Zeidaran (Partie 14)

numérisation0001

Chapitre 13 : Aknor entre en scène !

–Nallana, Capitale des Terres Verdoyantes, Royaume des Hommes—

Il est neuf heures du matin. Comme tous les jours Nova s’apprête à ouvrir sa boutique. Mais ce jour là elle n’eut pas le temps d’ouvrir la porte, car elle fut défoncer devant elle. Un homme vêtu d’une armure de chasseur, et armée d’une énorme épée qui semblait très émoussé, entra avec fracas dans l’échoppe.

-« Alors comme ça c’est ici que l’on trouve les meilleurs armes ?! » Hurla-t-il en se tenant sur les débris de la porte.

Nova fit comme si de rien était, elle s’approcha de lui en souriant, et le salua. Le regard de l’homme fut attiré vers le décolleté de la vendeuse. Profitant de se moment d’inattention Nova attrapa l’armure de l’homme et le souleva au dessus de sa tête puis le projeta dans l’allée principale du magasin. Après une cascade des plus humiliantes. L’homme, toujours à terre, se retourna vers la vendeuse qui s’approchait de lui avec un regard des plus menacent.

-« Bien le bonjour cher client » Elle fit craquer ses doigts et il recula de quelque mètre avant d’être bloqué par le comptoir.

-« Attendez ! » fit une voix féminine venant de derrière la vendeuse.

Nova se retourna et vit une jeune femme souriante qui s’inclina respectueusement.

-« Je vous prie d’excuser le comportement idiot de mon grand frère. Nous arrivons d’un voyage qui dura de nombreux jours. Il est donc un peu énervé mais ne vous en faite pas nous avons de quoi payer les réparations pour votre porte. »

Surprise, Nova la regarda quelques secondes, elle avait des cheveux longs et blanc. Elle se retourna vers l’homme qui s’était incliné lui aussi, il avait égalent des cheveux blanc.

-« Bon et bien le client est roi, s’il veut me payer une nouvelle porte pourquoi pas ?… »

La jeune fille se redressa et lui tendis la main.

-« Merci beaucoup. Je me nomme Kaya et mon frère s’appel Aknor, nous venons des monts rasoirs. »

Nova serra la main de la fille tendis que l’homme se relevait.

-« J’avait devinée que vous veniez de là-bas à la couleur de vos cheveux. Que venez-vous faire à Nallana, il est plutôt rare de voir des chasseurs rasoriens sur les Terres Verdoyantes. »

-« Nous sommes à la recherche de quelqu’un. » Fit Aknor. « J’ai besoin d’une nouvelle épée la mienne est presque inutilisable. » Ajouta-t-il.

-« On nous à dit que nous trouverions sûrement notre bonheur ici. Vendez-vous des armes comme celle de mon frère ? » Demanda Kaya.

-« Je vend tous les types d’arme qui existe sur cette planète. » Rétorqua Nova en passant derrière son comptoir. « Les épée-masses sont au fond là-bas. » Elle indiqua du doigt la direction du rayon qu’ils cherchaient.

Aknor et sa sœur s’y rendirent calmement. Et les clients habituels du magasin commencèrent à l’envahir, comme tous les jours.

-« Je t’avais dit de te calmer… » Chuchota Kaya a son frère tendis qu’ils regardaient les différents articles.

-« Je suis désolé, mais je ne comprends toujours pas comment elle a put me soulever. Je dois avoir au moins deux cent kilos d’équipement ! » Rétorqua Aknor.

-«Le Maître nous avez dit que le monde était remplis de personnes plus forte qu’on ne peu l’imaginer. »

-« Oui mais quand même ! »

-« Tiens regarde celle-ci elle m’a l’air intéressante ! »

-« Mouais, mais celle-là m’a l’air pas mal quand même. »

Après avoir flâné tout au long du rayon, les deux chasseurs trouvèrent enfin une épée qui convenait à Aknor.

-« La Tueuse de Légende ça sonne bien ! Eh eh elle est parfaite. »

-« Elle en vaut le prix. »

-« Qu’importe nous avons de quoi faire. »

L’épée-masse qu’ils choisirent paraissait peser un poids colossal mais Aknor n’avait pourtant aucun mal à la porter. Ils se rendirent de nouveau au comptoir.

-« Revoilà les casseurs de porte ! Vous avez trouvé votre bonheur ? »

Aknor posa l’arme sur le comptoir qui avait l’air d‘être suffisamment robuste pour la soutenir.

-« Je prend celle-ci. »

-« La Tueuse de Légende. Arme de toute dernière génération. La lame et faite d’un alliage ultra tranchant et totalement inaltérable. Elle est incrustée de trois materias : une d’allonge qui permet d’augmenter encore la porté des coups, une autre qui divise son poids par deux, et une materia d’attribut de type Elément Zéro. »

-« C’est bien ça oui… »

-« Désolé mais l’achat d’une arme de ce type est soumis à des restrictions. »

-« De quelle sorte ? » Demanda Aknor avec un certain agacement.

-« Vous devez avoir la recommandation d’une personne très haut placé. De plus son prix est d’un Millions et demi de Zels d’or.

L’annonce du prix fit vaciller les clients suffisamment proches pour l’entendre. Mais les deux chasseurs ne bronchèrent pas.

Kaya sortit de sa sacoche de voyage un très vieux parchemin ainsi qu’une grosse pierre précieuse.

-« Est-ce suffisent pour l’épée et la porte ? » Demanda-t-elle en souriant.

Nova fut surprise de la taille de la gemme. C’était une Razolithe, une pierre très rare qui, vu sa taille, valait bien deux millions de Zels. Elle attrapa le parchemin et commença à le lire, il tombait presque en morceaux et était très jaunis mais elle parvînt à le lire. Et fut stupéfaite, cette écriture lui était familière.

Moi, Maximilien Lumisdiel Lloyd, dit le Valariken.

 

Autorise par la présente que le chasseur razorien en possession de ce parchemin, puisse faire l’acquisition de l’article de son choix auprès d’un quelconque magasin sous mon influence. Avec la seule restriction d’en payer le prix.

 

Lloyd, Le Valariken

Nova releva la tête vers les deux chasseurs. Elle était effarée.

-«Vous êtes bien membre du Darkness Cloud, ce bon est donc bien valable non ? » Demanda Kaya qui semblait avoir peur de se tromper.

-« Et bien… C’est inattendu… Mais oui techniquement il est valable. » Elle attrapa la gemme et leur rendis le parchemin. « Cette arme est à vous. »

Les deux chasseurs sourirent et Aknor attrapa l’épée-masse.

-« Puis-je vous proposer de vous racheter votre ancienne arme ? Je vous en offre vingt milles. »

-« Très bien. »

Aknor vendit donc son arme émoussé et la remplaça par sa nouvelle épée-masse neuve.

Nova était encore très surprise mais elle ne perdit pas son sens des affaires pour autant et leur proposa d’acheter autre chose. Mais les deux mystérieux individus n’avaient visiblement plus besoin de rien et ils prirent congé. Une fois à l’extérieur du magasin ils se baladèrent dans la grande ville. On les regardait bizarrement à cause de leurs cheveux blancs mais ils n’y prêtaient pas attention. Ils allèrent à la plus proche taverne et commandèrent un petit déjeuné. Nallana, la plus belle ville du monde d’après le peuple Humain avait pour réputation d’offrir des mets culinaires aux saveurs inégalées dans le monde. Bien que ce ne soit qu’un simple petit déjeuné dans une petite taverne, Aknor et Kaya furent surpris par le goût des pâtisseries qui leur fut servit. C’était délicieux.

Ils s’apprêtèrent à quitter la taverne quand une garnison de soldats de la milice des Grands entra. Le plus haut gradé pris la parole.

-« Mesdames et messieurs, une importante nouvelle doit être annoncée. Veuillez vous rendre sur la Place Blanche dans une heure, Merci. »

Ils repartirent aussitôt.

Aknor baissa sa garde, il se méfiait des soldats.

L’annonce lança de nombreux débats dans la salle. Certain partait pour se rendre sur la dite place.

-« Devrions-nous y aller ? » Demanda Kaya.

-« Oui je suis curieux de savoir de quoi il s’agit. »

-« D’accord. »

Le sens de l’orientation n’étant pas le fort d’Aknor ils partirent immédiatement à la recherche de la fameuse Place Blanche. Heureusement ils n’eurent pas vraiment de mal à la trouver. Ils leurs suffirent de suivre la foule.

La Place Blanche était en fait la plus grande Place de la ville. Quand ils furent arrivés ils remarquèrent que déjà de très nombreuses personnes étaient rassemblées. Une grande estrade en bois avait était installée au milieu de la place. Elle était suffisamment élevé pour que ceux qui y montent soit visibles et audibles par tous.

Après quelques minutes de patience un homme monta sur l’estrade. Il portait une armure d’or, et était suivit d’autres soldats en armure d’argent.

Aknor appris en écoutant les gens autours de lui que cet homme s’appelait Cawl Mash. Ce n’était pas un membre de la milice mais un soldat de l’élite des forces rapprochés des Sept Grands, en poste sur la Lune sacrée. Il était apparemment un porte-parole des Sept et avait pour rôle d’annoncer des nouvelles importantes à Nallana.

-« Merci d’être venus citoyens ! Comme toujours je suis ici pour vous annoncé une nouvelle des plus importante. Mais celle-ci est, je dois dire, extrêmement triste. Je ne tournerai pas en rond Un Héro est mort la nuit dernière. Un personnage de grande renommée et aimé par tous. Je veux parler de Maximilien Lumisdiel Lloyd, Dit l’Invincible… »

L’annonce fit l’effet d’une bombe. Bon nombres d’hommes et de femmes tombèrent à genoux. D’autres crièrent au scandale en demandant comment c’était possible. Et certain fondirent en larme. Aknor, lui, fut stupéfait, il voulait en savoir plus.

-« … Sa mort à été confirmé ce matin même. Nous vous parlions il y a peu de la corruption qui le rongeait… D’après les experts elle aurait eu raison de lui. Il est mort dans son sommeil et son corps était mutilé d’une tel façon que cela ne peut-être que le fait d’un démon… Des obsèques mondiales seront organisées dans quelques jours par son organisation, le Darkness Cloud. Le conseil des Sept Grand et moi-même sommes extrêmement attristés par cette nouvelle. Il est vrai que l’entente n’était pas aussi cordiales qu’elle aurait dût l’être entre lui est nous. Mais c’était tous de même un Héro. Sans lui la grande guerre n’aurait peut-être pas put être arrêté. Il nous a aussi permit de nous débarrasser des dragons, et à sut faire partager son savoir et sa sagesse. C’était un grand Héro Nous lui devons le plus profond respect, sa perte est une catastrophe mais nous devrons savoir y faire fasse. Je déclare pour finir que cette journée du 15ème jour du mois de Maxil sera désormais une journée de deuil. Merci de votre écoute.» Mash descendit de l’estrade suivit par les soldats en armure d’argent. Un couloir de soldats avait était aménagé pour qu’il puisse traverser la foule calmement.

-«Voila une nouvelle des plus inattendue… » Fit Kaya en regardant son frère qui avait l’air très en colère.

-« Tu ne vas pas me dire que j’ai fait tous cela pour rien ?! Enfoiré de demi-elfe ! LLOYD !!! » Il hurla sa colère et sa sœur se tut.

Plus tard quand la nuit fut tombée, mettant fin à cette journée des plus maussade. Nos deux chasseurs prirent une chambre dans la taverne où ils prirent leur soupé. Aknor avait toujours une forte expression de colère sur le visage et Kaya préférait ne pas lui parler. Elle savait qu’il valait mieux attendre qu’il se calme. Finalement alors quelle s’apprêtait à s’endormir, il lui adressa enfin la parole.

-« Excuse-moi d’être si inamical avec toi Kaya… »

-« Ne t’inquiète pas, je suis autant en colère que toi, je l’exprime différemment c’est tout. »

-« Tu te rend compte ? Lloyd est mort. Qu’allons-nous faire à présent ? »

-« Je ne sais pas… »

-« Il n’y a plus rien à faire… Il se sera enfui jusqu’au bout ce lâche ! »

-« Nous allons devoir trouver un autre but… »

-« On est des chasseurs, peut-être que l’on peu louer nos service qu’en dit-tu ? »

-« Ce n’est pas une mauvaise idée… En tous cas impossible de retourner au village. »

-« Ne m’en parle pas. »

Aknor s’allongea sur son lit après avoir ôter son armure.

-« En tout cas on a une nouvelle fois la preuve que tu est malchanceux grand-frère ! »

-« Hein ? »

-« Tu achète ton arme et l’instant d’après tu te rends compte que Lloyd est mort juste avant. » Fit-elle en se forçant à rire pour tenter d’estompé, ne serai-ce qu’un peu, le cataclysme qu’a provoquer cette annonce dans leur vie. Aknor éclata du même rire à son tour…

-« Au moins nous somme encore tous les deux… Il n’y a plus que ça qui compte. » Déclara Aknor.

-« Oui nous trouverons un moyen de tout arranger, tant que nous seront ensemble rien n’est impossible. » Ajouta Kaya.

Les deux se sourirent, et s’endormirent en essayant de ne plus penser à leurs soucis…

L’étonnant savoir faire de Lloyd fit que la nuit commença à s’installer également sur l’île artificiel qu’il avait conçut. Et grâce à sa magie de téléportation, il avait ramené son élève au Manoir afin quelle puisse passer une bonne nuit avant de reprendre l’entrainement le lendemain matin. Ce qui ne fut pas pour déplaire à Maya qui était épuisée par cette journée pleine de rebondissements. Une fois qu’elle fut partie se coucher, après un repas copieux. Lloyd alla rejoindre Dante dans le grand salon.

-« Alors Dante ! » Il s’affala sur l’un des nombreux fauteuils. « Tu ne t’es pas trop ennuyée ? »

-« J’ai ressassé des souvenirs… » Déclara-t-elle.

-« J’aimerais que tu me dise… Comment se fait-il que tu sois sous cette forme ? » Fit-il avec un air sérieux. « Qu’a-tu fait pendant toutes ses années ? »

-« Je doute que tu n’en sache rien. » Rétorqua-t-elle

-« C’est vrai que j’ai cherché à avoir des nouvelles de toi souvent. Mais je n’ai sus que des bribes. »

-« Je… » Elle avait l’air incertaine, elle se demandait si elle était prête à lui confier de nouveau ses sentiments et ses angoisses. Elle le regarda dans les yeux et finit par parler. « Je suis allé à de nombreux endroits, à la recherche d’une autre méthode. Mais je suis tombé sur quelque chose que j’aurais préféré ne pas découvrir… »

-« C’est cette chose qui t’as mise dans cet état ? »

-« Oui, en fait… J’ai été sur Vearth. »

Lloyd fut surpris. (Vearth était le nom original de la quatrième lune de Zeidaran. Sa période de révolution autour de la planète principale est très longue car elle est très lente. Son orbite est très excentré ce qui fait qu’elle n’apparaît dans le ciel de la planète principale que de courtes périodes très espacées. C’est aussi l’une des rares lunes habitée. Elle n’est pas sous le contrôle des Grands car son peuple ne s’est jamais considéré comme Zeidarien. Ils entretiennent cependant des rapports très amicaux avec les peuples de la planète principale. Quand Vearth est à proximité de Zeidaran, à lieu la fête du commerce, les habitants de Vearth en profitent pour vendre nombre de leurs richesses naturel en échange de celles de Zeidaran.)

-« Vearth ? Qu’es tu donc aller faire sur Vearth ?! »

-« J’avais sentis une source de magie obscure venant de là-bas alors j’ai tenté ma chance. »

-« Tes talent pour sentir la magie m’impressionnerons toujours… Et donc, tu l’as trouvé cette source ? »

-« Oui, mais ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. » Elle prit une pause et souffla un grand coup pour évacué la peur qui grimpait dans sa voix. « Lloyd… le… le peuple de Vearth à été décimé ! »

Lloyd vacilla.

-« Quoi ?!  Mais comment ?! »

-« Il n’y avait là-bas plus âme qui vive, la si belle terre de Vearth n’était plus qu’une marre de sang et de squelettes. »

-« Comment est-ce possible ce peuple est pacifique ils n’ont jamais cherché les ennuis et n’ont aucun ennemis connus ! »

-« Je le sais bien j’ai donc essayé d’en apprendre plus. J’ai cherché la source de magie. En la cherchant je suis finalement tombé sur un groupe de survivant. Ils s’étaient réfugiés sous terre. Ils m’ont appris qu’ils étaient parmi les derniers et qu’ils allaient bientôt mourir à leur tour. Selon ce qu’ils m’ont dit il y avait une créature immortelle qui les tuait petit à petits depuis la dernière fois qu’ils sont passés sur Zeidaran. Ils pensent que nous avons voulus tous les anéantir. »

-« Une créature ? »

-« Ils me l’ont décrite comme un énorme monstre avec une grande bouche. Ils l’appelaient Krow. »

-« Ce qui veut dire apocalypse dans leur langue…  Dit m’en plus sur lui. »

-« J’y viens, en fait c’est une grosse créature qui les mange… Cela parait idiot mais vue la taille de la créature c’était plausible. Ils m’ont dit qu’après avoir avalé l’un des leurs il recrachait tous son sang, ses os et même ses organes. »

-« De quoi se nourrit-il s’il les recrachent ? »

-« Ils ne le savait pas. Par contre j’ai compris que la source de magie devait venir de ce monstre car je sentais qu’elle était en mouvement. J’ai décidé de les aider et de tué ce monstre. Je suis donc parti à sa rencontre. Je l’ai trouvé assez facilement. Je n’avais jamais vue une telle créature, elle était grande d’une dizaine de mètres, bipède et avec une bouche énorme et sa peau était lisse. J’ai essayé de lui parler mais il n’était visiblement pas d’une espèce intelligente. J’ai donc engagé le combat mais aucune attaque physique ne fonctionnait. Sa peau était si résistante et élastique que s’était inutile. Il était aussi beaucoup plus rapide qu’il en avait l’air. J’ai donc essayé la magie mais c’était pire car il me renvoyait mes propres sorts. Au bout d’un moment j’étais épuisé mais lui, ne montrait aucun signe de faiblesse. J’ai tout essayé Lloyd ! C’est impossible d’en venir à bout même toi tu ne pourrais rien contre lui.»

-« Si tu n’a rien put faire je te crois. C’est lui qui t’as tuée ? »

-« Oui… J’ai honte mais… Il m’a avalé alors que j’essayer de lui chanter la Divine Comédie… »

-« Tu as utilisé la Divine Comédie ?! » Fit Lloyd indigné.

-« C’était ma dernière carte !! » Cria-t-elle. « En plus il n’y avait plus personne aux alentours. »

-« Oui excuse-moi. Mais cela veut dire que même la Divine Comédie est inefficace contre lui ? »

-« Il n’a pas bronché. Quand je me suis réveillée avec ce corps, le monstre n’était plus là depuis longtemps, je nageais dans mon propre sang… Je me suis rendu au plus vite au refuge où j’avais trouvé des survivants mais ils étaient tous morts… » Une larme rouge coula sur la joue de la succube. Puis vînt un sanglot. « J’aurais due les sauver. J’aurais put les téléporter sur Zeidaran et m’occuper du monstre ensuite ! C’est de ma faute ! Quelle idiote j’ai été !!»

Lloyd se leva et pris Dante dans ses bras.

-« Non, ce n’est pas de ta faute ! La faute revient uniquement à ceux qui ont envoyé ce monstre sur Vearth. »

Dante pleurait, Lloyd était la seule personne au monde la l’avoir jamais vu pleurer.

Il essaya de la réconforter comme il savait si bien le faire. Il garda pour lui toutes les questions qui lui restaient et se demandait qui pouvait être à l’origine de tout ceci. Et surtout dans quel but il l’avait fait.

Le lendemain matin, Maya se réveilla tôt. Elle était déterminée à faire tourner cette saleté d’eau ! Elle sauta du lit et s’habilla rapidement. Elle sortie ensuite de sa chambre et se dirigea vers l’escalier pour descendre au rez-de-chaussée. Elle croisa Messon dans le couloir, celui-ci venait justement la réveiller. Il lui apprit que Lloyd et Dante l’attendaient pour prendre le petit déjeuné avant de repartir dans les montagnes.

En entrant dans la salle à manger, elle vit les deux époux qui avaient déjà commencés à manger. Lloyd lui fit signe de se joindre à eux, ce quelle fit sans tarder.

-« Bien dormis ? » Lui demanda son maitre.

-« Très bien oui merci. »

-« Ah tu vas être en forme alors ! »

-« J’y compte bien ! »

Dante prit soudain la parole.

-« Au fait Lloyd, j’ai oublié de te dire hier, mais nous avons reçut un message de Nova un peu avant que vous ne reveniez. »

-« Ah bon ? Quelle sont les nouvelles ? » Répondit Lloyd intrigué.

-« Tout d’abord tu es mort… Ca a été confirmé et annoncé officiellement. Apparemment Nallana était en plein désarroi à cause de la nouvelle. C’est Nova et le Darkness Cloud qui vont se charger de tes funérailles. » Expliqua-t-elle.

-« Tous le monde est triste à cause de ce mensonge, vous êtes sûr que c’était une bonne idée ? » Demanda Maya.

-« C’était une opportunité à saisir pour avoir la paix, mais je ne regrette rien. De toute façon je n’étais plus très utile au monde, le Darkness Cloud est autonome il n’a plus besoin de moi. »

-« La seconde chose que Nova nous apprend est plus étrange. » Repris Dante. « Apparemment un humain des Monts Rasoirs du nom d’Aknor serait venu avec sa sœur Kaya dans le magasin. »

-« Et alors ? » Fit Lloyd.

-« Et bien ils on acheter une arme extrêmement puissante, ils ont payé cash deux millions de Zels en Razolithe pur. Mais c’est la suite qui est le plus intéressant. L’arme était en fait une épée-masse de septième catégorie ! » Voyant que Maya ne comprenait pas elle expliqua : « Il existe dix catégories d’arme dans l’ordre croissant de puissance. On ne peu trouver dans le commerce que les sept premières catégories. Mais à partir de la sixième il faut une autorisation signée d’un haut dignitaire. »

-« Qui à signé son autorisation ? » Demanda Lloyd en mordant dans un quignon de pain.

-« Tiens-toi bien ! Ils avaient un bon signé de la main de Lloyd le Valariken ! »

Lloyd recracha tout le pain dans son assiette et s’étouffa.

-« Que… Mais que quoi ?!! » Dégurgita Lloyd « Mais il date de quand ce bon ?! »

-« Bonne question. En tout cas comme c’était en règle elle n’a pas put leurs refuser. »

Maya savait qu’avant d’avoir le titre d’Invincible Lloyd avait longtemps porté le celui de Valariken. Ce titre signifiait qu’il était le Maître absolue des chasseurs de Dragons. C’est le Dieu fondateur Zoromerus qui lui avait attribué le titre d’Invincible une fois la Grande Guerre terminé. Cela remonte à presque deux milles ans !

-« C’est intéressant, très intéressant ! Je n’ai absolument aucun souvenir d’avoir fait un tel bon mais ce n’est pas impossible. »

-« Nova à reconnu ton écriture. » Ajouta Dante.

-« Tu ne saurait pas toi Dante ? Quand est-ce que j’ai fait un bon pour un Razorien ? »

-« Je dois dire que cela me dit quelque chose… J’y réfléchirais. »

-« D’accord. Bon ! Allez Maya ! Comme tu t’es levé avant que je parte tu as droit à la téléportation ! » Déclara Lloyd

-« J’espère bien ! » Rétorqua la jeune fille.

Et donc après un délicieux repas, Lloyd téléporta Maya près du bassin dans lequel elle s’était acharnée la veille sans succès. Zeïnos et Taïnael firent leurs apparition et Lloyd repartis après avoir donné pour consigne à Taïnael de venir le prévenir si Maya parvenait à accomplir son exercice. Il avait apparemment quelque chose à réglé autre part sur l’île. Maya se mit donc au travail et essaya à nouveau, d’insuffler du mouvement à l’eau.

Après deux nouvelles heures infructueuses Maya décida de sortir de l’eau, pour faire une pause.

-« C’est juste totalement impossible ! » Fit-elle en colère.

-« Ah ah tu abandonne déjà ? » Lui lança Taïnael d’un air moqueur.

-« Qui parle d’abandonner ? Je trouve juste qu’il me faudrait d’avantage d’explication ! A quoi cela sert d’avoir un maitre s’il n’explique rien ?! Si tout le monde pouvais faire un truc pareil ça se saurait ! »

-« Lloyd à sa propre vision de la magie et c’est ce qui le rend si puissant. Tu en est à la base, le plus difficile est de commencer. Une fois que tu auras réussit à utiliser pour la première fois la magie par tes propres moyen, tu verras que tous s’enchainera plus simplement. Mais Lloyd met un point d’honneur sur le fait que ses élèves doivent réussir à imaginer une façon qui leur est propre d’utiliser la magie. » Lui répondit la fée.

-« Je dois imaginer une façon ? » Répéta Maya l’air étonnée.

-« Oui la magie ne se résume pas à ce que l’on en fait. »

-« J’ai déjà lu cette phrase dans un des livres de Lloyd. »

-« Cela veut dire que la magie est une chose bien plus vaste qu’on le pense. Au temps des mages les gens comme toi apprenais la magie dans les livres. »

-« C’est ce qui me parait le plus logique mais même dans le Guide je n’ai trouvé aucune leçon de magie de base. »

-« En effet c’est là où je veut en venir. Lloyd n’a pas appris la magie dans les livres, il l’a appris de lui-même. Car son maitre elle-même n’avait jamais suivie de cours de magie. La magie ne se résume pas à ce que l’on en fait. Apprendre la magie dans les livres, c’est copier la magie de ceux qui ont écrit les livres. Or il y a mille façon de l’utiliser, celui qui parvient à fabriquer sa propre magie, n’entre pas dans le moule et est donc imprévisible et supérieur aux autres. C’est le cas de Lloyd et c’est ce qu’il veut pur ses élèves. Par la suite il t’aidera à parfaire tes techniques en s’adaptant à ta propre magie. Mais pour cela il faut que tu édifie les bases de ta magie. C’est le but de cet exercice. » Expliqua la Taïnael avant de se rendre compte quelle était en train de jouer les professeurs. « Bon allez débrouille-toi maintenant j’en ai marre de devoir tout t’expliquer ! »

Maya sourit à la fée, qui s’envola pour se percher sur un arbre.

La magie ne se résume pas à ce que l’on en fait… Elle se rappelait maintenant d’avoir lu un livre de Lloyd qui parlait de cette façon d’utiliser la magie. Mais elle n’avait pas tout compris… Il faut dire que Lloyd avait parfois quelques problèmes pour expliquer simplement les choses …

Le fait d’imaginer une façon d’utiliser la magie était quelque chose qui l’inspirait. Jusque là elle essayer de copier ce qu’elle avait put lire dans les vieux livres. Mais à présent elle allait essayer de faire différemment.

Au bout d’un moment, quand la source lumineuse qui régissait le cycle jour nuit de l’île était juste au dessus de Maya, Lloyd revînt. Il portait des boites fumantes.

-« Pause déjeuné !! » Cria-t-il joyeusement.

Maya sortit de l’eau et s’habilla rapidement.

-« C’est quoi ça ? Vous ne faites plus apparaître de nourriture par magie ? »

-« Et non pas ici ! Je préfère de loin les repas préparés par Messon ! »

Ils commencèrent à manger assis par terre.

-« Alors ? Tu as réussis à faire quelque chose ? »

-« Hum non pas encore mais je suis en train d’aborder le problème d’une autre façon. Pour l’instant ça n’a rien donné mais je pense que je m’en rapproche. Je commence à percevoir l’eau d’une manière différente. »

-« Déjà ? Très bien très bien tu es sur la bonne voix je t’encourage à continuer. Pour l’instant je ne t’apprends rien mais j’ai mes raisons. En fait je souhaite que… »

-« Je lui en ai déjà parlé. » L’interrompit Taïnael.

-« Ah ? Très bien, tu me facilite le travail ce n’est pas ton habitude ah ah ! » Répondit Lloyd.

-« Oh ça va ! » Lâcha la fée.

-« Lloyd ? » fit Maya.

-« Oui ? »

-« Pouvez-vous me parler de Dante ? »

-« De Dante ? Que veux-tu savoir sur elle ? »

-« Et bien en fait… Je n’avais jamais vu de personnes de son espèce sur Zeidaran. Je sais que je ne connais qu’une partie infime du monde mais même à Nallana je n’en ai jamais croisés ! Vous m’avez dit quelle avait été rejeté par sa famille alors qu’elle était encore une enfant. Mais comment à t’elle fait le voyage pour venir sur la planète principale ? A l’époque où vous dites vous être rencontrés on se servait encore d’animaux pour tirer les véhicules. Même si vous êtes très fort je doute que vous soyez capable d’aller dans l’espace avec un chariot à bœuf… »

-« C’est vrai c’est beaucoup plus compliqué que ça… Mais je ne sais pas si je dois t’en dire davantage… »

-« Dante ne veut pas que vous en parliez ? »

-« Il y a ça oui et aussi le fait que je ne suis même pas certain que ma version soit tout à fait exact même si elle colle plutôt bien. » Lloyd regarda Maya qui avait l’air très curieuse. « Bon je vais essayer de te faire un version courte. Les Démons vivent sur la lune la plus sombre de Zeidaran qui est aussi la plus Grande. Elle est presque aussi grande que la planète principale. Elle fut découverte il y a environ mille cinq cent ans si ma mémoire est juste. Nous n’avons réussit à déployer la technologie nécessaire pour l’atteindre que sept cent ans plus tard. »

-« L’expédition Aube I c’est ça ? »

-« Oui l’Expédition Aube I avait pour mission d’explorer cette fameuse planète qui allait devenir une lune officiel de Zeidaran. Cela avait fait énormément de bruit à l’époque parce que vu la taille de cette lune beaucoup espérait pouvoir créer un nouveau monde. Mais les scientifiques étaient moins optimistes car rendre une planète de cette taille habitable était un travail colossal. Quoi qu’il en soit le voyage eu lieu. Les membres de l’équipage arrivèrent saints et sauf sur la planète. Le vaisseau qui avait été confectionné spécialement pour ce voyage été doté de toutes les dernières technologies. Ils avaient pour mission d’envoyer des rapports tous les jours à la planète principale pour que tout le monde puisse suivre leur expédition. On ne parlait que de ça à l’époque c’était vraiment impressionnant. Et un jour ils découvrirent que la planète était habitée. Un certain nombre de membres de l’équipage furent choisit pour les observer de loin et essayer d’en apprendre plus sur eux. Ils les appelèrent Démons car leur mode de vie s’est révélé être extrêmement cruel. D’après les rapports, il y avait deux castes différentes dans cette civilisation. L’une d’entre elle dominé l’autre. En fait la caste soumise était formé par les enfants bannis de la caste dominante. Quand un enfant est juger faible il est abandonné à la naissance dans le désert de souffre qui représente la plus grande partie de la planète. Et quand ses jambes sont suffisamment forte pour le soulever il marche jusqu’à être recueilli par les membres de la caste des soumis qui eux sont des nomades. »

-« C’est la fête… »

-« Tu n’a encore rien entendu ! En fait le pire vient de leur façon de se reproduire et de mourir. Je veux dire de mourir vraiment. Par exemple Dante peu mourir mais elle renaitra quelques jours plus tard sous les traits d’une enfant. Leur véritable mort à lieu quand ils se font dévorer par leurs semblables. Ce sont des cannibales. » Maya fit une grimace mêlant surprise et dégout. « Et c’est aussi en dévorant leurs semblables que les femelles sont fécondé. Pour résumé la caste des soumis est en fait le garde manger de la caste des dominant… »

-« C’est atroce ! J’avais appris cette histoire à l’école mais ils n’avaient pas insistés sur leur mode de vie… Si je me rappel bien ils ont essayés de ramener un enfant abandonné jusqu’à leur base pour l’examiner non ? Et c’est après cela qu’à eu lieu la catastrophe c’est ça ? »

-« Je vois que tu as bien retenue tes leçons. Oui, ils ont recueilli un enfant mais au bout de quelques heures il devînt violent et les attaqua. Dans le dernier rapport que l’on a reçut de l’expédition le capitaine disait que l’enfant avez tué tout le monde et que ce serait bientôt son tour. »

-« On nous avez dit que le vaisseau à exploser. »

-« C’est ce que l’on avait fait croire à tous le monde. Mais j’avais fait des recherches sur cet incident. Et j’ai finit par réussir à mettre la main sur le message original grâce à mes relations. C’est l’enfant qui les a tués il n’y a pas de doute là-dessus. »

-« Très bien mais quel rapport avec Dante ? Vous l’avez rencontré des milliers d’année avant cet incident je ne comprends pas où vous voulez en venir. »

-« J’avais une amie qui avait travaillé sur la conception de vaisseau, Alix Gesh. Elle m’a confié des copies de documents top secret. J’ai appris qu’il était encore impossible à cette époque de faire le voyage entre les deux planètes en moins de cinquante ans avec les moyens de propulsion les plus perfectionné. Ils avaient utilisé en réalité de la materia temporelle. Je ne vais pas entrer dans les détails c’est très compliquer et je mis perd moi-même mais ils ont réussit à créer une faille spatio-temporel grâce à de la materia. Ce qui leur à permis de raccourcir considérablement le temps de voyage. Bref tous cela pour dire que je pence que se sachant perdu le capitaine à due essayer de quitter la planète mais au lieu de retourner sur Zeidaran à son époque je pence qu’il est arrivé à l’époque où j’étais enfant. »

-« Et donc que cet enfant qui à tué tout l’équipage serait… Dante ? »

-« C’est ça. »

-« Et vous espérez que je vais gober un truc pareil ? Excusez-moi mais c’est un peu gros quand même… »

-« Ne t’inquiète pas je comprends que tu es du mal. Moi-même je me croyais fou quand j’y ai pensé. Mais j’ai trouvé quelques fait qui vienne étayer cette thèse du coup maintenant je suis quasiment sûr que c’est ça. »

-« Quel genre ? »

-« Tous d’abord comme tu l’a dit elle est unique dans notre monde, premier point. Second point, on n’a jamais retrouvé l’épave du vaisseau de l’Aube I. Et troisième point, quand j’ai trouvé Dante elle était inconsciente au milieu de débris métalliques tout en bas d’un ravin. Elle était amnésique, je l’ai soigné et nous sommes devenus amis mais ça c’est une autre histoire. Je suis retourné récemment à l’endroit où je l’avais trouvé. Mais les plaques de métal n’étaient plus que des petits débris rongés par la rouille. Dante à eu du mal à y croire et elle m’en a beaucoup voulu de faire cette enquête. Elle n’avait pas envi de se découvrir un tel passé. Mais elle a fini par accepter que c’était tout à fait plausible. »

-« C’est dingue ! Donc Dante serait une voyageuse du futur du passé ?… »

-« Euh… Oui… »

-« L’autre jour je me disait qu’il fallait que j’arrête de vous poser des questions… J’aurais peut-être due m’y tenir… »

-« Ah ah ah ! C’est en posant des questions que l’on apprend. Allez va donc te remettre à ton entrainement ! »

-« D’accord mais avant une dernière question. »

-« Tu change vite d’avis… »

-« C’est toujours en rapport avec Dante. Je vous aie entendu crier hier un truc du genre comédie truc… Je sais plus mais vous aviez l’air en colère. »

Le visage de Lloyd s’assombris et il détourna le regard.

-« Oublie ça. »

Maya fut surprise de sa réaction et décida de ne pas insister. Toutefois elle souri. Elle le trouvait amusant et quoi quelle en dise elle adorait écouter ses histoires.

Elle s’apprêtait à reprendre son entrainement mais quelque chose d’inattendu se produisit. A peine eu t’elle mit son pied dans l’eau qu’un tourbillon se forma à la surface du bassin.

Lloyd retrouva instantanément le sourire et s’approcha de l’eau pour mieux y voir. Maya qui s’était figée sur place en voyant cela, essayait de comprendre ce qu’il se passait. Lloyd lui demanda d’enlever son pied. Le tourbillon s’arrêta aussitôt. Puis elle le remit et il reprit de plus belle.

-« Mesdames et messieurs je vous présente la première mage de l’histoire qui lance des sort avec ses pied ! » Ironisa Taïnael qui se tordait de rire.

-« Super classe… » Lâcha Maya. « Mais je ne sais pas comment je fais ! »

-« Ce n’est pas uniquement ton pied. Tout ton corps est traversé de magie. Tu as réussis Maya ! » Fit Lloyd.

-« Non attendez c’est impossible je n’ai même pas essayé de… »

-« N’empêche que tu l’a fait et avec seulement ton pied c’est juste incroyable ! »

-« La preuve, j’en reviens même pas moi-même… Comment est-ce possible ? »

La jeune fille étonnée essaya avec sa main, elle la trempa dans l’eau et encore une fois un tourbillon se créa.

-« C’est embêtant que tu ne sache pas comment tu fait… Essaye de l’arrêter. »

Maya tenta d’ordonner à l’eau d’arrêter de tourner mais en vain.

-« Ah ah ! C’est bien drôle ça ! » Fit Lloyd en riant.

Maya commençait à paniquer. Elle enlevait puis remettait sa main dans l’eau frénétiquement. Mais rien ne changeait. Le tourbillon réapparaissait à chaque fois. Il semblait même de plus en plus fort.

-« Essaye de te calmer Maya. Souffle un bon coup. » Lui conseilla Zeïnos.

Maya enleva sa main de l’eau et suivi le conseil de l’Eon. Elle prit une grande inspiration et souffla.

-« C’est une très bonne idée. Vas-y fait le vide dans ta tête ne pense plus à rien. » Repris Lloyd sérieusement.

Maya ferma les yeux et se vida l’esprit. Après quelques secondes elle remit sa main dans l’eau. Et cette fois, rien ne se produisit. La jeune fille fut soulagée. Elle retrouva le sourire. Mais ce fut de courte durée puisque son maitre la bouscula un peu, de sorte quelle manque de peu de tombé dans le bassin. Pendant un court instant le tourbillon réapparut. Mais elle retira sa main de l’eau pour se retenir.

-« Ah ! Mais vous êtes fou ? » Fit-elle en se tournant la tête vers Lloyd.

-« Très intéressant, j’ai rarement vu ça… » Déclara Lloyd.

-« Oui je crois bien que j’ai compris aussi. » Fit Zeïnos.

-« Il faut pas être devin » ajouta la fée.

-« Mais de quoi parlez-vous à la fin ? » S’exclama Maya qui se sentait bête de ne pas comprendre.

-« Tu parvient à utiliser la magie en fonction de tes émotions. Ce n’est pas la magie la plus courante. Je n’ai eu qu’un seul autre élève qui faisait comme ça. Et pourtant j’en ai eu quelques uns ! » Expliqua Lloyd.

-« Mes émotions je ne comprend pas. »

-« Par exemple quand tu ne pensait à rien, il n’y avait rien. Mais quand je t’ai poussé tu as eu peur de tombé et le tourbillon s’est créé. »

-« Et quand ça à commencé j’été heureuse d’avoir put écouter une de vos histoire… » Murmura Maya en réfléchissant.

-« Quoi ? »

-« Non rien. Mais il y a une incohérence. Hier je m’énervais mais pourtant rien ne se produisait. » Fit-elle remarquer.

-« Peut être que tu n’était pas suffisamment énervé… Où peut-être que tu ne déversais vraiment ta colère qu’après être sortie de l’eau. »

-« Si vous le dite… Mais si c’est ça, c’est super handicapent, comment je fais pour lancer un sort quand je ne ressens pas d’émotion particulières ? »

-« Et bien tu n’aura qu’a penser à quelque chose qui te fais peur ou qui te rend heureuse par exemple. Avec l’entrainement tu auras un contrôle de plus en plus grand sur ta magie, ne t’inquiète pas pour ça. Réjouis-toi d’avoir trouvé ta propre façon d’utiliser la magie. »

-« Comment vous faite, vous ? » Demanda Maya.

-« Moi je change souvent de style, c’est ce qui me rend si polyvalent. Mais quand j’ai commencé, je me servais de formules que j’inventais. Je devais passer par des mots, la plupart des mages font comme ça. Mais comme je parlais en elfique alors que je vivais chez les hommes ce n’était pas très handicapent, puisque mes adversaires ne me comprenait pas et donc ne pouvait pas me contrer. Toi tu n’as pas besoin de parler c’est un avantage énorme. Bien sûr si je t’avais enseigné dès le départ une formule pour créer un tourbillon sur l’eau tu aurais surement réussit rapidement. Mais maintenant on sait que tu es capable de le faire sans parler. »

-« Hum… Mais si je n’en avais pas été capable. J’aurais put rester dans l’eau un moment… »

-« Tu aurais fini par y arriver coute que coute ne t’inquiète pas. Il y à mille façons d’utiliser la magie, on en connaît que très peu. A force d’essayer il était évident que tu y serais arrivée. Si tu veux tout savoir J’ai commencé par exactement le même exercice que toi quand j’étais petit ! J’y suis arrivé au bout d’une semaine en inventant moi-même une formule. La persévérance ma petite ! La persévérance ! Ah ah. »

-« Une semaine ? Et moi simplement un jour et demi… hum hum » Fit Maya en croisant les bras pour faire mine de réfléchir.

PLOUF !

Lloyd poussa son élève dans le bassin.

-« Pouaaah ! Eh ! Mauvais joueur ! » Fit Maya en revenant à la surface.

Lloyd éclata de rire. Tous comme Maya qui déclencha un nouveau tourbillon mais beaucoup plus puissant. Lloyd pointa l’eau avec son doigt et l’eau se calma aussitôt.

-« Aller je t’offre ton après-midi. Je suis très content de toi, demain nous pourrons passer aux choses sérieuses ! »

[Auteur] FIN DU CHAPITRE 13 !!!!! Youhou ! Je l’ai écrit en trois jours !! Trop fort ! Je m’aime !! *Danse de victoire* tututu-tu-tutu-tulu hum… euh *raclement de gorge* Et voila ! C’est fini pour le chapitre 13 ! J’en suis très content j’y ai mis de nombreuses chose que je voulais mettre depuis longtemps ! J’espère qu’il vous aura plut autant qu’a moi ! Enfin il y a des sentiments et de l’amour (un peu) ah ah ah !! N’oubliez pas de me laisser des commentaires ! (Déjà que vous n’êtes pas nombreux à me lire alors j’aime avoir des traces écrites de vos sentiments à chaud sur ce que je fais !) Merci de me lire !!

[Maya] Moi aussi pour une fois je suis contente ! Même si tu as oublié de me faire me rhabiller à la fin…

[Lloyd] Il est de plus en plus rapide pour écrire ! Mais est-ce que cela va continuer ?

[Auteur] Ah malheureusement j’entre dans une période où l’écriture sera plus difficile par manque de temps… Mais je vais essayer d’avancer quand même ! A la prochaine pour de nouvelles aventures !!

 

Une réflexion sur “Zeidaran (Partie 14)

  1. ah sa commence bien un bon gros tourbillon ^^ vivement qu’elle lance des mégas sorts^^sa serait marrant que Lloyd en prenne plein la gueule mdr(enfin moi je dit sa c toi l’auteur^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s