Ultima (partie 2)

Chapitre 1 : L’invincible et le 12ème

La journée ce continua dans le calme. Les cours prirent fin à la même heure que tous les jours pour tous les élèves, sauf pour Mäya qui prit le chemin de la 13èmesalle d’examens écrits pour subir sa sanction. En chemin elle repassa dans l’immense couloir de verre suspendu et s’arrêta une minute pour admirer le grand parc qui entourait le complex. En regardant au loin derrière la Forêt aux Portes de Verre qui le protège elle pouvait distinguer la capitale des Terres Verdoyante, ses aéronefs, ses immenses tours blanches. Elle détourna le regard en entendent des bruits de pas venant dans sa direction. Elle reconnu sans mal la délégué de sa classe, Niana, et ses deux idiotes d’amies qui allé certainement dans le bureau du directeur se plaindre comme quoi la paysanne est la honte de leur classe et quelle n’a plus rien à faire ici. Mäya plongea discrètement sa main droite dans la poche de la jupe de son uniforme et attrapa une petite boule de couleur rouge qui s’y trouvait, et l’enferma délicatement dans son point, Puis elle les interpella :

-Hum… on dirait que ma sanction commence plus tôt que prévu !

Niana lui lança un regard méprisant et ne répondis pas, ses deux croupis firent de même mais avec un petit temps de retard comme si elle voulait savoir de quelle manière elle allait réagir pour mieux pouvoir l’imiter. Quand elles se croisèrent Mäya fit e sorte de se retrouver assez proche de la délégué pour pouvoir la bousculer. Elle en profita pour faire discrètement tombé la petite boule rouge dans le « magnifique sac à main rose » de celle-ci. Sans se retourner les deux partis continuèrent de marcher, jusqu’à ce que le doux bruit d’une petite explosion se fît entendre suivit d’un cri strident, et d’une série de jurons envers Mäya qui, malgré la distance qui les séparait à présent, esquissa un large sourire tout en continuant sa route. Au bout de quelques secondes le calme revînt dans l’école. Il était l’heure du couvre feu quand Mäya arriva enfin devant la salle où devait se subir sa sanction c’était une toute petite salle d’à peine une vingtaine de places assises. Elle se trouvait au 5èmeétage du bâtiment le plus au nord du complexe et c’était dans celle-ci qu’elle avait l’habitude de se faire sanctionner. En général cela se passait en compagnie de plusieurs autres élèves parmi les plus récalcitrants. Mais cette fois quand elle entra dans la pièce, en posant sa main sur la plaque qui commande l’ouverture de la porte, elle fût surprise de voir que la salle était vide. Seul l’érudit qui l’avait convoqué se trouvait là.

-Bonsoir professeur. Dit-elle poliment en baissant la tête

-Mlle Scio ! Je vous attendais. Vous êtes à l’heure pour une fois, c’est bien. Répondit-il avec un petit sourire dans le coin de sa barbe. Aujourd’hui votre sanction sera de recopier l’intégralité du cours sur l’histoire de Zeidaran et ensuite de préparer un résumé que vous viendrait me présenter. J’ai tout mon temps, vous ne partirez pas d’ici avant de m’avoir présenté un travail convenable qui valent plus que la moyenne. Expliqua t-il calmement en lui tendant un paquet d’une quinzaine de pages manuscrites qui contenait tous les cours qu’ils avaient abordés depuis le début de l’année dans cette matière.

Elle alla s’asseoir à une table, sortit ses affaires et commença à écrire dans le silence. Pendent se temps l’érudit s’installa confortablement derrière son bureau et entama la lecture d’un épais volume intitulé « Le peuple des îles du nord ». Mäya connaissait ce livre, elle avait eu l’occasion de le lire, il racontait la vie d’un explorateur qui se retrouvait perdu sur des îles au nord où il rencontrait un peuple étrange qui n’utilise ni la matéria ni aucun type de magie. Son auteur était Lloyd L’Invincible le plus respecté de tous les hommes encore en vie. Elle avait lu beaucoup de livre de L’Invincible en particulier : « AME (Artificial Matéria Elementalis) » qui explique une théorie selon-laquelle on pouvait créer de la matéria artificielles. Mais que la technique exacte pour y arriver n’était pas encore au point.

Les heures passaient et les seuls bruits perceptibles étaient le crissement de la plume de Mäya et les bruits que faisait l’érudit en tournant les pages de son livre. Jusqu’à ce qu’un effroyable et puissant rugissement se fasse entendre d’en dehors du bâtiment. L’érudit tombât de sa chaise et Mäya couru vers la fenêtre pour savoir qu’elle était la source de ce hurlement mais la nuit était noire et elle ne voyait rien d’inhabituel. Le vieil homme se releva et la rejoignit à la fenêtre sans dire un mot et chercha lui aussi des yeux ce qui avait put provoquer un tel bruit. Après un cours silence un fracas épouvantable se fit entendre et tous le bâtiment trembla. La porte de la pièce s’ouvrit en trombe et un homme, qui portait l’uniforme de la garde, entra, il était pâle et de la sueur coulait à grosse goute sur son visage.

-Maître ! Le 8èmebâtiment à était détruit ! cria-t-il.

-Comment est-ce possible que s’est-il passé ? Répondit l’érudit en s’approchant de l’homme.

-C’est le 12ème! Il s’est échappé !! Cria l’homme avec une expression de désespoir sur le visage.

Mäya n’avait jamais vu une tel expression sur le visage d’un homme et quand elle détourna le regard vers l’érudit en espérant des explications sur ceux mystérieux « 12ème » elle devînt elle aussi blanche en se rendant compte que son professeur était aussi apeuré que l’homme. Après être resté un petit moment immobile il se tourna vers elle et s’apprêta à lui dire quelque chose, quand soudain un nouveau rugissement se fit entendre. Mais cette fois il semblait venir de beaucoup moins loin.

-Partez !! Sauvez votre vie Mäya ! Vous ne devez surtout pas mourir maintenant ! Cria l’érudit.

Elle se tourna en arrière pour attraper ses affaires et partir en vitesse mais elle s’arrêta dans son mouvement. La tête gigantesque d’un dragon aux yeux rouges et perçants regardait dans sa direction à travers la large vitre de la fenêtre. Cet échange de regard lui semblait durer des heures, elle était paralysée par la peur. Elle sentit de puissants bras la soulever du sol et l’emmener en dehors de la pièce, mais il lui fallu quelques minutes pour reprendre ses esprits et comprendre que c’était le garde qui la portait elle se dégagea de son emprise

-Merci. Laissez moi maintenant, nous irons plus vite si vous ne me portait pas. Lui dit-elle tout en courant. Il acquiesça de la tête, et ils s’engouffrèrent dans l’ascenseur qui les emmenas jusqu’au rez-de-chaussée. Tandis qu’il courrait vers la sorti du bâtiment ils sentaient la terre trembler autour d’eux, et entendait des explosions venant de tous les côté. Une fois dans le parc le garde s’arrêta et lança à Mäya :

-Je reste là je dois aidez les autres ! Vous, rejoignez le plus vite possible la forêt vous y serait plus en sécurité !

Mäya s’arrêta, se retourna et avec une expression de terreur sur le visage répondit :

-Vous ne pouvez pas ! Vous allez vous faire tuer !

L’homme sourit et répondit :

-C’est mon travail je dois le faire. Dépêchez-vous maintenant il est de l’autre côté du parc c’est votre chance courrez !

Mäya hésita une seconde puis se retourna et couru le plus vite qu’elle put vers la forêt. Ce parc ne lui avait jamais semblé si grand. Après avoir fait la moitié du chemin elle entendit derrière elle une énorme explosion. Elle stoppa net sa course et se retourna. Le complex de Magico-technologie, cette immense bâtiment où elle avait vécu ces dernières années et où elle avait tout appris de ce monde moderne régit par l’énergie magique de la matéria, était en flamme, et commençait à s’effondrer. Des milliers de personnes venaient de perdre la vie et tout cela était la faute de ce monstre qui volait maintenant au-dessus des décombres.

Elle était en colère mais elle était également terrifiée. Le regard du monstre se posa soudain sur elle et il commença à se déplacer vers elle. Elle ne pouvait pas bouger, une nouvelle fois elle était paralysée par la peur, mais cette fois il n’y avait personne autour d’elle. Elle s’effondra sur le sol et commença à sangloter les mains devant son visage.

Elle sentit quelque chose passer très rapidement à côté d’elle et, presque instantanément, une autre s’arrêter devant elle. Elle ouvrit les yeux pour essayer de comprendre pourquoi elle avait encore la possibilité de le faire, et se retrouva nez à nez avec la tête aux yeux rouge qui aurait dût l’avoir tué mais en y regardant bien elle aperçu le corps du monstre quelques mètres plus loin.

Elle leva la les yeux et vît son sauveur, un homme de dos, grand, vêtu d’une cape sombre et armé d’une large épée noire. Il se retourna et posa son regard sur elle. Mäya reconnu un visage quelle avait déjà vue mainte fois dans les livres : Sir Lloyd dit L’Invincible.

Une réflexion sur “Ultima (partie 2)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s