplis, Talim quitta le village, mais Yun-Seong resta encore un peu, il avait encore des questions qui restaient sans réponse. Le garçon lui apprit alors que le processeur de Soul Edge, Nightmare, avait été vu dans les terres de l’ouest. Yun-Seong se mit alors à la recherche de la vérité sur l’épée maudite.     

                

Cassandra Alexandra (Grèce) Lors de son premier voyage, Sophitia fut vaincu par Cervantes et la kunoichi, Taki, la sauva avant de la ramener chez elle, en Grèce. La sœur cadette de Sophitia, Cassandra, fut témoin du retour de sa sœur encore inconsciente et de l’extraction d’un fragment de Soul Edge de son corps opéré par Taki. Quand Sophitia partit pour son deuxième voyage, Cassandra savait qu’elle avait pour intention de détruire Soul Edge.

Quatre ans plus tard, elle rendit visite à sa sœur et sa famille. Elle fut accueilli par la vue de ses deux neveux qui se disputaient un fragment de Soul Edge que le marie de Sophitia avait trouvé. Irrité par la réaction paniqué de sa sœur, Cassandra courut au sanctuaire d’Eurydice et cria le nom d’Héphaïstos. Après un bref soupir elle vit un bout de métal vibré avec l’“Omega Sword”, l’épée dont Sophitia s’était servit par le passé.

Ne voulant pas voir sa soeur repartir pour une quête dangereuse, surtout maintenant qu’elle était devenue mère, Cassandra prit l’épée et s’en alla à la recherche de l’épée maudite pour la détruire elle-même.         

 

Link (Hyrule) Le seul personnage ne venant pas à proprement parler de la Terre. Il est pourtant intégré à l’histoire car les développeurs sont partie du principe que le sorcier qu’il combattit pour sauver son monde était contrôlé par l’un des fragments de Soul Edge. Il va donc voyager à travers les mondes pour se débarrasser définitivement de l’épée maudite.

C’est en tous cas vraiment sympa (et étonnant) que Nintendo ait accepter qu’ils prennent une telle liberté avec l’un de leurs univers.

Heihachi Mishima (Japon) (Personnage de la série Tekken prenant place dans un univers contemporain/futuriste) Après avoir terminer son entrainement en montagne avec Kuma, son ours de compagnie, Heihachi s’arrêta près d’une source d’eau chaude et trouva un vieux fragment métallique. Selon de vieux rouleaux d’anciennes peintures ce fragment a été un morceau de Soul Edge, une célèbre épée de l’Europe médiévale. Excité par cette découverte, Heihachi saisit le fragment et se coupa accidentellement à un doigt. Il fut pris de vertige et et tout a coup le paysage changea . Inquiet il se rendit compte qu’il n’était plus à la station à laquelle il était à peine quelques minutes auparavant.

Après avoir erré pendant un certain temps il conclut qu’il n’était plus au Japon de l’époque moderne. Il avait en quelques sortes voyager dans le temps jusqu’au XVIème siècle. Bien qu’il voulait retourner à son époque, une partie de lui tremblait d’excitation. Il savait l’histoire qui entourait ce fragment, les batailles des plus puissants guerriers recherchant la possession de l’épée. Il décida finalement que c’était un excellent moyen de tester sa force et se mit donc à la recherche de Soul Edge.

   

Spawn (USA) A sa mort, lors de la guerre du Vietnam, le lieutenant vétéran Al Simmons fit un pacte avec le diable pour revenir dans le monde des vivants.

Sa résurrection par le Seigneur des Ténèbres Malebolgia produit un résultat qu’il était à mille lieux d’imaginer. Son corps, sa mémoire et même le temps lui furent confisqué. Son destin était à présent d’être un enfant de l’enfer. Il donc été envoyé au XVIème siècle avec la mission de récupérer Soul Edge. Spawn devait obéir à son maître car c’était sa seule chance de retourner à son époque.

 

Necrid (?) Necrid était jadis l’un des nombreux guerriers à la recherche de Soul Edge. Il parvint à l’obtenir en tuant son ancien propriétaire. Mais à mesure qu’il s’approchait de l’épée, le mauvais esprit de l’épée, Inferno, s’emparait de lui. Quand il vit le monstre, et en dépit de l’honneur des guerriers, il voulu s’enfuir. Il parvînt à échapper au combat mais fut pris au piège d’un vortex de Chaos créer par Inferno. Son corps et son esprit furent déformés par l’aura maléfique et il finit par se transformer en une abomination.

Pendant la bataille opposant Killik et Xianghua à Inferno, Necrid sentit que l’existence de l’Epée des Esprits (Soul Calibur) était un danger pour lui. Il parvînt alors à se libérer du chaos et à revenir sur Terre. Il s’aperçut rapidement qu’il avait besoin de la mauvaise influence du vide pour se maintenir en vie. Hors de contrôle il attaqua tous les voyageurs qu’il croisait, les prenant pour des “ennemis” jusqu’a ce qu’il tombe sur un fragment de Soul Edge. Son aura maléfique atténua sa douleur et un “but” naquit dans l’esprit de Necrid: trouver le reste des fragments pour arrêter la douleur.       

 

Charade (?) Charade est une créature formé à partir d’un homme. Rêvant d’aventure il apprit la légende de Soul Edge et commença à trouver ses fragments et les rassembler. Un jour il fut tuer par des bandits qui avait entendu parler d’un homme qui semblait protéger des biens très précieux. Son cadavre fut laissé à l’abandon dans une rivière mais le sang autour de ses mains et des fragments métalliques témoignait qu’il les avait protéger jusqu’à son dernier souffle.

Son esprit était si intimement lier à eux qu’il devînt une partie même de Soul Edge.  

 

Personnages déjà présent auparavant :

Astaroth (Perce (Iran))

Cervantes de Leon (Espagne)

Soul Edge / Inferno (?) Incarnation de Soul Edge lorsqu’elle n’a pas d’hôte

Isabella "Ivy" Valentine (Angleterre) (suite de son histoire: ) Secoué par l’horrible vérité Ivy retourna chez elle et s’enferma dans son laboratoire afin de détruire son “Ivy Blade” Mais jamais elle ne put s’y résoudre. Elle se sentait l’égale de son épée. Après des mois de recherches d’âme Ivy se trouva un autre but. Certes Soul Edge avait été détruite mais il lui fallait à présent détruire chacun de ses fragment pour définitivement éradiquer cette épée de malheur ! Elle renomma son épée “Valentine” et repartis pour un nouveau voyage. Et peu importe se qui arriverait elle ne se détacherait pas de son objectif et tuera même les innocents s’il le faut !  

Kilik (Chine)

Chai Xianghua (Chine)

Maxi (japon)

Yoshimitsu (Japon)

Heishiro Mitsurugi (Japon)

Taki (Japon)

Voldo (Italie)

Nightmare (?)

Seong Mi-na (Corée)

Siegfried Schtauffen (Allemagne)

Sophitia Alexandra (Grèce)

 

Voici l’intro de la version GameCube.

 

Encore une fois ce jeu était une tuerie, avec plein de modes de jeux, des graphismes magnifiques, de la musique géniale, une voix off culte et une très bonne durée de vie ! Je rêvait de l’avoir à l’époque ^^

Mais mes parents, bien qu’ils ne m’ai jamais interdit de jeu, n’était pas vraiment pour les jeux de baston…

 

 

SoulCalibur III

Partons maintenant en 2005, exclusivement sur PlayStation 2…

 

51YB5MAJAAL._SS500_

 

Ceux qui me connaissent bien le savent, voici mon épisode préféré de la saga :

SoulCalibur III !

Une petite merveille avec une durée de vie juste démentielle pour un jeu de combat.

Bon alors continuons l’histoire :

Siegfried est enfin libéré de l’emprise de Soul Edge, il réussit même à transpercer l’œil de l’épée maudite à l’aide de Soul Calibur. Or les deux épée constituant un équilibre, une unité, lorsque Soul Edge est détruite, Soul Calibur l’est aussi. La guerre des épées était donc bel et bien terminé !

Siegfried ayant détruit son royaume sous l’emprise de Soul Edge, il erre désormais sans but hanté par sa culpabilité.

Plusieurs années plus tard, alors que le monde se remet de ces blessures, une organisation religieuse parvient à ramener Soul Edge et Soul Calibur à la vie affin d’utiliser leur pouvoirs. Soul Edge ressuscité et ayant récupérée certains de ses fragments, elle s’incarne dans une armure couleur azur et se fait appeler Nightmare. Elle à garder en mémoire la façon de se battre de Siegfried (ce qui explique les similitudes de Gameplay entre les deux).

Siegfried, dont l’âme est encore profondément lié à Soul Edge, ressent le retour de l’épée maléfique. Il va donc repartir en quête pour la retrouver et la détruire non seulement pour préserver le monde mais aussi pour essayer de racheter tous ses crimes. Et ce avant que Nightmare ne parviennent a retrouver les derniers fragments qu’il manque à Soul Edge pour qu’elle retrouve enfin l’intégralité de son pouvoir.

 

01537414-photo-soulcalibur-iii

 

Le nombre de personnages présents dans ce jeu est juste incroyable si l’on compte les possibilités offertes par le mode création de personnages (très différent de celui du 4) ainsi que ceux venant du mode de jeu “Chronique de l’épée” qui est un jeu dans le jeu. Mais j’y reviendrait.

 

Pour ce qui est des nouveaux personnages principaux on a :

Setsuka (? (a grandit au Japon)) Setsuka n’était pas originaire du Japon. Elle avait une peau pâle, blanc-laiteux, des cheveux bruns brillants, un visage ciselé et des yeux noisette. Autour d’elle tous le monde la fuyait depuis sa plus tendre enfance, on la regardait avec dédain à cause de son apparence.Sans une famille vers laquelle se tourner et exposer à la haine et la violence, elle s’est enfui de son domicile. Jeune et seule, elle erra jusqu’à ce que dans une ville, un homme la pris avec lui et la nomma Setsuka (Fleur de Neige).

Son gardien était un ancien garde du corps, il enseigna à Setsuka les techniques dont il se servait pour protéger ses patrons par le passé afin qu’elle puisse se protéger elle-même. Mais pour la jeune fille s’était la joie que lui procurait les éloges de son maître qui la motivait. Le temps passa et Setsuka devînt une belle jeune femme. Elle avait appris à ignorer ceux qui la regardait encore avec dédain, ne laissant rien l’ennuyer.

Un jour son maître lui confia une lettre, dont le destinataire était très éloigné. Il lui faudrait plusieurs mois de voyage allez-retour. Voyant son regard inquiet, son maître la rassura lui promettant que sa maison serait toujours là pour elle. Setsuka partit donc pour ce long voyage jusque dans le dojo d’un vieil artiste martial dans un petit village. Le destinataire lui demanda à plusieurs reprises si elle voulait rester et s’entrainer dans son dojo. Mais Setsuka refusa l’invitation et repris la route pour rentrer chez elle.

A son retour elle retrouva son maître étendu au sol, blessé. Bien qu’il ne voulait pas s’expliquer sur l’origine de ces blessure, elle était certaine qu’il avait perdu un duel. Ses blessures était graves et il ne pourrais plus jamais brandir une épée. Mais l’homme faisait comme si de rien était, malgré l’inquiétude évidente de Setsuka. Ses leçons devinrent plus stricts et exigeantes, mais en même temps il la couvrait d’amour, quelque chose de nouveau pour elle. Même si leur mode de vie modeste ne leurs autorisait pas le luxe, il lui acheta un élégant kimono à manche longues, alors qu’elle rougissait sous le sourire de l’homme, ses sentiments pour lui n’avait jamais été aussi forts.

Ce n’était ni de la tendresse comme pour un père, ni du respect comme pour un maître. Ce ne sera cependant qu’après sa mort qu’elle comprit que ses sentiments était de l’amour. En se recueillant sur sa tombe elle se rappelait ses dernières paroles : “Je ne t’ai pas appris cet art à des fins de vengeance. Celui qui qui vit par l’épée n’a aucun regret.” Ce combat fatidique avait été le moment le plus excitant de sa vie. Il lui avait appris sont art du combat afin qu’elle puisse vivre librement sans haine ni peur. Avant de mourir, il lui révéla le nom de son ennemis: Heishiro Mitsurugi.

Elle ne pleur pas à la mort de son maître. Mais à présent qu’elle avait réaliser à quel point elle l’aimait, elle décida, allant à l’encontre des désirs de son aimé, de se venger de celui qui l’avait tué. Avec l’amour éternel dans son cœur, elle partit en voyage avec une seul cible: un épéiste errant qui défiait d’autres guerriers à travers tous le pays. Elle appris qu’il avait traverser la mer plusieurs années auparavant à la recherche d’un épéiste nommé Nightmare. Elle décida donc de traquer Nightmare, espérant que cette quête la mènerait à Mitsurugi.                

     

Tira (?) Les origines de Tira commencent avec une organisation européenne de l’ombre portant le nom de “Oiseaux de Passage” A part sa formation d’assassin, on ne sait pas grand chose sur le passé de Tira. Elle à grandit exclusivement en tant qu’assassin. Oiseaux de Passage était connue pour exécuter des contrats pour les puissants. Ils étaient spécialisés dans le meurtre de gens importants. Et dans cette organisation on commencer à tuer très jeune. De par son éduction Tira devînt une tueuse née et n’avait aucun mal à voir la mort en face, elle ne ressentait absolument aucun remords, pire, elle éprouvait du plaisir à tuer. Un jour durant un assassina, les Graines Maléfique vinrent bruler l’esprit du leader et cela dissolu la chaîne de commandement.

Par inadvertance, Tira fut libérée, et inexplicablement, s’est retrouver dans une famille adoptive. Bien qu’elle eut du mal à s’adapter à une vie “moyenne”, Tira rumina sur ces nouvelles libertés qui lui était offerte et convenu qu’une nouvelle vie pouvait être acceptable. Mais sa vie tranquille ne dura pas longtemps car, après avoir été grondé pour avoir libérer les oiseaux de compagnie de sa jeune nouvelle sœur, elle tua toute sa famille adoptive dans une rage aveugle. Consciente qu’elle ne pouvait pas vivre parmi les gens ordinaires, et surtout sans infliger la mort, Tira fui.

Au cours de ses voyages, Tira appris l’existence d’un Chevalier Azur qui massacrait tout sur son passage. Elle commença alors à éprouver de l’admiration pour cet être terrifiant. Durant cette période sans chef, les émotions de Tira était instables oscillant vers les extrême à la moindre provocation car elle avait grandit sans la liberté de prendre ses propres décisions. Tira pris enfin la décision de trouver le Chevalier Azur et de devenir son serviteur, le prenant comme une âme sœur grâce à sa capacité de rependre la douleur et la souffrance. Arrivé à Ostrheinsbourg, elle rencontra Zasalamel qui lui expliqua que Nightmare n’était rien de plus qu’un pantin contrôlé par l’épée maléfique, Soul Edge. Tira fut très déçut par cette révélation. Un peu plus tard, alors qu’elle réentendit parler des méfaits du Chevalier Azur, son envi de le rencontrer refit surface. Après avoir suivit un cortège de massacre, Tira trouva Nightmare et devînt son serviteur. Après acceptation par l’épée il lui fut confié deux missions: détruire l’Epée des  Esprits, Soul Calibur et trouver un nouvel hôte permanant  pour Soul Edge. Elle devînt donc volontairement le plus fidèle serviteur de l’épée espérant pouvoir un jour être une partie de celle-ci.

Elle fut assigné à la protection des sentinelles corbeaux de Nightmare, les “Watchers” (On voit d’ailleurs Tira embrasser l’un d’eux dans la cinématique d’intro du jeu. Puis dans le mode histoire elle est constamment entourer de corbeaux.)     

  

Zasalamel (?) Zasalamel est un esprit immortel. Des centaines d’années avant l’histoire de SoulCalibur, Zasalamel était un homme ordinaire, membre d’une tribu de gardiens de l’épée des esprits Soul Calibur. Or il n’était pas d’accord avec les dogmes de sa tribu qui interdisait l’utilisation de l’épée. Lui pensait que si une crise devait survenir il fallait utiliser la force de l’épée pour l’enrayer.

Lorsqu’il tenta de pauser les mains sur elle, il fut bannis par les siens. Il partit donc en quête d’un anciens pouvoir. Il apprit comment rendre son âme immortel : La réincarnation. Depuis à chacune de ses morts, son âme est automatiquement réincarner dans un autre corps, et il garde toute sa mémoire. Il traversa les siècle et finit par se lasser de la vie et aucune de ses tentatives de suicide ne porta ses fruits.

Aujourd’hui son seul dessein est de mourir, il part donc en quête de l’épée maudite dans l’espoir que sa faculté de dévorer les âmes puise détruire définitivement la sienne.

 

Olcadan (?) Il était une fois, dans un âge mythique, un homme connus sous le nom d’Olcadan qui maitrisait tout les styles de combat.

Avec une seule exception qui s’était terminé sur un match nul, il pouvait se vanter d’avoir été complètement invaincu dans les innombrables duels qu’il a disputé. Il a ensuite tourné son regard vers les Dieux. Il combattit, et vaincu, un grand hiboux qui était le messager du dieux de la guerre. Furieux le dieu maudit Olcadan et changea sa tête en celle d’un hibou. Voyant cette malédiction, le peuple essaya d’obtenir le pardon des dieux en capturant Olcadan. Des sorciers connus sous le nom de “Sages du chêne” ont été envoyés après lui. Et ils parvînrent à le capturer.

Le Dieu de la guerre apparut alors sous la forme d’un grand hibou décapité et exila Olcadan dans d’anciennes ruines situés dans les profondeurs de la terre.

Devant l’impossibilité de s’échapper, Olcadan abandonna et se résigna à son sort. Il tomba d’ans un très profond sommeil.

Mais un jour, la puissance des Graines Maléfique brisèrent le seau du labyrinthe et Olcadan parvînt à s’échapper. En sortant pour la première fois depuis une éternité il se rendit compte que le monde avait beaucoup changé depuis son époque, mais cela ne le dérangea pas tant que ça. Ces ondes de pouvoirs qui avaient interrompus son sommeil était certainement ce qui il avait de plus puissant en ce monde.

Il appris à survivre dans ce nouveau monde, apprenant aux gens les techniques de combat qu’il avait lui même inventé. (il est votre professeur dans el mode Didacticiel du jeu !). Il fit cela durant plusieurs années tout en se familiarisant avec les coutumes de la nouvelle ère. Il décida finalement de rétablir son sens du combat qui avait été émoussé au cours de son long sommeil. Il coupa à nouveau le contact avec le monde extérieur en retournant dans le labyrinthe. Son objectif était de vaincre le plus puissant guerrier de l’époque actuelle.

Abyss (?) Abyss est le résultat de l’absorption par Zasalamel des deux épée (Soul Edge et Soul Calibur) Le but de Zasalamel était de mourir mais à la place son corps muta en cette créature et il perdit totalement le contrôle de ses actes

Abyss est le boss de fin du mode histoire.

Night Terror (?) Véritable boss ultime du jeu, il n’est pas jouable et n’est visible qu’à certaines conditions. Pour la petite histoire c’est une version ultime de Nightmare, créer lors de la fusion des deux épées.

Les personnages issus des anciens jeux :

Isabella "Ivy" Valentine (Angleterre)

Nathaniel William "Rock" Adams (Angleterre) Absent dans SoulCalibur II, il revient ici comme l’un des personnages principaux.

Arthur (Angleterre) Absent dans SoulCalibur II, il revient ici en tant que personnage bonus

Cervantes de Leon (Espagne)

Astaroth (Perce (Iran))

Kilik (Chine)

Chai Xianghua (Chine)

Li Long (Chine) Absent depuis Soul Edge, il revient ici en tant que personnage bonus.

Maxi (japon)

Yoshimitsu (Japon)

Heishiro Mitsurugi (Japon)

Taki (Japon)

Voldo (Italie)

Nightmare (?)

Seong Mi-na (Corée)

Hong Yun-Seong (Corée)

Hwang Seong-gyeong (Corée) Absent dans SoulCalibur II, il revient ici sous forme de personnage bonus. 

Siegfried Schtauffen (Allemagne)

Sophitia Alexandra (Athène (Grèce))

Cassandra Alexandra (Athène (Grèce))

Aeon Calcos “Lizardman” (Sparte (Grèce)) Absent dans SoulCalibur II, il revient ici en tant que l’un des personnages principaux.

Talim (Philippines)

Raphael Sorel (Rouen (Empire de France))

 

Voici les personnages provenant du mode “Chronique de l’Epée” jouables en tant que personnages bonus dans les autres modes de jeu (Je ne raconterait pas leur histoire, se serait du spoil puisque le mode Chronique de l’Epée est un RPG):

 

Abelia Schillfelt (Parousia (Empire de Grandall)) C’est un des personnages centraux de l’histoire du mode “Chronique de l’Epée”

Aurelia Dichalla Dolce Dalkia (Revless (Royaume de Dalkia)) Concubine du roi dalkian dans le mode “Chronique de l’épée”.

Luna (Royaume de Dalkia) Jeune soldate orpheline du royaume de Dalkia

Girardot Argezas (Parousia (Empire de Grandall)) Un des meilleurs soldat et tacticiens de l’empire, il est votre instructeur au début du jeu.

Demuth Beel Zebus Halteese (Empistema (République d’Halteese)) Cadet de la famille royal d’Halteese.

Chester Allié de Demuth 

Strife Astlar Grandall (Parousia (Empire de Grandall)) Dernier de la dynastie Astlar, il est à la tête de l’empire de Grandall.

 

Les autres personnages bonus jouables (Il y a toute une tripoté d’ennemis contextuelles non-jouables que je ne présenterait pas puisqu’ils n’ont pas vraiment d’intérêt)

 

Greed (?) (On le rencontre sous certaines conditions dans le mode histoire.) Un voleur membre d’une organisation secrète. C’est surtout un assassin, il profite de l’acte de tuer pour voler ensuite. Dans son groupe il est nommé “Numéro Quatre” et est vu par son collègue Miser comme un rival.

Cette organisation s’oppose aux Manjis dont fait partit Yoshimitsu. Il sera rapidement vaincu par Mitsurugi avant les évènements de SoulCalibur IV après avoir essayer de lui voler son fragment de Soul Edge.

Miser (?) Sa description est la même que pour Greed, à l’exception qu’il est le “Numéro Cinq”; Il sera lui aussi vaincu par Mitsurugi.

Revenant (?) Revenant à grandit dans les enfers, luttant chaque jours pour sa survie. Il devînt un assassin. Il s’entrainait en permanence pour être le plus redouté de tous les assassins, et personne n’osait le trahir car il était connu pour être redoutable. Cependant cela faisait qu’il était toujours seul.

Mais finalement il vieillit et devînt faible, le nombre de ceux qui le craignait commençait à diminuer puis un jour un jeune homme armé d’une faux et possédant un œil d’or le tua. Alors qu’il agonisait il cru reconnaitre en son assassin, un vieil homme qui se prenait pour un magicien qu’il avait tué plusieurs années auparavant.

10 ans plus tard, ce même jeune homme, Zasalamel, redonna vie aux ossements de Revenant et en fit son serviteur. Revenant fut contraint d’accepter mais il espérait qu’une fois que Zasalamel aurait atteint son but, il pourrait retrouver sa liberté.

Valeria (Venise (République de Venise)) Valeria est la fille d’un évaluateur d’antiquités. Depuis la mort de sa mère, emporté par la maladie, son père était toujours en voyage. Il laissa Valeria à son vieil ami Cepheus. En grandissant, la jeune fille se mit à nourrir un véritable intérêt pour le travail de son père. Cepheus lui donna le même travail qu’à son père en pansant que son désire était de le battre à son propre jeu.

Un Jour que le père de Valeria était rentré de voyage, avant de repartir pour un autre, Cepheus le pria de rester et de s’occuper de sa fille. Or il lui répondit qu’il ne connaissait qu’une seule vie, c’était celle d’un voyageur. Il repartit donc mais ayant vu que sa fille s’était mit à travailler, il se disait que peut-être un jour ils pourraient voyager ensemble. Il alla à l’ouest pour assister à une vente aux enchères où l’on pouvait voir une paire d’épée connus sous le nom de “Soul Edge” mais il ne revînt jamais de ce voyage.

Cepheus savait qu’il n’était pas le genre d’homme à disparaitre pour rien et quand il entendit parler de Nightmare et de sa relation avec Soul Edge il comprit la cause de sa disparition et en fit part à Valeria. Aujourd’hui une femme cultivé, elle comprit les vrais désirs de son père et pleura.

Elle souhaite toujours devenir la meilleurs évaluatrice d’antiquités du monde, elle continu donc à prendre soin du magasin de Cepheus.

(C’est la marchande d’objet du magasin du jeu, j’ai été surpris quand j’ai débloqué les trois vendeuses. C’était une très bonne surprise ^^) 

    

Hualin (Faubourg de Xian (Empire Ming)) Hualin commença sa vie de vendeuse d’arme en entrant comme servante dans un magasin d’arme, tenu par ancien maître d’art martiaux, situé dans un petit village au pied d’une montagne. Alors qu’elle faisait ses tâches quotidiennes, astiquer les armes, elle se découvrit une passion. Elle décida de devenir le meilleur fabriquant d’arme au monde.

De part son emplacement, c’était les armes asiatiques qui prédominait dans le magasin. Mais elle était aussi en mesure d’obtenir des armes d’occident et des couteaux arabes. Mais il y en avait tellement de part le monde qu’elle était désireuse d’en apprendre le plus possible sur toute les armes.

Un jour de fin d’année elle rencontra Cepheus. Il venait de faire un achat important dans Ming et repartait chez lui mais s’est arrêté pour voir un vieil ami. Il fut étonné des compétences de forge de Hualin mais déplorait qu’elle n’en sache que peu à propos des armes non-asiatique. Il demanda alors au propriétaire du magasin si il accepterait qu’il emmène Hualin avec lui dans son magasin, dans une ville où l’est et l’ouest son réunis afin de compléter ses connaissances.

Le propriétaire reconnaissait volontiers les compétences de Hualin et il savait que son départ serait une grande perte pour lui et son magasin. Ce n’est qu’après beaucoup de débats qu’il finit par accepter.

Hualin intégra alors le magasin de Cepheus. 

 

Lynette (Kiev, Polish-Lithuanian Commonwealth (Ukraine)) On ne sait pa sgrand chose sur le passé de Lynette. Elle est la vendeus een charge des vêtements et accessoires dans le magasin de Cepheus mais elle est dans l’attente de trouver sa voie.

Elle voyait souvent ses collègues (Valeria et Hualin) travailler dur pour devenir ce qu’elles avaient choisi de d’être. Et elle se comparait à elles. Bien qu’elle venait d’une ville d’Ukraine, elle était encore à la recherche d’une passion vers laquelle diriger ses efforts. Un jour Cepheus pris conscience de ses souffrance et lui dit d’être patiente, qu’elle n’était pas obligée d’être comme les autres et qu’un jour elle trouverait ce pourquoi elle était faite.

Depuis lors elle se mit à voyager de magasin en magasin pour essayer d’y travailler et écouter les histoires des voyageurs, finalement elle eu d’autres hobbis, comme la danse et l’auto-défense. Mais elle restait à la recherche de ce qui était vraiment fait pour elle, heureusement le monde était vaste et plein de surprises.

Et pour finir une innovation: dans SoulCalibur III il y a un personnage bonus qui deviendra un personnage principal dans SoulCalibur IV(alors même que son design et son style de combat était déjà là sur la galette du III) je veux parler de:

Amy (Rouen (Empire Français)) Amy est une jeune orpheline vivant dans les rues de Rouen. Ses parents sont morts d’une épidémie de peste qui s’était propagé dans toute l’Europe durant cette période. Elle n’avais plus aucune famille vers qui se tourner. Un jour elle rencontra un homme nommé Raphael Sorel , qui était poursuivit par les autorités locales. Elle l’aida à se cacher des soldats. Comme Raphael n’avais jamais eu une telle dette envers quelqu’un il estimait qu’il devait la rembourser et protéger cette enfant. Il pris alors soin d’elle comme si elle était sa propre fille.

Après les évènements de SoulCalibur II, Raphael revînt chez lui et s’effondra sur le sol. Amy s’occupa de lui mais il était rongé par un mal profond ainsi que de nombreuses blessures graves qui ne semblaient pas vouloir guérir. Elle essayait de nettoyer les plaies mais un liquide noir et visqueux était comme collé à sa peau.

Au moment où il commença à récupérer, les aberrations avait recouvert tous son corps ainsi que sur la fillette qui s’était occupé de lui. C’était la puissance de Soul Edge, un phénomène appelé “malfestation” Amy comprit qu’ils avaient tous deux outrepassé les limites de l’humanité.

“Soit une bonne fille. Je serais vite de retour”

Ce sont les dernières chose qu’il lui avait dite avant de repartir. Mais Amy sentait qu’il était tant pour elle de prendre son envol.

“L’épée maudite, Soul Edge. Est-il encore partit essayer de la retrouver ?”

Un unique papillon était balloté par les vents froids de la nuit comme une étoile solitaire à la dérive loin du paradis; comme une âme libéré de toutes ses chaines. Silencieusement, avec tous ses sentiments caché où personne ne pouvait les lire, Amy poussa la porte. 

 

 

 

 

Parlons un peu du jeu !

Graphiquement, il est parmi ce qu’il s’est fait de mieux sur PS2, enfin je ne vais pas trop m’attarder sur la technique puisque de toute façon aucun des Soul précédent n’était loupé, et celui-ci ne fait pas exception.

Je vais plutôt parler de la grosse nouveauté du jeu: le couple Création de personnage/Chronique de l’Epée.

En effet ces deux nouveaux modes viennent ensemble. Dans SoulCalibur III le mode création de personnage est très différent de celui disponible dans l’opus qui lui succède. Ici il ne s’agit pas du tout de créer un clone personnalisé d’un des personnages principaux, en fait c’est carrément impossible.     

Les développeurs on en effet intégrés au jeux des styles de combat différent de ceux des personnages principaux de la série. Ceux-ci sont exclusifs aux personnages créés qui sont donc totalement différents des protagonistes. Ces style de combats ne sont tout de même pas inutilisé puisque les personnages bonus sont en partie là pour les promouvoir.

Enfin à savoir pour la suite que chacun de ces styles de combats sont liés à un métier. Après avoir débloquer tous les style vous avez le choix entre : Barbare, Prêtre, Voleur, Danseur, Saint, Ninja, Gladiateur, Pirate, Sage, Assassin, Chevalier, Samouraï, et Maître d’épée (ces derniers peuvent manier tout les types d’arme.)

Mais alors et le mode “Chronique de l’épée” ? Ce mode est un Tactical-Baston-RPG (nom non-officiel ^^) qui a son écran titre propre ainsi que sa cinématique d’intro:

 

 

Quand vous commencez une partie, on vous demande de créer votre personnage qui sera le héro de l’histoire.

Le jeu se présente sous la forme d’une série de chroniques entrecoupé de dialogues faisant avancé l’histoire. Chaque chronique est une carte sur laquelle on déplace ses unités. A chaque fois il faudra remplir des conditions pour obtenir la victoire, par exemple tuer tous les adversaires, ou prendre la forteresse ennemis.

Sur les cartes un certain nombre de routes son tracé et on dirige en temps réel ses personnages dessus (on peu rebrousser chemin, changer de direction etc à n’importe quel moment.) Sur les routes sont déminés des petites forteresse qu’il faudra prendre pour avancer. Une fois une forteresse ennemis détruite un combat s’engage dans la pure tradition SoulCalibur avec parfois une cut-scene quand vous faite s’affronter votre héro et un personnage important du scénario. A l’issus du combat votre personnage gagne de l’expérience (il y a un système très classique de monté de niveau.) et ses statistiques évolues en fonction de son métier.

       DSC_0506

 

Contrôler les forteresses octroie de bons avantages notamment la possibilité, en y restant un moment, d’être soigné.

Sympathique, bien réalisé et inattendu, ce mode rallonge considérablement la déjà très bonne durée de vie du titre.

 

J’en profite pour signaler autre chose qui a été totalement évincer du quatrième SoulCalibur : La possibilité de créer des tournois personnalisés quand on joue en multi-joueurs. C’est beaucoup plus amusant que de faire des séries de duels quand on est plus de deux joueurs.

 

Bref SoulCalibur III est clairement un incontournable de la PlayStation 2.

 

 

SoulCalibur IV

 

Trois ans plus tard, en 2008, La PlayStation 2 tiens encore la distance (et même en 2010 elle est encore fabriqué) Mais c’est sur les nouvelles consoles HD que Namco va sortir le cinquième volet de la saga Soul, J’ai nommé SoulCalibur IV, Sur PlayStation 3 et X-Box 360.

 

soc4p30fscivx30f

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’histoire (source: wikipedia)

Après un duel sans merci entre Siegfried, brandissant SoulCalibur, et Nightmare, les deux combattants n’ont pu se départager, tant l’énergie déployée par leurs épées étaient égales.

Cependant, comme Siegfried était encore humain, son corps allait être détruit par la tornade d’énergie générée par son combat contre Nightmare. C’est alors que le pouvoir de SoulCalibur fusionna avec son corps, à la fois pour le sauver, mais aussi pour trouver refuge. Nightmare, ayant reçu de graves dommages, et Siegfried,ayant été sauvé in extremis de la mort, les deux combattants n’ont eu d’autre choix que de fuir la Cathédrale Oubliée, lieu du duel, alors que cette dernière tombait en ruine à cause de l’énergie dégagée lors de l’affrontement.

Chacun de leur côté, Siegfried et Nightmare ont alors commencé à s’entrainer en vue de leur prochaine confrontation, améliorant le potentiel de leurs épées.

Comme Siegfried est maintenu en vie par le pouvoir de son épée, son armure se recouvrit d’une couche de glace magique, circulant le pouvoir de SoulCalibur. Nightmare, n’étant qu’une armure vide traversée par le pouvoir de Soul Edge, changea de forme et devint plus monstrueux à mesure que son épée devenait plus puissante.

Au même moment, une tour surgit du sol avec, à son sommet, Algol (plus connu sous le nom de Roi Héroïque), un ancien conquérant, vieux de plusieurs millénaires, récemment revenu à la vie. Par le passé, Algol à déjà eu affaire à Soul Edge et ses actes maléfiques; Arcturus, le fils d’Algol, à perdu la vie en essayant de maîtriser l’épée maléfique.

Aujourd’hui, Algol souhaite s’emparer des pouvoirs de Soul Edge et SoulCalibur, afin de retrouver sa gloire passée.

 

Les nouveaux personnages :

Hildegard von Krone (Royaume de Wolfkrone (Saint Empire Romain) (Allemagne)) Hilde est la fille du roi du royaume de Wolfkrone, un royaume fictif d’Allemagne. Son père, décrit comme quelqu’un de stoïque mais bienveillant et juste, perdit l’esprit à cause des Graines Maléfique. Devenu fou, il fut contraint de vivre le reste de ses jours dans une chambre isolée au sommet de la tour de son château. Hilde fut alors couronnée malgré son jeune âge. Elle sut cependant rassembler des alliés et des forces suffisante pour résister au troupes d’invasions du Chevalier Azur.

Hilde fut donc privé d’une grande partie de son enfance, elle dut devenir forte et discipliné très tôt affin de guider son pays.

Un jour, elle appris que Soul Edge gagnait peu à peu en puissance, elle prépara alors ses forces à la bataille. Les jours suivants, Hilde et ses soldats portèrent assistance à des mercenaires qui traversait Wolfkrone. La plupart d’entre eux avaient apparemment était décimés par les habitants d’un vieux château en ruine. Parmi les survivants, une femme disait qu’elle avait rencontré un homme qui avait l’intention de prendre d’assaut la ville maudite seul.

Hilde rencontra cet homme, Siegfried Schtauffen, et lui proposa son aide dans sa quête de destruction de l’épée. Mais Siegfried refusa, disant que c’était son combat et qu’il ne voulait pas que qui que ce soit le suive dans cette bataille.

La jeune reine ne fut étrangement pas affecté par ce rejet et dit à ses troupes qu’ils se mettraient en marche dès l’aube.          

 

Algol (? (Une Ancienne dynastie dont l’Histoire à oublié le nom)) Egalement connus sous le nom de “Roi Héroïque”, Algol a été en mesure d’acquérir Soul Edge et grâce à sa volonté indomptable, de résister à son contrôle. Selon la légende, il utilisa l’épée pour rependre la paix. Mais un jour, son fils Arcturus, jaloux des pouvoirs de son père, vola Soul Edge en ignorant la malédiction de celle-ci. Il fut donc possédé par elle et Algol fut contraint de combattre et tuer son propre fils.

Rongé par le remord, Algol se mit en tête de créer une épée capable de combattre la malédiction de Soul Edge. La légende dit qu’en utilisant des fragments purifiés de l’épée maudite, obtenus à partir de la bataille qui l’opposa à son fils, il put créer, avec l’aide de divers sages, Soul Calibur après de nombreuses tentatives infructueuses et même le sacrifice de sa propre vie. Le “succès” du rituel produisit un résultat inattendu: la lame créée était très similaire à Soul Edge et ceux en raison de l’inquiétude qui rongeait l’âme d’Algol. La tribu fut alors chargé de la protection de l’épée et d’opérer sa lente purification en gardant l’âme du Roi Héroïque scellée au cours des siècles.

Durant le combat qui opposa les deux épée, une immense quantité d’énergie fut libérée. L’âme informe d’Algol parvint à en absorber une petite partie. Avec cette énergie il fut en mesure de se créer un corps ressemblant à celui qu’il avait autrefois, ainsi qu’une tour qu’il appela “Tour du Souvenir” dans laquelle il décida de résider. Cependant il savait que lorsqu’il aurait épuiser la force qu’il avait absorbé, tout disparaitrait. Il lui fallait les épées s’il voulait demeurer une réalité. Heureusement pour lui la tour attira de nombreux guerriers, il savait que les épées étaient parmi eux. Il se forgea alors des armes avec ses souvenirs de Soul Edge et Soul Calibur et attendit patiemment qu’ils viennent jusqu’à lui. 

   

Les personnages invités :

Dark Vador (Tatooine) Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Au cours d’une bataille qui opposait l’Empire à l’Alliance Rebelle, Dark Vador, Seigneur Sith à la droite de l’Empereur Palpatine, sentit une ondulation dans la force. C’était très faible mais il décida de s’y intéresser et commença à enquêter en secret.

L’ondulation venait en réalité d’une perturbation dans la force qui apparaissait à intervalle irréguliers à un endroit précis de l’espace. Or la fréquence de ces perturbations augmentait ainsi que leurs effet pour devenir une distorsion constante que d’autres ont commencer à remarquer eux aussi.

Mais Dark Vador, qui observait le phénomène depuis son commencement, savait déjà la cause de cette distorsion. En effet il avait compris qu’un être d’une autre dimension avait tenté d’ouvrir un portail vers leur Univers Divers données indiquait la présence d’une puissance massive au cœur de la perturbation. Le seigneur sith se demandait si cette puissance inconnue pouvait, ou non lui être utile.

Avec cette idée à l’esprit il pris des disposition pour sécuriser la zone de l’espace où la distorsion existait. Il reçut un rapport qui lui appris qu’un portail dimensionnel avait été ouvert. Après avoir attendu que le passage se stabilise, Dark Vador se rendit lui-même dans une autre galaxie.

Cherchant l’origine de la vague de puissance il arriva sur une planète. Il comprit alors que tout vannait de la guerre que se livrait deux épées de force opposé. Dark Vador décida de s’emparer des deux épées affin de régner sur la galaxie.

 

L’Apprentis (Kashyyyk) De son vrai nom : Galen Marek “Starkiller”. Dark Vador le charge d’enquêter sur la distorsion spatio-temporelle qu’il a observé. Une fois le portail ouvert, il accompagnera son maitre sur Terre. 

 

Yoda (?) Le Maître Jedi Yoda, considéré comme une légende vivante, s’exila sur une planète marécageuse nommé Dagobah affin d’échapper aux poursuites de l’Empire qui avait réussit à prendre le contrôle de la galaxie.

Un jour, Yoda sentit la même petite distorsion que Dark Vador mais lui n’y prêta pas grande attention car les actions tyranniques de l’Empire était plus importante à ses yeux. Cependant quand il se rendit compte que cette perturbation devenait persistante et que l’Empire semblait s’y intéresser il décida d’en apprendre plus.

Il comprit que le Seigneur Sith Dark Vador avait pour intention de mettre la main sur une nouvelle grande puissance affin de rendre l’Empire encore plus fort. Laissant Dagobah derrière lui, il suivit Dark Vador dans notre galaxie avec la ferme intention de l’arrêter.      

 

Très bonne idée du jeu : Des “personnages bonus” ont été créés spécialement pour le jeu par des Mangakas. Très réussis esthétiquement, ils n’on cependant pas de gameplay associés et sont des clones de personnages déjà existants.

Scheherazade (Un village elfique reculé) (Gameplay: clone d’Amy) “Il était une fois une guerre entre Soul Edge et Soul Calibur qui ébranla le monde…” Ce conte était le préféré de Scheherazade, la conteuse de son village. Un jour elle parvînt à s’échapper du village malgré l’interdiction des anciens, affin de satisfaire sa curiosité. Mais elle fut entrainé dans beaucoup d’ennuies et au bout de quelques temps elle fut ramené chez elle.

Normalement ceux qui quittent le villages sont mis à mort, mais au lieu de ça elle fut enfermée dans une prison arboricole. Elle y resta de très longues années à penser à celui dont elle était tombé amoureuse (qui deviendra un des pères fondateur de Wolfkrone). Une fois sa peine purgée elle fut libérée mais ne montrait aucun remords, pire, elle s’enfuit à nouveau.

Elle savait que son espérance de vie elfique était bien plus longue que celle du guerrier qu’elle avait rencontrée et donc qu’il devait être mort depuis longtemps maintenant. Mais il avait certainement laissé un héritage quelconque, qu’elle décida de retrouver. Après tout, quel conteur ne chercherait pas à connaitre sa propre histoire jusqu’au bout ? 

 

Angol Fear (Coeur du Macrocosme) (Gameplay: clone de Seong Mi-na) Il était une fois un homme qui, déçut par la vie et le monde, supplia le ciel de maudire tout ce qui existe dès qu’il serait mort.

De son vivant l’homme était un prophète qui réussit à créer une connexion instantanée vers les annales historiques qui dormait dans l’abîme de l’Univers. Il put en apprendre davantage sur les évènements passés, présents et futurs. Sa déception fut si grande qu’il utilisa son lien surnaturel pour envoyer ses remord au cœur de l’Univers. Finalement il fit un pacte avec la volonté du Cosmos; détruire la planète.

La Volonté du Cosmos prit alors la décision que la Terre serait détruite après une période de cinq cent ans. Pendant ce temps ses habitant pourront essayer de changer leur destin en améliorant leur avenir.

Une fois l’homme décédé, Angol Fear, l’envoyée de la Volonté du Cosmos, arriva sur Terre avec pour mission d’observer pendant cinq cent ans. Or quand elle arriva elle découvrit un monde ravagé par les guerres et les malédictions. Pour elle il n’était pas utile d’attendre aussi longtemps. Le jour où elle considèrerait les terriens comme indigne, serait le jour du jugement.

 

Shura (Suwa (Japon)) (Gameplay: clone de Cervantes) Elle était tous simplement une tueuse qui n’avais jamais gouté à la satisfaction. Au bout d’un moment elle se mise à chasser également les mauvais esprits afin de rendre sa tache plus difficile et donc plus intéressante. Elle en tua beaucoup mais finit par être possédée par l’un d’entre eux. Mais elle ne s’arrêta pas pour autant de tuer. Jusqu’à ce que l’on finisse par l’appeler “Shura” ce qui signifie “effusion de sang”

L’esprit qui l’avait possédé était à la recherche d’un corps puissant afin qu’il puisse s’y réincarner. Quant à elle, elle cherchait un adversaire à sa mesure. Ils firent donc équipe, tuant des guerriers de plus en plus forts pour se satisfaire l’un et l’autre.

 

Ashlotte Maedel (? (Ruines d’un temple caché de Fygul Cestemus)) (Gameplay: Clone d’Astaroth) Fygul Cestemus avait été poussé au bord de l’anéantissement par Astaroth qui avait échappé à leur contrôle. Les survivant de secte faisait de leur mieux pour préserver leur vie, et deux d’entre eux décidèrent de mettre au point un plan pour vaincre Astaroth. Toute les tentative pour reprendre le contrôle de ce golem créer à partir d’un humain se soldèrent par des échecs alors il mirent au point un nouveau golem qui serait celui-là dépourvu d’âme.

Finalement elle, ou “il” car ce n’était pas une chose vivante, fut achevée. Une masse complexe d’engrenages métalliques, une œuvre d’art que le monde pourrait appeler une “machine” aux trait d’une poupée bourreau. Cependant bien qu’elle avait l’apparence d’une humaine et qu’elle pouvait parler, elle était dépourvu d’émotion et n’avait qu’un seul objectif: éradiquer Astaroth.

Le nom d’Ashlotte Maedel lui fut donné et elle se leva en sortant du temple, les secousses qu’elle provoquait en marchant firent s’effondrer ce qu’il restait de ce dernier, mais elle n’en avait que faire, elle n’avait qu’un seul objectif.

 

Kamikirimusi (Kyoto (Japon)) (Gameplay: clone de Nightmare) Au cours de la période Heian (794-1185), Kamikirimusi, une femelle oni, détruisit la capitale et tomba sous l’emprise magique d’un pratiquant de l’Onmyōdō. Même si elle trouvait sa punition peu raisonnable elle décida d’être bonne et de se soumettre à ses contraintes.

Quelques temps plus tard elle réalisa qu’elle n’était plus soumise à aucune contraintes, comme ses amis de la fosse qui était leur lieu de détention, elle repensa à ce qu’avais dit son ravisseur comme quoi il était important de rester plus longtemps. Dans un premier temps déçut, elle décida tous de même de respecter sa promesse et d’attendre tranquillement dans la fosse pour le moment.

Six cent ans plus tard, Le Japon étant maintenant en pleine guerre civil et presque tous les pouvoirs surnaturels, autrefois craints dans la capitale, avait disparus. Les amis de Kamikirimusi était introuvables, comme si ils avaient été vaincus, ou s’ils avaient disparus une fois libérés. Elle était enfin libre. Alors qu’elle fait ses premier pas elle ressent une très grande puissance qui pourrait faire trembler le monde, une puissance au-delà de tout être humain.

Attirée, elle commença à rechercher ce pouvoir. 

 

Et les persos vétérans :

Isabella "Ivy" Valentine (Angleterre)

Nathaniel William "Rock" Adams (Angleterre)

Cervantes de Leon (Espagne)

Astaroth (Perce (Iran))

Kilik (Chine)

Chai Xianghua (Chine)

Maxi (japon)

Yoshimitsu (Japon)

Heishiro Mitsurugi (Japon)

Taki (Japon)

Voldo (Italie)

Nightmare (?)

Seong Mi-na (Corée)

Hong Yun-Seong (Corée)

Siegfried Schtauffen (Allemagne)

Sophitia Alexandra (Athène (Grèce))

Cassandra Alexandra (Athène (Grèce))

Aeon Calcos “Lizardman” (Sparte (Grèce))

Talim (Philippines)

Raphael Sorel (Rouen (Empire de France))

Amy (Rouen (Empire Français))

 

 

 

Bon alors pour parler du jeu. Je vais pas m’étendre à vous parler du gameplay, c’est toujours pareil avec cependant quelques rééquilibrages. En revanche pour les nouveautés on a : La HD ! Les graphismes sont vraiment magnifiques, comme toujours avec la série. L’autre grosse nouveauté c’est le mode Online, mais celui-ci est malheureusement très pauvre (simplement des combats basiques qui de surcroit, rament sur PS3)

Il y a aussi un mode de jeu spécial qui est en réalité une série d’épreuves répétitives, là aussi sans grand intérêt malheureusement, dans lesquels on peu débloquer des objets si l’on parvient à comprendre l’indication affiché au début du combat (c’est pas toujours évident même en connaissant bien la série…). Il y a aussi un mode “survie” Le plus gros défaut, à mon sens, de l’opus précédent était le manque de ce mode que j’adore ^^ Par contre là aussi dommage, moi j’aime les modes “survie” quand ils sont le plus basique possible, là il faut bidouiller les compétences et personnellement ça me prend la tête donc je ne joue pas non plus à ce mode qui aurait due être mon préféré…

Les compétences ? Quel transition pour parler du mode Création de personnage totalement refondue depuis SoulCalibur III! Dans ce dernier il y avait des compétences mais elles était plus basique et lié a l’arme que l’on choisissait a chaque début de combat. Dans SoulCalibur IV, lors de la modification d’équipements des personnages chaque pièce, quand elle est équipée, augmente l’une des différentes jauges permettant de choisir des compétences/boost du personnages. Elles augmentent/diminuent également l’attaque/défense/PV.

Le gros changement du mode création de personnages c’est que là où les personnages créés avaient obligatoirement un gameplay différent des protagonistes, ici c’est l’inverse, les gameplays bonus du 3 ont totalement disparut et on ne peut créer QUE des clones des personnages principaux. Accessoirement par la même occasion le nombre d’équipements déblocables a été réduit, en particulier au niveaux des armes (moins de styles de combats oblige…)   

 

Bon en conclusion, grosse grosse déception avec ce jeu, et encore je n’ai pas parler des arènes insipides (par rapport aux arènes objectivement démentielles de l’opus précédent), des plans larges sur la tour dessiné en 2D avec une distorsion made in Super Nintendo, du mode histoire pauvre par rapport a ce à quoi nous a habitué la série. Et des menus moches (c’est mon point de vu en tout cas)

Et surtout je ne vous ferez pas un comparatif de Soul Edge avant SC4 :

Soul Edge Nightmare

   et dans SC4…………

300px-Sc4-soul-edge

 

Bref… SoulCalibur IV est pour moi une erreur de parcours, mais je suis prêt à pardonner, mais pour cela il me faut un SoulCalibur V, et surtout un SoulCalibur V avec une âme ! ^^

 

Mais pour le moment SCIII reste The Best à mes yeux, si vous avez une PS2 il vous le faut !

 

 

Enfin je laisserait le mot de la fin à la voix off de la série…

 

“The Legends, will never die.”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s