Ultima (part 4)

Chapitre 3 : Est-ce-que quelqu’un sait comment on peu tuer un dragon ?

-« Maître Lloyd ? » Dit la jeune fille en se tournant vers celui-ci qui était en train d’avaler une sorte de petit gâteau qui portait de petites inscriptions elfiques qu’elle ne pouvait lire. «J’aimerais savoir se qu’est devenu l’école après le passage du dragon… Y-a t’il eu des survivant ? »

-« Hum, pour tout te dire et bien… L’école a était réduite en cendre mais malgré les impressionnantes attaques du 12ème, le bâtiment principale où se situaient les dortoirs à mis beaucoup plus de temps à s’effondrer. Il y a donc surement des survivants. Les membres de la garde était préparés à cette sorte d’incidents » Dit-il entre deux bouchers. Maya prit elle aussi un de ces biscuits elfiques qui semblait succulents. Elle le croqua puis continua :

-« Comment pouvait-on être entrainé à l’attaque d’un dragon ? Et que faisiez-vous pendent ce temps ? Ah ! Et j’aimerais que l’on m’explique cette histoire de 12èmequ’est ce que ça veux dire ? » Dit-elle avant d’enfourner le reste du gâteau.

Lloyd, submergé par les questions, fini son gâteau en silence en regardant au loin vers la porte de pierre. Taïnael, qui semblait n’attacher, elle non plus, pas le moindre intérêt aux questions de la jeune fille, Fit disparaître le petit peigne dont elle se servait pour réparer les dégâts causés par celle-ci. Elle se dressa sur l’épaule de son maître en regardant dans la même direction que lui. Il se releva lui aussi sans accorder un seul mot ni même un regard à Maya qui, toujours assise, continuait à manger en les regardant. Elle prit très mal ce silence et se leva.

-« Mais qu’est ce que vous regardait à la fin ? Vous allait parler ? Pourquoi vous ne répondez pas ?? » Elle avait perdu son calme et au fur et à mesure qu’elle parlait, elle montait le volume.

Taïnael se tourna vers elle et haussa le ton plus fort qu’elle

-« Elle va se taire avec ses questions la gamine ?! » Cria-t-elle. « Tu ne vois pas qu’on travail ? Déjà qu’on est obligé de te supporté alors t… »

Elle fût interrompue par Lloyd qui semblait s’être réveillé.

-« Arrête Taï ! » Puis en détachant son regard de la porte pour chercher autre chose « Je suis désolé Maya je répondrai à tes questions plus tard pour le moment Taï et moi avons quelque chose d’important à faire. » Il attrapa une bourse en cuir vert fermé par des liens d’or, qui se trouvait dans son sac près de l’endroit où Maya s’était réveillé. Il se tourna ensuite vers elle et avec un sourire lui dit :

-« Tu peu nous suivre ou rester là, dans tous les cas nous reviendront ici dans une heure. »

Puis il s’engouffra dans la forêt. Maya resta immobile quelques instants puis attrapa un autre biscuit elfe et le suivit. Elle eu du mal à le rattraper, il marchait étonnamment vite dans cette forêt très dense. Il semblait être dans son élément, il esquivait les arbres, les branches, les ronces, et cela sans ralentir une seconde. Maya au contraire avait beaucoup de mal à progresser, son uniforme s’accrochait et se déchirait petit à petit, et en dessous des blessures et autres coupures commençaient à apparaître. Mais heureusement elle vit bientôt de la lumière devant elle, elle approchait de la sortie de ce calvaire. Enfin elle se retrouva dans la verte prairie calme. Elle ne sentait aucune brise, l’herbe était immobile. En regardant vers le centre, la porte de pierre elle vue Lloyd qui courrait, il semblait pressé par le temps. Il n’avait pas remarqué Maya, qui décida de continué à le suivre, elle se mit à courir aussi vite qu’elle le put pour le rattraper. Son uniforme était maintenant taché de vert et de marron, et à certain endroits le tissu manquait, mais il y en avait encore assez selon elle.

Elle eut beaucoup de mal à atteindre la porte de pierre, elle faillit s’évanouir plusieurs fois en courant, elle comprit qu’elle n’avait pas encore repris toutes ses forces. Mais elle sut résister et quelques minutes plus tard elle s’arrêta, reprit son souffle et entendis une voix amicale :

-« Tien donc ! Tu es déjà arrivé bien joué ! Je ne pensais pas te revoir aussi vite. » Suite à ses mots Lloyd se mit à rire et lui tendis une petite fiole dans laquelle se trouvait un liquide bleuté. « C’est une potion de ma confection elle va te redonner de l’énergie, tu en à bien besoin ah ah ah ! »

Maya, assise par terre pris la fiole ôta le bouchon et bue la potion, instantanément elle se sentit comme neuve, comme si elle ne s’était pas fatigué depuis plusieurs heures. Elle se releva en ayant l’impression qu’il manquait quelque chose, elle regarda au dessus de l’épaule du Lloyd puis demanda :

-« Où est Taïnael ? »

-« elle est à l’intérieur elle répare la fermeture du dernier verrou de la porte. » Expliqua Lloyd en regardant la porte. Et avant que Maya puisse dire quelque chose il ajouta :

-« Oui je sais tu ne comprends rien ah ah ah ! Laisse moi juste le temps de finir les préparatifs de mon côté et ensuite nous pourrons parler en attendant que Taï fasse de même de l’autre côté, c’est elle qui la plus longue partie du travail à faire. »

Sur ces mots, il ouvrit la bourse de cuir et en sortit une sorte de petit piédestal rond sur lequel était incrusté une orbe qui ressemblais à une materia. Il le posa à ses pied et commença à parler en elfique. Maya qui ne connaissait pas un mot de cette langue se rassis dans l’herbe et le regarda faire.

Un flash lumineux apparut et l’instant d’après Lloyd était entouré d’un cercle blanc dans lequel était dessiné tout un tas de symboles et des écritures elfiques. Ce cercle brillait intensément en tournant sur le sol tandis que celui qui l’avait fait apparaître tendais les bras vers la porte en marmonnant encore des mots en elfique.

La porte de pierre était encore plus imposante qu’il n’y paraissait, en y réfléchissant bien Maya se dit que l’immense monstre qui avait détruit son école aurait put la traverser sans mal. Elle était ornée de cercles, et au centre de chaque cercles était incrustée une grosse materia, Il y en avait une verte, une rouge, une bleu, une noire, une jaune, et une blanche. Représentant respectivement les forces de la terre, du feu, de l’eau, des ténèbres, de la foudre, et de la lumière. Au fur et à mesure que Lloyd récitait ses incantations, les materias s’allumaient unes par unes d’une très forte lumière. Quand elles furent toutes allumées, le cercle qui entourait Lloyd disparut et celui-ci se tut. Il poussa un soupire, rangea l’orbe, et alla s’asseoir prés de Maya qui était fascinée par ce quelle venait de voir.

-« Alors jeune fille qu’elles étaient tes questions déjà… à oui ! Alors premièrement, les employés des différentes académies de magico-technologie de ce monde sont entrainés à l’attaque des dragons car chaque académie à une fonction cachée : elles sont les gardiennes de portes comme celle-ci. Ces portes donnent sur des plans différents du notre, pour faire simple, si tu traverse une de ces portes tu te retrouve dans un monde parallèle vide de toute vie. Chaque porte mène à un plan différent. »

Maya était absorbé par ce qu’il disait elle n’en croyait pas ses oreilles. Lloyd fit une pause et repris il semblé chercher ses mots pour faire que la jeune fille comprenne.

-« Bon… Tu dois te demander à quoi servent ces portes. Et bien en fait nous nous en servons comme prison pour les dragons. Les dragons sont des créatures qui sont apparus durant la guerre des mages. En tous il existe 20 dragons différents éparpillé dans le monde, nous les avons numérotés de 1 à 20 et comme tu l’as surement deviné maintenant celui d’hier était le 12ème. » Il souri en disant ces dernier mots en regardant Maya qui buvait chacune de ses paroles comme un élixir de savoir.

-« Donc euh… A l’époque de la guerre des mages pour éradiquer les dragons une troupe d’élite de dix guerriers, dont je faisais partis, ont était nommés. Nous avions pour objectif de trouver et d’appliquer une solution efficace pour vaincre ces monstres. Seulement, nous avions beau les décapiter, les découper en rondelles, les bruler jusqu’à l’os, ou même les désintégrer, ils réapparaissaient sans cesse, et sans aucune blessures et ce par intervalles réguliers d’un mois. Parmi nous ils y avaient des mages très puissants dont certain qui maîtrisait ce que l’on appelait la « magie des portails », elle servait à créer des portes comme celle-ci pour voyager instantanément d’un point à un autre de la planète. D’autre de ces mages maîtrisait la magie que l’on appelait « magie de la création infinie » Grâce à ces magies nous avons tous travaillé d’arrache pied pendant plus de dix ans pour réussir à créer vingt plans-prisons pour y enfermer les dragons. Pendant ce temps tous les mois nous faisions une pause pour tuer les dragons qui réapparaissaient. »

Il fit une nouvelle pause mais cette fois il se leva

-« deux secondes Maya je crois que Taï va sortir. »

En effet les materias qui ornaient la porte avaient cessées de briller. Et au bout de quelques secondes la fée apparue, venant de nulle part. Elle semblait essoufflée, et alla s’allonger sur l’épaule de son maitre sans dire un mot ni adresser un seul regard à Maya.

-«Bon ! On a fini excellent travail Taï ! » Dit-il fièrement « retournons au campement la nuit ne va pas tarder à tomber. » Puis il fit volte-face et ce mit à marcher dans la direction d’où ils venaient.

La jeune fille le suivi en regardant le ciel, elle remarqua qu’en effet il s’assombrissait. C’est à ce moment là qu’elle se rendit compte qu’elle n’avait pas la moindre idée de l’heure qu’il était…

Au bout de quelques pas Lloyd repris son récit :

-« Donc qu’est-ce-que je disais… Ah oui ! Nous allions régulièrement tuer les dragons. Malheureusement au bout de quelques années certains d’entre nous furent tué par ces bêtes qui semblaient devenir de plus en plus fortes au cours du temps. Mais un beau jour nous eûmes finit notre travail et nous entreprîmes d’enfermer les dragons. Pour ce faire nous les avons tous fait passé par une porte différentes et nous les avons enfermées grâce à la magie. Aujourd’hui la magie est interdite donc je suis obligé d’utiliser l’orbe de suprématie qui est dans cette bourse. Ne me pose pas de questions à ce sujet c’est défendu. Sache simplement que, moi, faisant partis des chasseurs de dragons, j’ai le droit de l’utiliser dans un cas comme celui-ci. Et pour répondre à ta dernière question, hier, pendant que les gardes faisaient évacuer les survivants. Moi et Taïnael étions en trin de faire passer le dragon à travers la porte. »

-« D’accord, mais… »

-« Oui ? »

-« Pourquoi m’avoir prise avec vous ? Pourquoi ne pas m’avoir amené avec les autres survivants ? »

-« Et bien… Pour commencer notre temps était conté. En fait, Un dragon qui se fait tué ressuscite spontanément un mois plus tard mais entre temps son corps disparaît. Nous devions l’enfermer avant qu’il ne disparaisse. Et il n’était pas prudent de te laisser toute seule inconsciente au milieu du parc. C’est pour ça que tu es là. »

Sur ces mots Ils échangèrent un sourire tout en continuant leur route.

Au bout d’une vingtaine de minutes ils arrivèrent à l’entrée de la forêt. Lloyd passa devant et marcha doucement tout en évitant comme il l’avait fait précédemment les branches, les ronces etc. Maya le suivi de prés en essayant d’imiter, avec la plus grande précision possible, les mouvements exacts du maître. Elle n’avait pas l’intention de finir complètement nue et blessé au milieu d’une forêt. Elle réussi plutôt bien son entreprise et sortie presque comme elle était entré.

La nuit était tombée et Maya était épuisé. Elle s’assit sur un des rondins de bois et attrapa un biscuit que lui tendait Lloyd. Quand elle l’eu fini elle se leva. Lloyd avait disposé et allumé des lanternes un peu partout qui éclairaient étonnamment bien. La jeune fille tourna sur elle-même pour regarder ses vêtements mutilés. Après un moment d’hésitation elle demanda :

-« Maître ? J’aimerais me laver et faire de même avec mes vêtements est-ce que… »

-« Pour commencer ne m’appel pas comme ça, contente-toi de « Lloyd ». Dit-il calmement puis il ajouta :

-« Regarde par là, il y a un point d’eau un peu plus loin, en prenant se sentier tu y arriveras sans mal. » Il indiquait avec son doit un petit chemin dégagé de toute broussailles où Maya s’engouffra après l’avoir remercié.

Une réflexion sur “Ultima (part 4)

  1. sa devient intéressant.Et je veut dire aussi:VIVEMENT LA SUITE!!!!!!!!!!C vraiment excellent moi j’adore quelle imagination bon ben maintenant j’attends impatiemment la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s