Maleficus Makina Mekanika Level 3

Attention : Ce qui suit est la version originale et désormais obsolète du récit.

Rendez-vous ici pour la version actuelle :

https://zeidaran.com/2016/05/15/mekanika-the-remake-world-3-neon-genesis-mekanika/

 ____________________________________________________

 

L3G1

Level 3

Neon Genesis Mekanika

Level 3-1

Neptune

Melody ayant décimée l’escadron qui devait l’arrêter, elle put sans mal s’éloigner suffisamment de l’orbite de la planète Nymyacast pour pouvoir entrer en hyper vitesse. Reste tous de même la question de savoir qui était ces envahisseurs aux vaisseaux noirs. Elle ne pouvait se fiée à l’apparence du Commandant Denivo puisque les vaisseaux de lui et ses hommes était différents… Certainement des mercenaires engagés pour soutenir l’attaque et s’occuper du menu fretin tel que les vaisseaux de livraison…

Mais tout cela importait peu pour Melody… Elle n’avait pas l’habitude de penser aux autres et se considérait comme solitaire, elle n’avait donc aucune compassion pour qui que ce soit, puisque de toute façon personne n’aimait les terriens… Cependant il fallait bien financer son matériel puisque qu’il est parfois fatiguant de dérober… Ce travaille de freelance qu’elle avait au sein de la guilde Orage avait le double avantage d’être bien payer et de se faire en solitaire. Le seul problème était qu’elle pouvait recevoir des ordres. Par exemple se rendre sur le système désertique de Moxmeta pour y retrouver Gerald, un débile profond qu’elle détestait.

-Combien de temps avant d’arriver sur Meta 12 ?

-Trois jours deux heures douze minute et vingt-sept secondes.

-Nyarf on dirait que j’ai le temps de m’habiller… -Elle se leva de son siège et se tourna vers l’enfant. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais rien ne sortit. Elle soupira.- Comment tu t’appel gamin ?

L’enfant détourna le regard et garda le silence quelques secondes. Puis il leva à nouveau les yeux vers elle.

-Je n’en ai aucune idée…

Melody pausa les mains sur ses hanches.

-Ta mémoire n’est toujours pas revenue ? Bon ! Et bien a partir de maintenant je t’appellerais Xenon. Comme tu à l’air aussi paumé que moi tu es le bienvenu dans l’équipage du KMK-7… Deux terriens bizarres devrais pourvoir coexister. Elle lui souri.

-Xenon ? Mais ce n’est pas un nom ça !

-Tais-toi donc ! Bon Xenon tu reste ici et tu ne touche à rien je reviens tous de suite.

Il acquiesça d’un mouvement de tête. Et elle se dirigea vers la porte et sortit. Elle se rendit dans sa chambre et enfila un pantalon noir, un t-shirt blanc et un sweet-shirt noir. Elle en profita aussi pour ranger la combinaison « Ninja » dans sa malle et ranger deux des boîtes de Nymaco dans un de ses placards. Elle prit la dernière et retourna dans la salle de commande.

Elle marcha vers le tableau de contrôle et pausa la boîte parterre entre les deux sièges. Elle prit deux sucettes et en tendis une à Xenon.

-Tiens c’est ce qu’il y a de meilleur dans tous l’Univers !

L’enfant pris la sucette et la remercia d’un signe de tête. Tendis qu’Aya semblait avoir un problème d’ordre vocal…

-Qu…Qu… J’ai…. Hmm… Kshhh Krrr…

-Qu’est-ce qu’il t’arrive encore ?

-Qu… Tu Krr Qui es-tu ?!!! Imposteur ! Melody n’à jamais proposer une friandise à qui que ce soit !

-Il y a un début à tous…

-Oh je vois ton instinct maternel à pris le dessus ! Tu vas être douce et attentionnée maintenant.

-On va voir si je suis douce et attentionnée quand je dessouderai ta carte mère avec une pelle à tarte !

-Euh…

-Oh ! Ton premier mot en tant que Xenon aura été : « Euh » ! Bravo ! Ah ah ah !

L’enfant sourit.

-Au fait… c’est quoi vos noms ?

-Tu veux dire que tu n’as jamais entendu parler de nous ?

-Euh… Non…

-Bon bah il faut que l’on se présente !

-J’envoie la musique, c’est partit !

Nous somme de retour !

Pour vous jouer un mauvais tour

Affin de condamner les mondes à la dévastation

Affin de se barre en vitesse pour pas être pris dans l’explosion

Affin de dérober vos biens les plus précieux

Et en se déshabillant cela fait plus tendancieux !

Aya !

Melody !

La Guilde Orage, plus rapide que la lumière.

Filez-moi toute vos sucreries ou ce sera la guerre guerre guerre !

Les paroles ridicules et les gesticulations idiotes de Melody firent beaucoup rire l’enfant.

-Bon allez, puisqu’on à le temps avant d’arriver sur Meta 12 je vais te faire visiter le vaisseau… C’est pas souvent que quelqu’un d’autre que moi, ne foule ce sol… La dernière fois le gars s’est jeté dans l’espace tellement je l’ai rendu fou ! On verra si tu tiens plus longtemps que lui. Fit-elle en riant.

Elle lui fit donc faire le tour du vaisseau en n’omettant aucune pièce, mais en lui indiquant qu’il n’avait pas le droit d’entrer à nouveau dans la salle des machines sans elle. Tous cela ce faisait sous les cameras ébahit d’Aya qui ne reconnaissait que peu sa génitrice dans cette exercice de gardiennage d’enfant… D’un autre côté c’était la première fois qu’elles rencontraient un enfant terrien. C’est surement ce détail qui fait la différence, même si le garçon est étrange il est visiblement humain, elle l’avait elle-même confirmée en analysant son anatomie. Elle ne savait toujours rien sur le virus qui les avait attaquées, mais il semble que Melody s’en soit débarrasser en balardant dans l’espace son unité centrale. Si les machines pouvait ressentir de véritables émotions, Aya serais certainement contente pour sa maîtresse qui à enfin un contact naturel avec quelqu’un, sans cris ni insultes ni exaspérations. Cependant Les émotions chez une machines ne sont que des programmes, il suffit de les arrêter pour reprendre son espièglerie habituelle…

-Et voici pour finir ma chambre !

-Si tu n’a jamais vu le chaos de tes propres yeux, alors entre. Mais attention on ne peu en ressortir indemne…

-Ca va oui ?! –Elle ouvrit la porte.

Certes ce n’était pas un modèle d’ordre et de rangement mais ce n’était pas non plus catastrophique. C’était une petite pièce carrée. Il y avait un lit défait, de nombreux rangements imbriqués dans les murs blancs, un bureau accolé au mur opposé à l’entrée. Au pied du lit il y avait une malle solidement verrouillé. Et en face de celle-ci se trouvait un petit meuble blanc qui portait une machine cubique avec une surface vitrée qui semblait archaïque. Le meuble était pourvu d’une étagère de rangement où était pausée une boite blanche reliée par des câbles à d’autres petite machines blanches. Par terre autour de tout ça on pouvait voir de nombreuses boîtes bleutés.

-Que sont ces choses ? Fit l’enfant en montrant l’étrange installation à Melody qui lui répondit avec un sourire.

-C’est un écran et une console de jeu ! C’est une installation typique de chez nous.

-Une console de jeu ?

Melody se dirigea vers l’installation et Xenon la suivit.

-Je te présente Neptune. Peut-être la seule console de jeu à avoir survécue à l’explosion de la Terre. Elle permet de jouer à des jeux vidéo. C’était un divertissement très pratiqué sur notre planète à l’époque… Elle te permet de vivres des aventures dans des mondes imaginaires. Es-tu déjà allé sur la planète Tapion ?

-Je… Je n’en sais rien.

-Evidement… Bref Tapion propose du divertissement virtuelle du même genre mais avec les techniques modernes. C’est vrai qu’a notre époque, jouer sur un écran comme celui-ci, avec des manettes et des cartes mémoire, même pour moi sa me parait improbable. Mais il faut avouer que malgré tous cette façon de jouer est vraiment intense et très amusante. Et je ne dit pas ça juste par ce que c’est une machine terrienne. Tiens je vais te montrer comment ça marche.

Melody fit signe à Xenon de s’assoir sur la malle. Elle pressa un bouton sur le côté de ce qu’elle avait appelé « un écran » Et une lumière bleue s’illumina sur la coque de l’appareil. Elle attrapa une petite boîte allongée sur laquelle étaient imbriqués de nombreux boutons. Elle en pressa un et il y eu un flash sur l’écran. D’abord noir il était maintenant légèrement gris.

-Bon alors je te préviens tu vas voir des inscriptions que tu ne pourras certainement pas lire. Ce sont des langues terriennes, si personne ne te les a apprises tu ne pourras rien lire.

L’enfant fit signe qu’il était d’accord.

-Tu pourrais être plus expressif. Ajouta-telle avec un sourire.

Melody pressa un gros bouton sur la boite blanche et elle s’ouvrit par le haut. Elle regarda à l’intérieur.

-Bon celui-ci n’est pas trop compliqué ah ah.

Elle referma la boite en appuyant dessus, puis appuya sur un autre bouton de la boite et soudain l’écran devînt blanc et une petite lumière bleue vînt dessiner une spirale bleue au centre de l’écran. Melody attrapa ce qu’elle appelait une manette et vînt s’assoir à côté de Xenon. Une nouvelle inscription apparut sur l’écran.

-Seuh… Seuga. Murmura-t-il. Melody se tourna brusquement vers lui.

-Tu parviens à lire ?

-Je ne sais pas comment mais je reconnais ces signes…

-Incroyable… Tu dois venir d’une colonie qui apprend encore à leurs enfants les traditions et la culture terrienne ! Il n’y en a plus beaucoup. Bon pour te corriger, dans ce cas la on lit « Séga ». Mais c’est parce que ce nom est issu d’une langue qui prononçait le « e » en « é ».

Melody appris donc à Xenon comment on jouait à un jeu nommé « Sonic Adventure 2 ». Elle fut d’ailleurs heureuse de constater que l’enfant s’amusait beaucoup de cette manière et se dit qu’elle n’était peut-être pas aussi folle qu’elle le pensait en aimant jouer de cette manière à une telle époque. Elle le regarda jouer pendant plusieurs heures. Elle n’avait de toute façon rien d’autre à faire. Ordinairement elle se serait endormie pour faire passer le temps plus vite. Mais bien qu’elle ne pouvait se l’expliquer, d’autant qu’elle avait d’abord prévu de l’abandonner à son sort sur Nymyacast, elle s’était en fait attaché à l’enfant. Elle avait été impressionnée par le fait qu’il avait osé la suivre en sautant dans le vide. D’habitude elle n’aimait pas les gosses… Mais c’était la première fois qu’elle voyait un enfant terrien. Et bien qu’il soit bizarre et flippant… Peut-être qu’elle devait s’en occuper. Au moins jusqu’à ce qu’elle retrouve sa famille et surtout qu’elle comprenne pourquoi on l’avait laissé pour mort dans ce caissons de survie avec ce virus informatique… La curiosité se mêlait pour la première fois à une sorte d’instinct qui lui disait de s’occuper de lui.

Level 3-2

Le systeme Moxmeta

Melody sortie du mode d’hyper vitesse aux abords d’une petite planète du nom de Flynn. C’était une des dernières planètes abritant un pôle commerciale pluriraciale avant le système mort de Moxmeta. Une petite escapade d’une heure suffit pour constituer une garde-robe suffisante à Xenon qui ne trouvait pas son aise dans les vêtements trop grands que lui prêtait Melody. Elle acheta également une combinaison spatiale à sa taille qu’elle avait l’intention d’améliorer par la suite. Selon elle, sur Meta 12 une combinaison banale est aussi protectrice qu’un bout de papier au cœur d’un volcan en éruption… Elle en profita également pour faire le plein de provisions autres que des sucettes.

Une fois l’escale terminée ils reprirent le KMK-7 Pour un allé simple vers Meta 12 !

>> Salle de commande du KMK-7. Heure galactique standard : 19h 64. Arrivée aux abords de Moxmeta imminente. <<

-Regarde Melody, j’ai mis la combinaison ! C’est drôle comme vêtement, j’ai l’impression d’être dans un endroit différent.

-C’est normale puisqu’elle est faite pour que tu n’ais aucun contact avec l’extérieur. Et avec les modifs que je lui ai bricolé c’est comme si tu été dans un coffre-fort ! Fit la pilote sans détourner le regard de son écran de contrôle.

Le garçon s’approcha du tableau de commande et s’assit sur le siège de copilote.

-Est-ce que l’on est presque arrivé ?

-Ouep ! Tu vois devant c’est Moxmeta !

-Comme tu le disais… Ce n’est pas très accueillant…

-C’est le moins que l’on puisse dire !

Manapédia : Moxmeta

Moxmeta est le nom donné à un système très spécial situé dans la Galaxie de Gaia à la frontière de l’empire d’Arkanodia. Voici comment le Manael vous conseil de vous habiller : Une veste bien chaude ! Enfin c’est à vous de voir puisque de toute façon votre vaisseau sera pulvérisé avant de pouvoir toucher l’une des planètes !

Enfin planète… si l’on peu dire. Ce ne sont pas des planètes à proprement parlé. Ce sont des fragments de planète. A l’origine Le système était un seul et même corps céleste, mais le genre Gigantissime si vous voyer ce que je veux dire… Il était plus grand que certaines étoile et tournait sur lui-même sans ce déplacé, il n’était dans le champ d’attraction d’aucun autre corps céleste et n’avait aucune vitesse, comme s’il était apparut d’un seul coup ! Enfin c’est ce que dit la légende puisque je vous parle d’un temps que les moins de deux cent mille ans ne peuvent pas connaitreeuuh !

Toujours est-t-il qu’un jour, sans crier gare ni train, KABOUM ! (l’armurerie) Il a explosé ! Découvrant ainsi son cœur qui était en faite une sorte de « trou noir » en orbite duquel toutes les parcelles morcelés de Moxmeta se mirent à gravité. Voila comment est nés ce système hostile.

Les parcelles nommés Meta et sont numérotées de un à mille deux cent quarante sept. Dans l’ordre croissant de leur éloignement du trou noir que l’on appel Meta Zéro.

Jamais aucun signe de vie n’a jamais été détecté sur ce système. Il est totalement mort. Et les vaisseaux qui ont essayé de s’y poser ne sont jamais revenus. La destination idéale pour tous les suicidaires !

Bonne journée !

-Alors attendez… Meta 12… C’est… celui-ci ! Fit Melody en scrutant sont écran de contrôle. Elle toucha du doigt l’écran et Aya redirigea son cap pour atteindre l’objectif.

-Mais comment allons-nous nous pausé si c’est si dangereux que ça ? Demanda Xenon.

-Mon vaisseau, comme tous ce que je fabrique est tout simplement parfait ! Il ne peu pas être détruit ou abîmé si facilement ! Et puis si la poubelle de Gerald peu s’y posé…

-Mais ça me parait étrange quand même… Pourquoi se donner rendez-vous dans un endroit pareil ?

-Ah, il serait peut-être temps de te mettre au courant… Bon comme je te l’ai dit je fais partie d’une guilde de freelance. Gerald est aussi un membre de la guilde. Un jour il a reçut une mission consistant à récupérer un certain type de minerais dans la galaxie de Gaia. Malheureusement pour lui, il revînt bredouille. Sur le chemin du retour il est passé par ici et à repérer des ondes qui lui semblèrent intéressantes sur Meta 12. Il s’y aventura en espérant y trouver le minerai qu’il cherchait. Il ne trouva pas ce qu’il est venue chercher. Mais il découvrit bien mieux ! Il trouva sous la croute une très ancienne base militaire presque intacte, enfermée en sous-sol. Depuis il est affecté à plein temps à l’étude secrète de cette base. Nous avons également décidé de faire de cet endroit le quartier général de crise de la guilde. Personne n’est assez fou pour venir nous chercher dans endroit pareil c’est donc la planque parfaite !

-On entre en orbite de Meta 12 est-ce que tu sais où il faut atterrir sur ce rocher ?

-Aucune idée ! Essaye d’envoyer le signale crypter de la guilde vers la surface, Gerald nous répondra.

-Ok

-C’est la première fois que vous venez ?

-Ouep !

-Mais alors vous ne savez pas si le vaisseau peut atterrir ! S’affola le garçon.

-Eh eh ! Le signal de Gerald ! C’est par là ! GO !

A la surface de la planète, une fausse montagne commença à ce déplacer, laissant apparaitre un gigantesque sas métallique rectangulaire portant le numéro 7. La porte s’ouvrit et une plaque d’atterrissage monta jusqu’à la surface. Aya manœuvra pour se poser en son centre. Quand le vaisseau toucha la plaque Melody se tourna vers Xenon.

-Tu vois ! Rien à craindre !

-Mmff… soupira-t-il.

La plaque d’atterrissage commença alors à s’enfoncer dans le sol. Au dessus d’eux ils virent le sas se refermer. Ils étaient alors plonger dans le noir et l’ascenseur sur lequel il s’était pausé descendait à toute vitesse dans les profondeurs de la planète. Melody alluma manuellement la lumière dans le cockpit puis croisa les bras en attendant d’être arrivé.

-Et bien… C’est plus profond que ce que je ne croyais… -Fit finalement Melody. Ce à quoi Xenon acquiesça d’un signe de tête. -Oh ! Mais j’y pense il faudrait que je pense à mettre ma combi moi aussi ! -Ajouta-t-elle finalement en se dirigeant vers la porte qui donnait sur le couloir. – Je reviens tous de suite !

Alors que Melody finissait d’enfiler sa combinaison, l’ascenseur s’arrêta enfin. Elle se rendit alors au sas de sortit, où Xenon l’attendait déjà. Elle ouvrit alors le sas et ils sortirent du KMK-7. Cependant la course de l’ascenseur n’était pas aussi terminer qu’ils le pensaient. Il se réenclencha alors mais à l’horizontale cette fois et de façon plus lente. Ils furent alors transporter au travers d’un couloir très sombre, comme si ce bâtiment était dépourvu de système d’éclairage. Finalement ils entrèrent dans une salle qui bien que plonger dans la pénombre paraissait gigantesque.

La lumière d’une lampe de poche les éclaira soudain. Quelqu’un venait à leur rencontre. Melody reconnu sans mal la démarche caractéristique de l’espèce quadrupède des Gephens.

-Gerald ! S’exclama-t-elle.

-Tiens donc ! Melody ! Impressionnant ! Tu es la première arrivé !

-Quoi ?! Mais je t’assure pourtant que j’ai absolument tout fait pour arriver en retard !

-C’est ça… Allez ! Dépêchez-vous, allons dans un endroit un peu plus éclairé.

-Non mais je ne déconne pas ! rétorqua Melody en sautant de la plaque. Xenon ne dit rien mais il était bien d’accord.

Ils suivirent alors Gerald qui les guidait dans la pénombre. Xenon en profita pour l’observer. C’était la première fois qu’il voyait le représentant d’une espèce non humanoïde, en dehors des jeux vidéo de la Neptune de Melody. Gerald était une sorte de gros insecte dont les quatre longues pattes se finissaient par des pointes qui faisait un bruit dérangeant quand elles percutaient le sol métallique. Il était bien plus grand que Melody et pourtant ses pattes étaient à moitiés pliées. Il était aussi très mince. Sa tête était allongé en arrière et ses bras ressemblait à des bras humains (bien que beaucoup plus longs) mais ils semblaient être formés de centaines de longs et fin tentacules entrelacés. Ce qui en faisait donc d’un point de vue aussi terrien que possible : un truc trop laid…

-Et le gamin… C’est quoi l’idée ? Siffla Gerald.

-Un enfant terrien que j’ai trouvé par hasard, il s’appel Xenon.

-Un enfant terrien ? Pff vous vous reproduisez encore…

-Ah ah ! Moi aussi je t’aime ma grosse bestiole nuisible !

Xenon ne dit rien mais avait déjà comprit que l’ambiance n’était pas géniale…

-Il parait que tu viens de Nymiphia… C’est encore toi qui as foutu le boxon ?

-Oh ! Tu veux parler de la bataille ? Nop j’y suis pour rien pour une fois… Je me suis cassée quand sa à commencer à dégénérer… Je ne sais pas comment ça s’est fini d’ailleurs… Qui a gagné ?

-Nymyacast est tombé, le roi des Nym est mort.

-Ah ! J’en étais sûr ! Les Nyms avaient une bonne équipe mais les autres les ont pris au dépourvu… Cependant je pense que quand ils ont détruit le palais ils étaient hors-jeu… Bref quel a été le score final ?

-Ta vision des choses m’exaspèrera toujours je te croyais amie avec le roi…

-Bof tu sais moi l’amitié…

-Pff… En tout cas le plus étrange c’est que les types qui ont fais ça ont disparut aussi vite qu’ils étaient apparut et s’en emporter le moindre butin. On n’a pas encore réentendu parler d’eux et on ne sait pas a quel peuples ils appartiennent. Mais à ce qu’il parait ils flippent à la capitale impériale. Ils sont en train d’essayer de mettre en place un nouveau système de sécurité.

-C’est à cause de ces empaffés qu’on est obliger de se retrouver dans ta vieille ruche miteuse ?

-Le maître ne m’a pas donné de détails. Il m’a juste dit de préparer les installations pour recevoir toute la guilde.

-Alors tu aurais au moins put allumer une ou deux lumière…

-C’est… impossible…

-Pourquoi ?

-Je n’ai pas encore réussit à réenclencher les systèmes d’énergie de la base. Je travaille avec des sources auxiliaires que j’ai apportées mais elles sont limitées. Pour te faire entrer j’ai utilisé une grande partie de mes ressources et donc il faut attendre qu’elles se régénèrent.

-Incroyable ! Ca fait deux ans que tu es là et tu n’a toujours pas réussit à refaire fonctionner quoique ce soit avec les moteurs d’origines ?

Gerald ne répondit pas, reconnaissant que cet état de fait était honteux…

-Ah ah ah ah ! Quel gros nul ! Je suis sûr qu’en deux coups de clé je te retape ça ! Ca n’a pas l’air très sophistiqué !

-Peuh ! rétorqua Gerald qui n’avait que faire des sarcasmes d’une terrienne.

Après avoir traversés de nombreux couloirs et pièces sombres en tous genres ils arrivèrent enfin devant une porte devant laquelle Gerald s’arrêta.

-Bon on est arrivés. Derrière cette porte se trouve la salle de commandement principale de la base. C’est aussi la seule pièce qui est éclairé en permanence. C’est ici que je travail.

-Mouais si on peu appeler ça travailler… Fit Melody.

Gerald grogna et ouvrit la porte manuellement à l’aide d’une sorte de grosse manivelle sur le coté droit. Ils pénétrèrent alors dans une salle vraiment immense timidement éclairée par des lampes visiblement ajoutés par Gerald lui-même.

-Ah ouais… Tu n’as même pas réussit à réactiver les lumières d’origines… Je suis sûre que ta grand-mère ferait mieux avec un biscuit au cafard fermenté !

Gerald en eu enfin assez de se faire ridiculiser par cette détestable terrienne. Il se retourna vers Melody et se dressa enfin sur ses longues pattes, il n’était plus gêné par le plafond. Regardant Melody de haut et d’un air menacent, toutes les parties de sont visages commencèrent à frétiller et il ouvrit de nombreux yeux qu’il gardait fermé jusque là. Prouvant au garçon qu’il était vraiment moche, mais aussi effrayant. Xenon se cacha derrière Melody, qui n’avait visiblement pas l’intention de perdre la face même si son adversaire faisait plus de trois fois sa taille.

-Oups ! J’oubliais que tu es toi-même un cafard ! Excuse-moi ! Eh ! Il ne fait pas trop froid là-haut ?!

Gerald désentrelaça les tentacules qui formait son bras droit et les déploya autour de Melody la ligotant solidement. Il la souleva et vînt l’amener a son niveau et lui cracha au visage.

-De quel droit viens-tu chez moi pour m’insulter salle terrienne ?! S’il n’y avait pas cette règle qui m’interdit de m’attaquer à un autre membre de la guilde tu peut être sûre que tu serais la première que je dézinguerais.

-Non non… S’il te plait garde ton calme… L’intégralité des membres de cette guilde à l’exception de Potatoes voulait déjà me tuer le jour même où j’ai été engagé par ce dernier. Je te serais donc reconnaissant de faire comme tout le monde. C’est-à-dire remplir le formulaire disponible sur demande ainsi qu’une lettre de motivation exposant pourquoi tu es la personne la plus apte à me tuer. J’étudierais ton cas comme les autre et…

Les tentacules rentrèrent alors dans la bouche de Melody, l’empêchant de finir son discours.

-Hum voici donc les cordes vocales qui te permettent d’exaspérer tant de monde… Si je te les arrachais… Crois-tu qu’il faille remplir un formulaire pour ça ? Hmm… Je suis sûr que tout un tas de gens dans l’univers serait prêt à donner des milliards pour les avoir… -Il caressait du bout des tentacules le larynx de Melody qui avait donc beaucoup de mal à respirer. -Je pourrais faire une grande vente aux enchères…

-Ca suffit ! S’écria une voix masculine qui venait de derrière Gerald. Ce dernier sembla la reconnaitre puisqu’il obéit sans attendre et libera Melody de l’étreinte qu’il exerçait. Il se retourna aussitôt et replia ses pattes. Il salua respectueusement le vieillard qui venait d’apparaitre.

-Vous êtes déjà arrivé Maitre ! Bienvenue.

Melody toussa fortement en reprenant difficilement son souffle.

-Tiens *kof kof* Potatoes et sa *kof* manie de ce téléporter *kof* dans le dos des gens !

Le maitre s’approcha de Melody qui rendit à son regard fâché une expression de défi.

-Nekima ! Tu es insupportable ! Je t’ordonne de te calmer et de faire profil bas tout au long de cette période où tu sera obligé de cohabiter avec tes camarades ! Je ne te sauverais pas la prochaine fois !

-Ordonnez plutôt à la blatte de se laver les tentacules !

-TAIS-TOI !! Hurla Poteshio.

-Maitre, Pourquoi ne pas la renvoyer ? Suggéra Gerald.

-Tu as peut-être raison finalement… Fit le maitre tout en sachant que ce n’était que des paroles en l’air puisqu’elle était certes la plus détestable des membres, mais aussi la plus talentueuse… La seule à n’avoir jamais raté une mission, même les plus périlleuses. Et de surcroit elle était capable de faire des miracles avec les machines qui font souvent les différences quand il s’agit de s’imposer contre d’autres guildes… -Bon ! Gerald montre-moi un peu cette installation ! Je n’ai pas encore eu le temps de m’y attarder ! Qu’as-tu découvert ? Ajouta-t-il avec un sourire.

-Bien sûr, suivez-moi !

Les deux s’éloignèrent vers une rangé d’ordinateurs. La salle était en fait construite sur différent niveaux. Le centre de la salle était un véritable gouffre. Les niveaux étaient en réalité des passerelles de plus en plus petites et de plus en plus hautes. La première faisait presque tout le tour de la salle, au dessus d’elle la seconde ne se dressait que sur un pend de mur, et la troisième était toute petite et n’était qu’un bureau qui dominait toute la salle. Certainement celui du chef de la base. Ils se trouvaient actuellement sur la seconde passerelle. Gerald emmena Poteshio vers le milieu de celle-ci, cet endroit était entouré d’ordinateurs.

-Ca va ? Demanda Xenon à Melody qui toussait encore.

-*Kof kof* Mouais t’inquiète pas.

-Le vieux… C’est ton chef ?

-Ouais…

-D’où sort-il ?

-C’est un Yardrat… Il à la capacité de pouvoir se téléporter auprès des gens qu’il connait.

-Je peux te pauser une question ?

-Oui évidement. Fit Melody en lui souriant.

-Pourquoi l’avoir autant provoqué ? Demanda Xenon en détournant le regard. –J’ai eu peur qu’il ne te tue…

Melody s’accroupis pour se mettre à sa taille, pausa la main dans les cheveux du garçon et commença à le décoiffer.

-Eh eh… Parce-que je suis insupportable. Fit-elle

-Ce… Ce n’est vraiment pas drôle.

-Nyaa voila pourquoi je n’aime pas les gamins, ils sont toujours en train de tisser des liens affectifs… Ne t’en fait pas pour moi ok ? Je suis irrécupérable. Mais… Il y a quelque chose que tu dois savoir : Les terriens sont considéré dans tous l’Univers comme étant le modèle parfait de perversion, de la déchéance et de la destruction. Tu te feras insulter partout ou tu iras. Moi j’ai fini par décider de leur donner une raison de me détester, c’est plus facile pour tout le monde. J’espère que tu n’aura pas à en arriver là… Hmm doux rêve… Fini Melody l’air pensive.

-Pourquoi… Pourquoi tout le monde nous déteste.

-Je te l’expliquerais, mais pour le moment j’ai envie d’avoir des infos sur cette installation. J’ai un drôle de pressentiment !

-Moi aussi…

-La base est située dans une cavité souterraine en forme de dôme d’à peu près cent vingt Dal de diamètre qui se trouve à plus de deux cent quarante sept Dal de profondeur. Il y a vingt deux strates de protection qui viennent renforcer la terre et la roche au dessus du dôme jusqu’à la surface. Il semble donc que ceux qui l’on construite craignaient des attaques venant de la surface. -Exposa Gerald au maitre.

Melody et Xenon, tout en écoutant, montèrent dans le bureau qui se trouvait le plus en hauteur.

-Et pour ce qui est de l’énergie ? Tu n’a toujours pas réussit à faire redémarrer les réacteurs à ce que je vois… Interrogea Poteshio.

-Hmm… En effet. Je… J’ai tous de même déterminé qu’il y avait trois générateurs, un principal et deux auxiliaires. Cependant ils sont très archaïques, et bien qu’ils semblent intact, il ne ressemble à rien de connue. Je n’ai trouvé aucune trace de mirari…

-Mirari ? Chuchota Xenon en jetant un regard interrogateur à Melody. Celle-ci fut surprise de cette question, la réponse lui paraissait pourtant évidente. Mais elle lui répondit quand même.

-Le mirari est le carburant universel à base duquel toutes les machines de l’Univers fonctionnent. L’empire d’Arkanodia qui règne sur une grande partie de l’univers à basé sa puissance sur le fait que leur planète principale d’Arkadia est une source naturel et intarissable de mirari. Après avoir conquit les mondes les plus riche en mirari ils imposèrent leur lobby et à présent tous les mondes dépendent d’eux. Expliqua doucement Melody.

-Comment cette installation pouvait-elle fonctionner sans mirari ? Demanda Poteshio.

-Je ne sais pas mais en tout cas impossible de le modifier pour le mettre au goût du jour puisque toute l’installation est baser sur un système que je n’arrive pas à comprendre, il faudrait tout démonter pour tout recommencer…

-Il doit bien y avoir des documents expliquant le fonctionnement de ces machines…

-En effet ! Mais c’est écrit dans un dialecte complexe et référencer dans aucun logiciel de traduction ni aucune encyclopédie… Comme si ce peuple n’avait jamais exister.

Melody ne put s’empêcher de réagir.

-Ou peut-être que le peuple à été condamner au silence sans même que l’on ne s’intéresse à sa culture ! Je suis sûr que cet imbécile n’a pas chercher où il fallait ! Moi je…

-La ferme ! Hurla Gerald.

-Non attend, je veux savoir ce qu’elle a dire. Melody ? Tu as découvert quelque chose ?

-Et bien… Je sais que ça vas vous paraitre étrange… Et je ne saurais pas vous dire comment cela est possible mais…

-Oui ?

Melody désigna un symbole rouge sur le mur derrière elle qui représentait la moitié d’une feuille d’arbre ainsi que des inscriptions.

-Ce logo qui est dessiné partout se lit « NERV » Ce sont des caractères terrien.

Gerald se figea quelques instant, puis se tourna vers le maître qui cachait un sourire derrière son épaisse moustache blanche.

-Tu vois Gerald… Je crois que c’est à elle que j’aurais dut confier la mission de s’occuper de cette base. Elle a fait une plus grande découverte en quelques minutes que toi en deux ans.

-V…Vous n’allez quand même pas la croire ! Il est évident qu’elle à tout inventé pour me ridiculiser !! C’est totalement impossible que cette base soit terrienne vous savez comme moi que la Terre à été réduite en poussière il y a plus de milles années galactiques ! Elle du haut de ces vingt sept ans elle serait une experte en une langue morte depuis plus de mille ans ?

-Melody ! Je veux que tu étudie les archives de cette base, vois si tu peu comprendre son fonctionnement.

-Pff j’aurais dut me taire… J’aurais put me la couler douce mais non il faut que je l’ouvre… Soupira Melody.

-A… Attendez là ! Les terriens n’avaient même pas atteins troisième renaissance ! Comment aurais-ils put venir jusqu’ici ?! Le système Solaire est dans une autre galaxie ! Je vous rappel qu’ils n’avaient pas de mirari ! A ces mots un nouveau silence se fit. Gerald se rendit alors compte de ce qu’il venait de dire.

-Qu’elle gros lent ! Je suis sûr que même le gamin avait compris !! S’exclama Melody en riant. Xenon ne dit rien, il n’avait pas compris et elle le savait mais elle voulait remuer le couteau.

-Tu comprends maintenant pourquoi son hypothèse tiens la route ? –Fit calmement Poteshio.- Oh ! Regarde ! Je crois que l’on reçoit plusieurs signaux, surement nos camarades qui arrivent, fait les entrer-Ajouta-t-il en désignant du doit le seul moniteur allumé.

-Mais… mais… Balbutia Gerald.

-Eh ! Le portier mutant ! T’as entendu le monsieur ?! Ouvre-leur l’entrer pendant que les grands travails !

Level 3-3

Neon Genesis Melody

Dans les jours qui suivirent Melody se confinât dans la salle des archives. A la fois parce qu’à mesure de lire elle était de plus en plus persuader que cette base avait belle et bien été construite par les terriens. Et aussi parce que la compagnie des autres membres de la guilde qui grouillaient à présent dans toute la base lui était proprement insupportable. Une chose la troublait cependant : elle ne trouvait strictement rien sur le voyage qui avait mené des terriens sur cette planète invivable. Et surtout elle ne comprenait pas pourquoi il ne restait aucun signe des gens qui avait écrit tous ça. Pas un cadavre, pas un os dans un coin… Rien. Elle avait aussi du mal à lire une grande partit des dossiers puisqu’il était écrit dans une des nombreuses langues terrienne qu’elle ne maitrisait pas bien. Heureusement pour elle il se trouvait que Xenon avait des bases dans cette langue qui était construite à partir d’idéogrammes. Le garçon n’avait aucune idée d’où il sortait ce savoir. Melody suggéra qu’il avait dut être élevé par un véritable érudit dans une colonie qui gardait de nombreux ouvrages d’origines terrienne.

-Non non ! Je crois que dans ce contexte cette phrase veut dire le contraire.

-Ah ! C’est vrai que tout dépend du contexte dans cette langue… Tu veux dire que la ça signifie qu’ils ont fait ça comme sur le schéma de tout à l’heure c’est ça ?

-Oui. Je crois.

-Hmm… Eh ! Mais je n’avais pas fait attention mais ça colle parfaitement ! C’est astucieux comme méthode ! Et comme ça tu n’a pas besoin de compresser du mirari. La machine fonctionne sans. C’est plus tiré par les cheveux que les méthodes conventionnelles mais ça marche !

-Je ne comprends pas tout… Ces schémas sont compliqués.

-Ne t’en fait pas. C’est moi la pro en mécanique. Mais heureusement que tu es là sans toi je n’aurais jamais réussit à déchiffrer le moindre de ces foutus caractères… Tu ne te souviens toujours pas de ta famille ? Des souvenirs te reviennent de ce que tu as appris, tu devrais pouvoir te rappeler des gens qui te les ont apprises.

-Non… Aucun souvenir. A ce propos… Tu dis que j’ai été élevé dans une colonie… c’est quoi ?

-Hmm… Bon je vais essayer de te résumer l’histoire de notre peuple… La Terre était une planète idyllique. Ces environnements étaient variés et la vie y fleurissait de toute part à chaque secondes. C’était certainement, si l’on devait comparer, l’inverse de Moxmeta. Cependant elle avait deux defaults qui lui furent fatale. Il faut que tu sache que sous la dictature de l’empire il existe trois stades par lesquelles doivent passer les peuples d’une planète pour être considérer comme autre chose que de simples animaux. On appel ça les trois renaissances. La première c’est quand un peuple invente l’écriture. La seconde c’est quand une langue commune est choisi pour que toutes les civilisations puissent communiquer entre elles. Et la troisième renaissance c’est quand on établie le premier contact avec le peuple d’une autre planète. Après cela seulement l’empire daigne rendre visite à leurs nouveaux vassaux et leur expliquer comment les choses fonctionnent sur leur territoire. Certain se révolte d’ailleurs mais ils sont vite calmés par la force.

-C’est ce qui est arrivé au terriens ?

-Non pas du tout ! Comme Gerald l’a dit nous n’avons pas atteint la troisième renaissance. Comme je le disais, la Terre avait deux gros défauts. Le premier était qu’elle se trouvait dans le système solaire qui n’abritait aucune autre planète vivante. La troisième renaissance était donc compromise. Le second défaut c’est qu’elle était totalement dépourvue de mirari. Cependant, quelque soit leur race l’humanité est une espèce inventive qui sait construire à partir de rien. Les Terrien plus que les autres puisque sans mirari il était théoriquement impossible de créer de l’énergie.

-La Terre était la seule planète dans l’Univers à ne pas avoir de mirari ?

-Non, mais elle était la seule à avoir un peuple qui sut se développer jusqu’à un stade avancé sans lui. Cette installation le prouve. Bref, si une autre planète avaient été habité dans le système Solaire les Terriens auraient put accomplir la troisième renaissance. Car ils avaient réussit à explorer les planètes qui les entouraient. On en vient donc à la disparition de la Terre. Selon la version officielle, les terriens sont décrits comme de véritables erreurs de la nature. Ils auraient eux-mêmes, à cause de leur système économique et de leurs énergie impures et destructrice, provoquer l’explosion de leur planète. Bon bien sûr je n’y étais pas, j’étais loin d’être née ! Mais j’ai tout de même une autre version des faits.

-Ah ?

-Pour moi, c’est l’empire qui a programmé la destruction de la Terre.

-Vraiment ?

-Je te l’ai dit ! Ils ont bâtît leur puissance sur la dépendance des autres peuples au mirari. Les terriens eux, arrivaient avec une technologie de pointe, pour l’époque, mais sans mirari ! L’expansion des techniques terriennes signifiaient la fin de leur toute puissance. Donc ils l’ont détruite avant qu’elle n’atteigne un stade d’évolution suffisamment avancé pour rencontrer d’autres peuples !

-Dans ce cas… Comment ce fait-t-il qu’il y ais eu des survivants ?

-Avant l’explosion de la Terre de nombreuses capsules spatiales furent envoyés au hasard dans l’espace. Les terrien avait bien comprit que la fin de leur planète était proche. Pour sauvegarder leur peuple et leur connaissances ils remplirent des prototypes d’astronefs longue distance avec à l’intérieur des familles et tout un tas de reliques, des dossiers, des machines des documents… Pour que le maximum de choses soit sauvegardé. Les quelques astronefs qui atterrirent sur des planètes habitable formèrent des colonies. Certaines furent éradiqués par les autochtones, d’autre furent aidés, à la condition d’abandonner l’idée de reconstruire ces machines sans mirari qui détruisirent leur monde.

-Mais alors qu’est-t-il arrivé aux machines embarquées dans les astronefs ?

-Certaines ont été détruites, d’autre stockés. De toute façon sans la technologie énergétique adéquate elles ne peuvent pas fonctionner. Elles sont donc inutilisables. Dans ma colonie il y avait une tradition. Quand l’un de nous décidait de quitter définitivement les siens, ce qui n’arrivait quasiment jamais vue la vie insupportable que nous réservait notre réputation, il recevait une relique de la Terre. Elles étaient stockées depuis des centaines d’années dans des boites totalement hermétiques qui n’avaient jamais été ouvertes qui garantissait qu’elles étaient encore intactes. Mais encore une fois, inutilisable. Elles avaient surtout valeur de symbole. Une petite partie de Terre pour ne jamais oublier qui l’on est. Moi j’ai hérité de la Neptune. J’ai mis plusieurs années à l’étudier, la comprendre et la bricolé pour la mettre en état de marche avec un moteur a mirari. J’ai aussi fabriqué l’écran sur laquelle elle marche. C’est une très vieille technologie car elle ne parvenait pas à afficher son image sur des écrans holographiques.

On frappa alors à la porte.

-Ouais ? Lança nonchalamment Melody.

-Le maître s’apprête à faire un briefing, il m’a demandé de t’avertir. Aussitôt sa corvée accomplie la personne derrière la porte repartit.

-Bon bah je crois qu’il faut y aller… Tu viens ?

-Oui.

Ils sortirent de la salle des archives et se dirigèrent vers la pièce principale de la base. Quand ils entrèrent dans cette dernière Melody ne put s’empêcher de s’arrêter net. Elle qui n’aime pas la compagnie, l’immense salle n’était pas loin du stade de débordement… Melody ne s’était jamais rendu compte qu’il y avait autant de monde dans cette guilde. Elle n’essaya pas de s’approcher et s’appuya contre le mur juste à côté de la porte, bras croisés. Xenon resta à ses côté.

Au bout de quelques instants Poteshio apparut dans le bureau surélevé afin d’avoir la meilleur vu sur tout ses disciples. Il lança un regard furtif vers Melody comme pour s’assurer de sa présence, puis il commença.

-Bienvenue à tous ceux que je n’ai pas encore eu le plaisir de voir personnellement. Apparemment vous êtes tous là. C’est parfait. Bon vous vous demandez pourquoi je vous ais fait venir… Et bien notre ancien QG à été attaquer. Malheureusement nous n’avons pas put identifier les agresseurs. Je crois qu’ils cherchaient quelque chose, et quand ils ont vu que nous ne le possédions pas, ils sont repartis aussi vite. Quelques minutes plus tard, Nymyacast à été attaqué et vaincu par une force inconnue. –Xenon nota un froncement de sourcils sur le visage de Melody.- Personne ne sait qui ils sont. Mais je pense que ce sont les mêmes personnes qui nous ont attaqués. J’ai apprit plus tard Que d’autres guildes, dont nos principale concurrentes ont été décimés et leur chef assassiné. Devant cette rafale d’évènements je ne peux que confirmer que mon idée de tous vous rassembler ici par sécurité était la bonne décision. Nous ne déplorons aucune victime car vous étiez tous en mission lors de l’attaque. –Il fit une pause- Ces nouvelles se sont rependu très vite et devant l’incompréhension, la panique à commencé à s’installer. Tous le monde redoute l’attaque de cette mystérieuse flotte noire. Nekima est moi avons survécut tous deux à l’attaques de ces monstres. Moi je me suis enfui en me téléportant auprès d’Astouna. Elle, en revanche à dut les combattre. Elle m’a confié dans sont rapport que l’escadron qui l’a attaqué était différent des vaisseaux principaux. Selon elle ce n’était que des mercenaires. Nous n’avons donc aucune information sur ceux qui tirent les ficelles. Je vous retire donc toutes vos missions et vous en donne une nouvelle : Trouver des informations sur ces types ! Je veux tous le monde dessus. Dès que possible. Cependant je veux pouvoir garder un œil sur vous. Vous avez donc sept jours pour vous préparer un plan de vol pour chaque équipe. Je veux que vous vous creusiez les méninges pour essayer de trouver un endroit où chercher. Voila, sur ce, bonne soirée.

Une fois le discourt terminer, Melody sortit en première de la salle sans adresser la parole à qui que ce soit et retourna dans la salle d’archives suivit de Xenon. Une fois de nouveau assis derrières les papiers et les schémas Xenon lui fit remarquer qu’elle avait l’air préoccupée.

-Qu’y a-t-il ?

-Hein ? Ah ! Non c’est que je me demande ce que j’ai livré à Nymyacast… J’ai l’impression que ce truc « Top Secret » A avoir quelque chose dans toute cette histoire. Sinon pourquoi avoir attaqué les guildes.

-C’était quoi ?

-Je sais pas je te dis, c’était une sorte de cube à la con… Le problème c’est que la mission nous a été confiée par un commanditaire anonyme… Enfin bref… J’ai fait ma livraison et j’ai récupérer le pognon. Le reste ne me concerne plus.

La fatigue accumulée de l’enfant se manifesta alors dans un bâillement.

-Comme tu dis gamin… On va aller se coucher tôt aujourd’hui pour une fois. Allez on retourne au vaisseau, j’ai besoin de réfléchir à un truc, et la nuit porte conseil.

La base possédait un quartier d’habitation mais Melody préférait ne pas se mêler aux autres et donc elle et Xenon dormaient dans le KMK-7. De plus ce soir là pour célébrer que toute la guilde était réunie une grande fête fut organiser, enfin avec les moyens du bord assez restreint mais avec beaucoup d’alcool… Melody n’était ni intéressé ni invité, ce qui lui allait très bien.

Le lendemain Melody se leva assez tôt et avec un large sourire sur les lèvres. Visiblement la nuit lui avait apporté un conseil des plus jouissifs. Elle alla dans la cuisine pour se préparer son petit déjeuner habituel. Puis elle retourna dans sa chambre pour le manger. Elle remarqua par ailleurs que Xenon, qui était déjà laver et habiller avait profité de sa courte absence pour entrer, allumer la Neptune et commencer une partie. Elle n’y faisait plus attention, l’enfant avez l’aire d’adorer ça mais comme il passait toutes ses journées à travailler avec elle il n’avait pas beaucoup l’occasion de jouer. En ce moment il s’efforçait de battre les records de Melody sur un jeu où le but était de conduire des gens à bord d’un engin roulant jaune d’un point à un autre d’une ville le plus rapidement possible. Mais Melody était un véritable génie à ce jeu, sans doute parce qu’il était complètement déjanté. Elle le regardait donc s’efforcer de faire mieux qu’elle tout en se moquant de lui en enfournant ces petits gâteaux et son chocolat chaud. Elle alla ensuite se laver et enfila sa combinaison. Une fois prête elle retourna dans sa chambre et pris une Nymaco, tout en en donnant une a Xenon qui n’avait pas le droit de ce servir tout seul. C’était sacré apparemment… Elle lui expliqua que pour aujourd’hui elle n’avait pas besoin de lui et qu’il ferait mieux de continuer à s’amuser tranquillement.

Melody sortit alors du KMK-7 seule, mais ne se rendit que brièvement dans la salle des archives, elle emporta avec elle de nombreux documents et se dirigea vers la salle des générateurs. Sur le chemin elle fit un petit détour vers la salle principale qui était vide. Tous le monde dormait encore apparemment. Cela lui convenait à merveille. Elle travailla une heure sur les générateurs puis se rendit à nouveau dans la salle principale. Qui était toujours vide. Avant d’être finalement dérangé par Poteshio elle put bricoler pendant deux heures dans cette salle. Elle fit croire au maitre qu’elle venait d’arriver et ne faisait qu’observer un peu. Or elle avait en réalité touché à tous les systèmes un par un et avait enfin put voir de ses propres yeux le fameux système de supers ordinateurs « MAGI » qui était souvent mentionné dans les archives. C’était de ces trois ordinateurs dont venaient tous les blocages auquel s’était heurté Gerald. En effet c’était un système très complexe qui ne ressemblait à rien de ce que Melody connaissait. En effet C’était un système démocratique d’IA. Car la base ne fonctionnait pas avec une IA mais trois, et il fallait que les trois IA approuvent une proposition pour pouvoir effectuer une action. Pour faire redémarrer la base il fallait en premier lieu faire redémarrer ces ordinateurs, ce n’était qu’ensuite que l’on pouvait faire tourner les générateurs. Mais tout ça… Melody le garda pour elle. Elle repartit ensuite dans la salle des générateurs et continua à travailler à l’intérieur pendant plusieurs heures en envoyant paitre ceux qui venait la déranger. Mais au bout d’un moment c’est son bras qui l’a dérangea. Elle recevait un appel d’Aya. Elle le prit.

-Ouais ?

-Xenon à un problème.

-Quoi ?!

-Il est sortit il y a quelques minutes et la le capteur de sa combinaison m’indique qu’il vient d’être blesser. –Communication interrompu-

Melody balança ce qu’elle tenait dans les mains et courut vers la sortit. Elle fit transférer dans sa main droite son pistolet à impulsion. Tout en courant dans les couloirs en suivant sur son bras les signaux émis par la combinaison de l’enfant. Elle tira sur une porte qui vola en éclats dans un nuage de poussière et elle pointa son arme vers la tête de Gerald qui exerçait sur Xenon la même constriction qu’a elle quelques jours auparavant. L’enfant criait de douleur.

-Lâche-le ! Ordonna Melody visiblement hors d’elle.

-Tiens donc ! La misanthrope Nekima se serait réellement prise d’affection pour un gamin ? Je n’y crois pas ! Ah ah ah !

-Je compte jusqu’à cinq et je te fais exploser ta sale gueule !

-Tu n’a pas le droit de me tuer. D’après le règlement tu serais renvoyé et on sait tous les deux que la protection de la guilde t’es indispensable. Moi en revanche si je tue ce fils de blob, je ne risque rien ah ah *Gasp*

Melody venait de tirer dans l’une des jambes de Gerald, elle vola en éclats et il perdit l’équilibre mais se redressa en étirant ses tentacules.

-Un.

-Tu es folle ?!

Elle tira au ras de sa tête lui détruisant ainsi quelques unes de ses antennes.

-Deux.

-Lâche ton arme Nekima ! Fit une voix féminine derrière elle.

Melody détourna le regard et vit un autre membre de la guilde qui la tenait en joug avec son arme à bout portant de sa tête.

-Tiens une grognasse se joint à nous. Je te préviens range ce joujou, tu risque de te faire mal. Lança Melody.

Soudain un rayon laser fut tiré depuis l’avant bras gauche de Melody, il trancha net la main de la nouvelle venue qui poussa un cri strident. Mel en profita pour attraper l’arme. La terrienne tenait maintenant en joug les deux aliens. Elle lança un regard noir à Gerald.

-Le gamin.

Gerald, devant la furie ne put que lui obéir. Il déposa Xenon au sol et l’enfant courut vers Melody. Tout en gardant ses armes pointer elle sortit de la salle à reculons suivit par le garçon. Soudain ils entendirent quelqu’un crier.

-C’est leur de la soupe !! Le maître veut tous le monde dans la salle principale ! Il y a du nouveau !!

Melody en profita pour filer en courant pour retourner dans la salle des générateurs. Visiblement elle n’était pas poursuivit.

-Pourquoi tu es sortit du vaisseau. Hurla Melody à Xenon tout en courant.

-Mais c’est… que j’ai battu un de tes records au jeu… Je voulais te prévenir… Je suis désolé.

Ils arrivèrent à destination, Melody referma la porte. Elle s’agenouilla devant le garçon qui culpabilisait.

-Je peux pas croire que tu m’ais battu !

-Je suis désolé je…

-Excuse-moi de t’avoir crié dessus, tu n’as rien fait de mal. Je n’aurais pas dut te laisser seule avec tous ces types. Ca va aller ? Tu n’a rien de casser ?

-Non… Je crois que tu es venue à temps…

-Bon écoute ce qui vient de se passer confirme mon intention de mettre les voiles. On va se tirer d’ici.

-Mais comment c’est eux qui ont les commandes pour faire sortir les vaisseaux non ?

-Ah ah ! Je vois que tu me sous-estime encore !

Elle se redressa et retourna là où elle se trouvait avant l’incident.

-J’avais déjà fini, j’étais en train d’opérer des vérifications de dernières minutes. Mais sa devrais marcher.

Elle replaça plusieurs câbles dans une sorte de trappe et posa une plaque de métal par-dessus qu’elle revissa soigneusement. Ensuite elle alla vers un mur couvert de manettes rouges. Elle les actionna une par une, des voyant s’illuminèrent sur un genre de tableau de contrôle. Elle finit avec la plus grosse des manettes et la tira vers le haut comme les autres. Et soudain un énorme bruit se fit entendre. Comme si d’énormes pièces métalliques se mettaient à tourner. Et toute la salle s’illumina d’une lumière blanche presque aveuglante tant ils avaient été habitués à la pénombre.

-Melody ! Tu as réussit !!

-Evidement ! Tu en doutais ? Bon aller maintenant la voie est libre on se barre. Je leur ai laissé un souvenir d’ailleurs ! J’espère que tous marchera comme prévus ! Ils devraient tous être dans la salle principale pour la réunion donc sa devrait être bon… Mais qu’est-ce que je dis moi ! Bien sûr que sa sera bon ! C’est moi qui ais tout fait !! Nyaa ah ah ah !! Allez viens on s’envole !

Au même moment dans la salle principale. Toute la guilde était à nouveau réunie. Le maitre était encore une fois tout en haut et le repas commençait à être distribué. Soudain, un gros bruit ce fit entendre et toutes les lumières s’allumèrent ! Tout le monde se figea sur place. Et une image holographique apparut sur au milieu du gouffre, au centre de la pièce. C’était Melody !

[Intervention impromptue du Manael qui ne fait pas partit de l’histoire] :

Attention ! NON le chapitre n’est pas terminé ! Mais la suite est un peu spéciale. En effet j’ai décidé de continuer ce chapitre en audio ! Car je trouvais cela un peu plus pratique pour l’effet que je voulais donner.

Cependant La description visuelle est absente dans l’audio (évidement) Donc le chapitre ce continu en dessous et doit être lu a certain moment précis de la vidéo. Voila comment procéder : Lancer la vidéo. Ecouter le début. Le texte à lire doit être lu au moment indiqué en rouge !

[A lire quand la musique se lance]

Une fois qu’elle eu finit de parler, les écrans des ordinateurs s’allumèrent et de la musique retentis dans toute la pièce.

[A lire pendant la musique]

La musique était accompagnée par des images et des effets holographiques représentant tour à tour au rythme de la musique toutes les machines de la base qui fonctionnaient. Et même des robots géants à l’extérieur de la base qui se semblaient danser sur la musique. Le tout accompagné d’images d’archive représentant la Terre, son ciels, ses forêts, ses villes etc. La lumière dans la pièce variait de couleurs et d’intensité. Pour donner des effets magnifiquement bien orchestrer entre eux.

[A lire après la réplique du thermostat]

En y regardant de plus près Poteshio fit une découverte du haut de son estrade il avait vu sur tous les moniteurs des ordinateurs de la salle. Il comprit alors que chacun d’eux s’illuminait à des moments précis. Chacun d’eux devait avoir été programmé pour ne jouer que d’un seul instrument, tendis que d’autres font les cœurs. Afin de profiter au maximum de l’acoustique de la pièce et avoir un rendu orchestral magnifique. Comment avait-elle put préparer tous ça en si peu de temps ? Poteshio était à la fois en colère et fier car il ne s’était visiblement jamais tromper sur ses capacités.

[A lire au début des applaudissements]

Tout le monde se mit soudain à applaudir, sauf le maître.

[A partir de là, la fin est entièrement audio. Je vous invite donc à remonter jusqu’a elle avant de lire les Bonus de fin]

[Manael] Et voila pour ce long chapitre 3 de M3 ! J’espère qu’il vous aura plut ! J’ai choisi pour une fois de le publier en une fois car je trouvais que les parties séparés n’avaient pas grand intérêt.

[Melody] Yaouh vive le Manael !!

[Manael] Merci !

[Melody] Eh ! Le lecteur !

[Vous] Quoi ?

[Melody] Payez au moins la MNS !

[Vous] Hein ?

[Melody] Melody Nekima Symphony! Envoyez vos dons au Manael !

[Vous] Allez crevez !!

[Manael et Melody] Nyaaaaaaaaaaaaaaa…

[Aya] Eh ! les Dupond et Dupont !

[Manael et Melody] Oui ?

[Aya] Vous n’oubliez pas un truc ?

[Manael et Melody] Ah ! si !! Générique de FIN !!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s